News NBA

ESPN a balancé ses pronos version Conférence Ouest pour la saison 2022-23 : les Suns toujours au sommet, les Lakers 9e, on vous laisse juger

Alors, d’accord ou pas ?

Source image : NBA League Pass

Nous sommes au début du mois d’août, cette période un peu creuse où le marché de l’été est redevenu très calme et où la prochaine saison est encore éloignée de plusieurs semaines. Néanmoins, l’avantage, c’est qu’on a une vision assez claire du profil des différentes équipes NBA, ce qui permet de se lancer – déjà – dans quelques pronos. L’influent site nommé ESPN n’a pas perdu de temps puisqu’il vient de balancer une première version du classement de la Conférence Ouest en 2022-23. On y jette un œil tout de suite. 

Les pronos d’ESPN pour la Conférence Est, c’est par là

Quelle équipe est la mieux armée pour terminer au sommet de la hiérarchie au terme de la saison régulière ? Qui occupera le Top 4 de la Conférence et dans quel ordre ? Quelles franchises vont se retrouver dans les places pour le play-in tournament ? Qui va occuper les bas-fonds du classement ? Voilà le genre de questions auxquelles ont dû répondre les différents Hexperts d’ESPN. Sans plus attendre, voilà ce que ça donne.

  1. Phoenix Suns, bilan de 56 victoires – 26 défaites
  2. Golden State Warriors, 55-27
  3. Denver Nuggets, 53-29
  4. Memphis Grizzlies, 51-31
  5. Los Angeles Clippers, 50-32
  6. Dallas Mavericks, 49-33
  7. Minnesota Timberwolves, 49-33
  8. New Orleans Pelicans, 43-39
  9. Los Angeles Lakers, 42-40
  10. Portland Trail Blazers, 35-47
  11. Sacramento Kings, 34-48
  12. Utah Jazz, 26-56
  13. Oklahoma City Thunder, 25-57
  14. San Antonio Spurs, 24-58
  15. Houston Rockets, 22-60

Si les Suns se sont plantés assez lamentablement face aux Mavs lors des derniers Playoffs, visiblement ils gardent la cote pour la saison régulière. Deandre Ayton a finalement été prolongé et Phoenix va ainsi repartir avec un effectif qui a enchaîné les wins lors des deux dernières campagnes. Suffisant selon ESPN pour placer Devin Booker, Chris Paul et Cie au sommet de la Conférence Ouest avec 56 victoires au total. Juste derrière eux ? Les champions NBA 2022 aka les Warriors, avec 55 succès. Stephen Curry et ses copains ont remis l’église au milieu du village l’an passé et malgré quelques départs non négligeables durant l’intersaison (Gary Payton II et Otto Porter Jr. notamment), on sait que la franchise de la Baie peut taper n’importe qui avec Steph, Draymond Green et Klay Thompson, surtout au vu des ressources qu’ils possèdent autour. Parmi les équipes qu’on attend de retour sur le devant de la scène la saison prochaine, il y a forcément les Nuggets et les Clippers. La bande à Nikola Jokic va effectivement récupérer Jamal Murray et Michael Porter Jr., tandis que Los Angeles pourra compter sur le comeback de Kawhi Leonard et un Paul George en forme. Résultat, les Hexperts d’ESPN accordent 53 wins à Denver – synonyme de podium – et 50 aux Clippers, ce qui semble un poil faiblard au vu de l’effectif XXL que possède le coach Tyronn Lue. Entre les Nuggets et les Clips, on retrouve les Grizzlies de Ja Morant avec 51 succès, eux qui ont réussi un magnifique jump l’an passé (deuxième avec 56 victoires) avant de tomber en demi-finale de Conférence Ouest. Clairement, Memphis voudra prouver que ce n’était pas un accident mais la blessure de Jaren Jackson Jr., qui devrait rater les premières semaines de la régulière, risque de pénaliser les pensionnaires du FedExForum, tout comme certains départs (Kyle Anderson, De’Anthony Melton).

Dallas est une autre équipe qui devrait chuter un peu au classement selon ESPN. De quatrièmes l’an dernier et finalistes de conférence, les Mavs du maestro Luka Doncic sont positionnés sixièmes avec 49 victoires. Quelque chose nous dit que le départ de Jalen Brunson y est sans doute pour quelque chose. Total de wins similaire pour les Wolves, classés à la même place qu’en 2022 malgré le blockbuster trade ayant amené Rudy Gobert dans le Minnesota. Visiblement, chez les Hexperts US, on ne croit pas trop au gros jump des Loups dans cette Conférence Ouest qui s’annonce bien plus hardcore que la saison dernière. Avec le retour de Zion Williamson suite à son année blanche et les belles promesses montrées lors des Playoffs 2022, les Pelicans passent eux de 36 à 43 victoires avec une huitième place à l’Ouest au bout. De quoi reléguer les Lakers en dehors du Top 8, eux qui voudront pourtant rebondir après le fiasco de la campagne 2021-22. Un bilan à peine positif pour une neuvième place de conf’, on imagine bien LeBron James utiliser ça comme source de motivation pour la campagne à venir, #WashedKing. Le King voudra remettre les points sur les i, on attend qu’Anthony Davis se bouge, le roster californien a été rajeuni, et le nouveau coach Darvin Ham compte bien faire marcher l’expérience Russell Westbrook. Alors, trop bas ces Lakers version 2023 ?

On a ensuite un joli gouffre puisque pas moins sept victoires séparent les Lakers de Portland. Oui, chez ESPN, on ne donne pas plus de 35 succès aux Blazers et ce malgré un Damian Lillard qui devrait revenir frais comme un gardon et les différents moves réalisés par le front office à l’intersaison (le transfert de Jerami Grant, la signature de Gary Payton II, la sélection de Shaedon Sharpe à la Draft). À eux de prouver qu’ils peuvent faire bien mieux que ça sur les parquets. Chez les Kings, on le sait, l’objectif ultime est d’accrocher enfin un spot en Playoffs (on attend depuis… 2006) mais la stratégie « win-now » (LOL) de Sacramento n’a pas l’air de convaincre grand monde. Malgré la présence de Domantas Sabonis et De’Aaron Fox, l’arrivée du rookie Keegan Murray ou encore celle de Kevin Huerter, ça monte pas plus haut que 34 wins. Ensuite, on arrive dans les bas-fonds du Wild Wild West avec Utah qui devrait bien chuter suite au départ de Rudy (et peut-être celui de Donovan Mitchell), ainsi que les projets full rebuild qui caractérisent les franchises de Houston, San Antonio et Oklahoma City. Peu importe l’ordre, ces trois équipes – ultra jeunes – devraient fermer la marche et potentiellement se donner une vraie chance d’obtenir un certain Victor Wembanyama à la Draft 2023.

Alors, votre avis à chaud ? Plutôt d’accord avec ces prédictions ou pas du tout ? Qui vous montez ? Qui vous descendez ? Qui vous laissez ? C’est le moment de mettre un premier orteil dans l’eau histoire de se mouiller un peu, d’autant plus qu’il fait toujours bien chaud dehors…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top