Highlights

Les highlights de Lauri Markkanen face à la Croatie : le Finlandais s’est transformé en Kevin Durant et a été incandescent

Déjà infernal depuis le début des phases de poule de cet EuroBasket 2022, Lauri Markkanen a (encore) remis ça lors du huitième de finale contre la Croatie. Auteur de 43 points, il est le grand artisan de la victoire de sa Finlande qui se retrouve en quarts.

Sa zone de tir ? C’était le terrain. Tout simplement. Markkanen a tout infligé à la défense croate qui n’a absolument rien pu faire, si ce n’est prier pour que son bourreau du soir rejoigne le banc et lui offre un peu de répit. Sauf que le canardeur en chef n’a eu de cesse de prendre les choses en main pour écarter la Croatie. Toute la panoplie de Kevin Durant y est passée : tomars, shoots longue distance, step-back, fadeaway, coast-to-coast… On a même eu droit à une claquette avec 0,1 seconde à jouer dans le troisième quart-temps pour entamer les dix dernières minutes avec deux points d’avance. Le Finlandais termine avec 43 points à 19/29 aux tirs dont 2/6 de loin et 3/4 aux lancers, agrémentés de 9 rebonds, 3 passes et 3 interceptions et sans perdre le moindre ballon, soit la dixième meilleure performance de l’histoire de l’EuroBasket au scoring. Il a été le détonateur lors des cinq dernières minutes pour envoyer la Finlande en quarts de finale, alors que les deux équipes étaient au coude-à-coude. Lauri Markkanen a fait de Dario Saric son golden retriever en le promenant sur tout le terrain et en s’amusant avec lui. Le troisième meilleur scoreur de cet EuroBasket avec 27,8 points par match n’est désormais devancé que par Giannis Antetokounmpo (29,5 points par match) et Luka Doncic (28 points par match), soit les deux autres joueurs ayant inscrit plus de 40 points dans cette compétition. Rien ne dit que le blondinet bouclé va s’arrêter en si bon chemin.

On ne sait pas si le nouveau joueur du Jazz, impliqué dans l’échange pour faire venir Donovan Mitchell à Cleveland, veut faire forte impression à sa nouvelle franchise. Mais on imagine que c’est réussi. L’Espagne est prévenue, il faudra contenir le grand Lauri Markkanen pour rejoindre le dernier carré.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top