Hawks

Trae Young et John Collins ont gambadé hier soir en Drew League : est-ce suffisant pour nous combler un 24 juillet ? Oui

Trae Young John Collins 24 juillet 2022

Pinky Leaders

Source image : NBA League Pass

Hier soir c’était samedi soir, et durant l’été le saturday night c’est jour de Drew League. Si vous ne savez pas ce qu’est la Drew League vous êtes une personne tout à fait normale, et nous on va utiliser cette vieille technique de loup de mer qui consiste à cliquer sur ce lien pour vous documenter. Toujours est-il qu’hier soir Trae Young et John Collins avaient enfilé la tenue, pour le plus grand bonheur de vos highlights bien sûr.

On avait été pris de cours samedi dernier par la présence royale de LeBron James à Los Angeles, le King participant de manière surprenante – aux côtés de DeMar DeRozan, habitué des lieux –  à un match de Drew League et ce pour la première fois depuis 2011. On avait même cru un instant que Kyrie Irving y ferait une apparition mais, dans la plus pure tradition Kyriesque ce dernier nous posa finalement un lapin. Soirée un peu psychédélique au cours de laquelle le NBA League Pass retransmettait les images entre deux mènes de pétanque, et hier soir la Drew League remettait le couvert, avec moins de greatness présente cette fois-ci, mais tout de même la présence dans l’équipe Black Pearl Elite de l’un des duos les plus spectaculaires de toute la NBA : Trae Young et John Collins. Ceux-là même qui doivent compter environ 850 apparitions dans le Top 10 matinal, ceux-là même qui évoluent ensemble depuis quatre ans à Atlanta et qui se trouvent sur le terrain encore plus facilement que Ben Becker et Olivier Atton. Après LeBron et DMDR sept jours plus tôt, le public du gymnase de la King Drew High School a donc pu apprécier les skills NBA des deux loustics, même si leur équipe s’est finalement inclinée au bout du suspense (non).

Quelques changements de rythme, deux ou trois passes envoyées à Collins ou un autre copain et du tir deux mètres derrière la ligne, voici donc le CV de Trae Young en NBA ce que Ice Trae nous a offert hier soir (22 points, 7 passes et 7 interceptions au final), pendant que Johnny claquait quelques tomars ou autre fadeaways de grand-père (16 points et 12 rebonds) sans oublier, évidemment, de flex comme s’il jouait un Game 6 de Finale NBA. Une défaite tout de même face au CitiTeam Blazers, et on imagine que pour le quidam ça doit faire une drôle de sensation de taper deux NBAers dans un match de basket, mais une fois de plus le plaisir de voir deux loulous qu’on connait très bien passer faire un coucou sur nos écrans entre deux bouffées de chaleur estivales. La suite samedi prochain avec très probablement d’autres têtes connues, alors que pour les vraies esthètes des parquets il faudra attendre début septembre, pour apercevoir à l’Euro des joueurs de bout du banc en NBA comme Nikola Jokic, Luka Doncic ou Giannis Antetokounmpo.

Drew League, WNBA, Open de France 3×3, préparation pour  l’Euro ou même (mythique) playground au Peloux (01), les spots basket ne manquent pas en cette fin de mois juillet. Les NBAers, eux, tentent de garder le rythme, parce qu’il faut bien faire tourner YouTube et les réseaux. Allez zou, envoyez les highlights !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top