Warriors

Stephen Curry est le meilleur meneur all-time selon Andre Iguodala : certains diront qu’il manque d’objectivité, d’autres diront qu’il a raison

Vous en pensez quoi vous ?

Source image : NBA League Pass

Où placer Stephen Curry dans la hiérarchie all-time ? C’est sans doute la plus grande question de ce 17 juin 2022 après le quatrième titre des Warriors et le trophée de MVP remporté par le meilleur shooteur de l’histoire du basket. Pour le joueur de Golden State Andre Iguodala, Steph a mis fin à au moins un débat. 

La legacy de Steph Curry sera évidemment beaucoup discutée dans les jours à venir, pas pour remettre en question sa greatness comme certains pouvaient le faire avant ce quatrième titre mais surtout pour débattre de sa place dans l’histoire après le finish exceptionnel qu’il vient de nous proposer. Et pour Iggy visiblement, il n’y a plus de discussion sur le débat du meilleur joueur à son poste : il y a Steph et les autres. « Il a solidifié son statut de meilleur meneur all-time. » Voilà la phrase sortie par Andre en conférence de presse d’après-match cette nuit, casquette de champion et lunette de ski fixées sur la tête. Au vu des termes employés, Iguodala mettait déjà Curry au sommet avant même ses magnifiques Finales 2022, alors évidemment il ne peut qu’appuyer son avis avec les derniers arguments apportés par son grand copain. 31,2 points, 6 rebonds, 5 passes, 2 interceptions, à 48% de réussite au tir dont 44% du parking contre Boston, c’est vrai que c’est plutôt sérieux, surtout quand on sait que cette ligne de stats est la première raison qui explique pourquoi Golden State est de retour au sommet de NBA. En raflant son premier titre de MVP des Finales et sa quatrième bagouze en carrière, Curry a tout simplement terminé le game, cochant les rares cases qui restaient encore à cocher dans sa carrière. Mais peut-on affirmer pour autant que Steph est désormais tout seul au sommet de la hiérarchie des meneurs ?

On connaît Andre Iguodala. Il serait prêt à se jeter sous un train si ça peut permettre de sauver la vie de Stephen Curry. Il y a quelques années, il déclarait que sa principale motivation pour continuer à jouer était de protéger la legacy de son chouchou (spéciale dédi à Mary Patrux), parfois critiqué pour son absence de titre de MVP des Finales. On ne dit pas qu’Iggy manque forcément d’objectivité car quand on regarde le palmarès et tous les accomplissements de Steph, il a clairement des arguments pour s’adjuger le titre de meilleur meneur all-time. Cependant, on ne va pas jusqu’à dire qu’il n’y a plus de débat parce qu’aux dernières nouvelles, un certain joueur du nom de Magic Johnson a bien joué en NBA entre 1979 et 1991. Certes Stephen Curry a révolutionné la NBA en jouant d’une manière absolument inédite, non seulement pour un meneur mais même sur tous les postes. Certes on n’a jamais rien vu de pareil dans l’histoire du jeu. Mais Magic lui-même a changé le paysage de la Grande Ligue, une ligue qui était quasiment au fond du trou quand il est arrivé. Avec ses cinq bagues, ses trois trophées de MVP, ses trois Finals MVP et son rôle évidemment majeur dans l’ascension de la NBA à partir des années 1980, le maître du Showtime possédera pour toujours une place très spéciale dans la hiérarchie des plus grands joueurs all-time. D’autres mentionneront également des meneurs plutôt pas mauvais en leur temps comme Oscar Robertson, Jerry West, Isiah Thomas et quelques autres, mais Stephen Curry semble aujourd’hui avoir une longueur d’avance sur ces gars-là, sans leur manquer de respect. Au final, ce débat est quasiment comme tous les débats en matière de basket : c’est-à-dire basé sur des critères autant objectifs que subjectifs. Alors choisissez votre camp, ou appréciez tout simplement ce que chaque légende a pu accomplir pour permettre au jeu d’avancer, encore et toujours.

Stephen Curry meilleur meneur all-time ? Si vous voulez le penser, allez-y. C’est le jour idéal pour défendre ce point de vue, et vous ne risquez pas d’être à court d’arguments vu ce que vient d’accomplir le Chef. Mais n’oublions pas non plus de dézoomer, et de prendre un peu de recul même quand on vient de vivre un moment d’histoire.   

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top