Nets

Kevin Durant « choqué » par le licenciement de Steve Nash : culotté, éhonté, gonflé, sans-gêne, impudent… on vous laisse poursuivre

Kevin Durant

Vraiment… unique en son genre.

Source image : YouTube

Achetez une gerbille à Jardiland, foutez-la dans le congélo et patientez trois jours. Si vous êtes étonné de la retrouver congelée, c’est que quelque chose ne tourne pas rond là-dedans.

Le culot, nom masculin, familier : Aplomb excessif, effronterie, toupet ou hardiesse, audace.

Mardi soir, quelques heures avant la défaite de ses joueurs contre Chicago, Steve Nash est officiellement licencié par les Nets. Un remerciement survenu un peu moins de trois mois après l’ultimatum posé par Kevin Durant à ses dirigeants, de type « Tu veux me garder ? Alors faudra dégager Sean Marks et Steve Nash ». Arrivé à l’été 2020, le velleda n’aura tenu que sept matchs sur cette saison 2022-23 : sept matchs lors desquels les Nets n’ont empoché que deux victoires. D’un point de vue Wembanyamesque c’est cool, mais pour un effectif composé de Kevin Durant et Kyrie Irving, l’un ayant 34 ans et l’autre déjà 30, ce départ ne collait pas aux ambitions instantanées de la franchise.

On aurait toutefois pu se passer de l’expression des sentiments de Kevin Durant suite au renvoi de Steve Nash. Bénéfice du doute hein, mais quand ça fait plusieurs mois que tu essaies de foutre ton coach dans un chalutier en direction du Spitzberg, c’est un poil culotté de se dire « choqué » une fois son licenciement obtenu.

« J’ai été choquéOn est toujours choqué quand une décision comme ça arrive, mais c’est normal en NBA […] J’ai aimé travailler avec Steve, j’ai aimé le staff d’entraîneurs. C’étaient des montagnes russes, ces dernières années, mais le coeur de tout ça – le basket – est quelque chose que nous aimions tous pratiquer […]

Nous n’avions pas une équipe en bonne santé, et nous n’avons pas bien joué. C’est ce qui arrive dans la ligue. Cela n’enlève rien au QI basket de Steve, ni à sa façon d’enseigner le jeu. Mais ça n’a pas marché. »

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top