Celtics

Jayson Tatum stratosphérique face au Heat : 49 pions et 11 rebonds, 15/25 au tir dont 8/12 à 3-points, c’est quoi déjà les trois lettres ?

Jayson Tatum n’avait pas de temps à perdre cette nuit face au Heat. L’ailier des Celtics s’est occupé de marcher sur les Floridiens et il était tout simplement inarrêtable. Erik Spoelstra et ses joueurs vont en faire des cauchemars, et le couple princier va pour sa part faire de beaux rêves.

Les stats maison de cette boucherie c’est juste ici

4h du matin à Pontault-Combault, le TD Garden s’embrase et balance des “MVP” à tout va alors que Jayson Tatum enfile les dernières perles de son chef-d’œuvre pour s’offrir le scalp du Heat 134-121.

Les dernières secondes de ce Boston – Miami avaient une saveur particulière, celle de ces moments spéciaux qui restent gravés dans l’historique d’une saison NBA. Vous l’aurez compris, cette nuit Jayson Tatum portait ses habits de lumière et la ligne de stats est stratosphérique avec 49 pions, 11 rebonds, 3 passes, 2 interceptions et un seul ballon égaré. S’il vous en faut plus, passons au crible la lunette de tir de l’ailier des C’s : 15/25 au shoot dont 8/12 de la buvette et on va s’arrêter là pour limiter les dégâts. Quoiqu’on précise juste qu’il est également devenu le plus jeune joueur de l’histoire à rentrer 900 bombes primées… rien que ça.

En pénétration, en coast-to-coast, du parking… le bougre a fait la totale à la défense du Heat, laissant Erik Spoelstra sans solutions. Bref, quand il joue comme ça, il n’y a vraiment pas beaucoup de monde pouvant prétendre s’assoir à la table de Sir Tatum. Outre les chiffres, l’héritier de Kobe dégageait cette nuit encore le sentiment de dominer complètement sans forcer son talent, ce qui a permis aux Celtics de faire la course en tête tout au long de la rencontre.

Fidèle à ses principes, le Heat est resté au contact grâce à Bam Adebyao et Max Strus qui ont assuré le scoring mais – lâché par son adresse en fin de rencontre – Miami a fini par craquer dans les dernières minutes. Logique quand on voit le chantier balancé par Jayson Tatum et tous ses potes. Car si Prince William et Princesse Middleton n’avaient d’yeux que pour le natif du Missouri, il ne faut pas non plus oublier la performance globale des C’s. Car encore une fois, la moindre action de ce match était une sucrerie et le QI basket de Boston n’a que peu d’égal dans cette Ligue.

Jayson Tatum était sur un nuage, depuis lequel il a pu torpiller la défense du Heat. 49 pions et une prestation MVPiesque pour le patron de Boston qui recevra sûrement dès demain son anoblissement signé par l’ensemble de la famille royale. Sir Tatum, franchement ça claque et ça se positionne surtout… comme le meilleur joueur de la Ligue.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top