Nets

Le proprio des Nets Joe Tsai réplique après l’ultimatum de Kevin Durant : « Le front office et le coaching staff ont mon soutien »

joe tsai kevin durant

Pour Joe Tsai, la question est vite répondue : Sean Marks et Steve Nash ont son soutien.

Source : YouTube

La petite bombinette de ce début août ? Assurément l’ultimatum posé par Kevin Durant aux Nets lors d’une réunion avec Joe Tsai – président des Nets –  et rapporté hier par Shams Charania, . Les propos tenus par KD ? C’est bien simple : soit Brooklyn se déleste de Sean Marks et Steve Nash, soit de Kevin. Via son compte Twitter, le président des Nets à mis les choses au clair : Kev’, c’est pas toi qui décides mon pote. 

La nouvelle est arrivée hier avec fracas, provoquant même un peu d’étonnement dans nos esprits de fans de baskets un peu déconnectés par cette période estivale. Dans une réunion à deux entre Joe Tsai et Kevin Durant, le joueur a rappelé qu’il était toujours décidé à partir. « Ne faisant pas confiance à l’organisation », la proposition de Kevin est la suivante : soit il reste, mais c’est sans Sean Marks – general manager – et Steve Nash – head coach – soit c’est ciao. Wow. Alors. Rappelons que la situation contractuelle de la Durantula est hors de son contrôle. Avec trois années garanties restantes, seuls les Nets ont le pouvoir de le transférer.

Pour autant, cette déclaration pourrait ouvrir la porte à un scénario jusqu’alors fantasmé jusqu’ici : un refus de Kevin Durant de jouer le moindre match si ses conditions ne sont pas remplies. Le danger est très grand pour Joe Tsai… mais pourquoi ? Tout simplement car il doit désormais choisir entre son projet long terme avec les Nets ou l’opportunité de continuer à être sérieux dans la quête du titre NBA. Quelques heures après le tweet de Shams Charania, il a directement adressé un message aux fans de la franchise, et plus globalement à toute la ligue.

Boum. Celle-ci, elle fait mal. Les termes sont clairs : le statut de l’un des meilleurs attaquants de l’histoire du jeu est certes important pour les Nets, mais il n’en reste pas moins un joueur. Et un joueur, il ne décide pas qui doit virer et qui doit rester. Désolé, y’a que Dewey dans Malcolm qui peut faire ça en fait. En tout cas, Joe Tsai rappelle via ces quelques mots que le pouvoir reste entre ses mains et que son choix se porte bien sur l’organisation. « Notre direction et notre staff technique ont mon soutien. Les décisions que nous prendrons seront effectuées dans le meilleur intérêt des Brooklyn Nets« . Sean Marks ? En poste depuis 2016, avec comme faits d’armes principaux la reconstruction d’une équipe compétitive à Brooklyn sans passer par la Draft. La récupération d’un big three destiné sur le papier à gagner. Voilà, on fait quoi maintenant avec le gars qui a remis de l’ordre sportif dans la franchise ? On le vire pour satisfaire la star du groupe ? Le bon sens indique que non. Et Tsai a suivi le bon sens sur cette affaire. Il en va de même pour Steve Nash, qui sort d’une saison certes ratée mais visez un peu le bordel que le type a dû gérer entre Irving, Harden et Durant.

Ce tweet permet aussi d’indiquer aux autres équipes que tout transfert est encore possible, et donc que les négociations sont encore envisageables moyennant un minimum de sérieux sur l’offre. Cela est aussi important bien au-delà du simple cadre d’un transfert qui coince. Donner raison à Kevin ? C’est ouvrir d’une certaine manière la porte à d’autres joueurs pour décider eux-mêmes de l’avenir de leur équipe. Tout bon basketteurs qu’ils puissent être, les stars de la NBA n’ont pas le loisir d’être aux manettes d’une organisation.

Joe Tsai a répondu. Et avec les mots qu’il fallait pour sans doute indiquer à sa franchise qu’elle pouvait dormir sur ses deux oreilles encore un peu. Le boss a le dossier ouvert sur son bureau, et c’est bien l’intérêt du collectif qui primera sur la volonté d’un joueur, aussi important soit-il. En tout cas, ça nous a permis de refaire nos stocks de pop-corn tout ça. 

Source : Twitter @JoeTsai1999

 

1 Comment

1 Comment

  1. JordanInFlight

    9 août 2022 à 16 h 27 min at 16 h 27 min

    Bon, le gars KD sais que sa réputation est niquée à tout jamais, qu’il restera comme l’une des plus grandes prima donna de l’histoire, alors il n’a rien à perdre. Ou alors Simmons lui a refilé la BenSimmonite aiguë en arrivant au club?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top