Kings

Keegan Murray élu MVP de la Summer League 2022 : un an après Davion Mitchell, la jeunesse des Kings ne craint pas les grosses chaleurs

Keegan Murray 19 juillet 2022

Le futur des Kings ?

Source image : NBA

On le pressentait tant le zozo avait dominé les débats à Las Vegas, et la nouvelle est tombée de manière officielle hier soir pendant la pub de Camping Paradis : le rookie des Kings Keegan Murray est le MVP de la NBA Summer League 2022 !

Avec 26 points face aux Warriors ou encore 24 contre les Lakers, le n°4 de la Draft Keegan Murray avait déjà envoyé deux beaux messages lors de ses « vrais » débuts, à l’occasion de la California Classic Summer League de San Francisco. Très logiquement, celui qui a été sélectionné de manière surprenante (pas tant que ça finalement ?) avant Jaden Ivey lors de la draft était donc très attendu à Vegas. A-t-il déçu ? Nope. Les Kings sont-ils la meilleure équipe de basket de l’histoire entre le 5 et le 20 juillet ? Peut-être. Quoiqu’il en soit et après quatre matchs très solides, Keegan Murray a validé son énorme Summer League avec un trophée de MVP de la compétition, succédant ainsi à… Davion Mitchell (et Cam Thomas), confirmant la belle forme des Kings lorsque les températures tutoient les 40.


23,3 points, 7,3 rebonds, 2 passes et 1,3 steal par match, 50% dans le champ et 40% du parking, de la défense, du leadership en attaque, une action incroyablement clutch quand il égalisa au buzzer face au Magic de Paolo Banchero… bref KM a étincelé dans le Nevada et fait déjà l’unanimité au sein de la fanbase des Kings et aux yeux de nombreux observateurs, même si on rappelle une fois de plus qu’un amour de vacances dure rarement jusqu’au mariage, manière polie de dire que la Summer League n’est pas non plus un must en matière de basket et d’intensité et que Josh Selby aussi fut un jour MVP de la compétition ? Josh qui ? Non, oubliez.


Du coffre, de l’envie et du talent plein les mains, voilà ce que semble être le nouveau chouchou des fans des Kings. Avec De’Aaron Fox et Davion Mitchell sur le backcourt, Harrison Barnes sur le poste 3 et Domantas Sabonis au poste, il manque potentiellement un starter dans cette équipe de Sacramento. Vous nous voyez venir avec nos gros sabots ? Tant mieux, comme ça on n’a pas besoin de s’expliquer.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top