Warriors

Les Warriors version Curry n’avaient jamais perdu un Game 1 de Finales NBA chez eux : comme quoi, y’a vraiment un début à tout

Les Warriors sont dans une position pour le moins inhabituelle.

Source image : NBA League Pass

Possédant le match en main dans le troisième quart-temps cette nuit au Chase Center, les Warriors se sont pris une vague verte ultra violente pour finalement s’incliner devant leur public 120-108. Golden State qui perd le Game 1 d’une série, c’est rare, encore plus à la maison et au stade des Finales NBA.

Depuis l’arrivée de Steve Kerr et le début de leur dynastie en 2015, les Warriors ont pris la bonne habitude de bien démarrer leurs séries de Playoffs tout en faisant de leur salle une forteresse très souvent imprenable. N’ayant pas le souvenir de voir Golden State s’incliner dans un Game 1 de Finales NBA à la maison, on a fait un tour sur Basket-Reference pour vérifier tout ça et ça se confirme : sur leurs cinq participations consécutives entre 2015 et 2019, les Warriors n’ont jamais perdu le premier match chez eux. À chaque fois, Stephen Curry et ses copains ont raflé la victoire contre les Cavaliers à l’Oracle Arena pour prendre les commandes de la série 1-0. La seule défaite dans un Game 1 de Finales NBA avant celle de cette nuit contre Boston, c’était en 2019 mais la rencontre se déroulait dans le grand nord canadien, les Toronto Raptors possédant l’avantage du terrain cette année-là. Si on élargit ensuite à l’ensemble des Playoffs depuis 2015, on constate que les Warriors n’ont connu la défaite dans un Game 1 que lors d’une seule autre série, c’était en 2016 contre le Thunder à l’Oracle. On parle de la fameuse Finales de Conférence Ouest que les Dubs ont fini par remporter 4-3 après avoir été menés 3-1 par la bande à Kevin Durant et Russell Westbrook.

  • Bilan des Warriors depuis 2015 dans un Game 1 de Playoffs : 21-3 (avec la défaite de cette nuit)
  • Bilan des Warriors depuis 2015 dans un Game 1 de Playoffs à la maison : 19-2 (avec la défaite de cette nuit)
  • Bilan des Warriors depuis 2015 dans un Game 1 de Finales NBA : 4-2 (avec la défaite de cette nuit)
  • Bilan des Warriors depuis 2015 dans un Game 1 de Finales NBA à la maison : 4-1 (avec la défaite de cette nuit)

Pour récapituler le tout, le revers face aux Celtics n’est que le troisième des Warriors dans l’ère Steve Kerr sur un Game 1 d’une série, et seulement le second à la maison. C’est également la première défaite à domicile sur un Game 1 de Finales NBA, et la seconde si on prend en compte la défaite inaugurale face aux Raptors en 2019. Enfin, c’est également la première fois que les Dubs s’inclinent dans leur nouvelle salle du Chase Center sur ces Playoffs 2022, eux qui avaient remporté l’ensemble de leur neuf matchs jusqu’ici.

“Quand vous gagnez le Game 1 à la maison, il y a un sentiment de confort et vous avez pu prendre un peu la température par rapport à votre adversaire pour réaliser les ajustements. C’est donc un sentiment différent ici, évidemment il faudra attaquer le Game 2 avec un sentiment d’urgence, mais ça fait partie de tout ça. On a déjà été dans cette position, on a déjà gagné une série en ayant perdu le Game 1, et on a gagné au moins un match à l’extérieur lors de je ne sais pas combien de séries consécutives.”

– Steve Kerr, en conférence de presse d’après-match (via Warriors)

26 exactement Steve. S’il y a bien une stat qui peut rassurer la Dub Nation aujourd’hui, c’est celle-là. Cela fait 26 séries de suite que Golden State a remporté au moins un match à l’extérieur, record NBA s’il vous plaît. Les hommes de Steve Kerr ont l’expérience et l’ADN de champion pour surmonter ce petit trou d’air. Et quand on sait que les Celtics sont plus performants… en déplacement (bilan de 8-2 à l’extérieur) qu’à la maison (5-4) sur ces Playoffs 2022, y’a de quoi continuer à espérer pour les Warriors. Mais pour cela, faudra absolument réagir dimanche parce qu’à 0-2 par contre, ça va être utlra compliqué de renverser la vapeur. Parmi les ajustements que devra faire Golden State pour égaliser ce week-end ? Outre limiter l’adresse extérieure assez folle des Celtics cette nuit, Kerr a notamment pointé du doigt la nécessité de mieux impliquer Jordan Poole, qu’on avait mis on the spot parmi les facteurs X de la série et qui était bien bien dans le dur lors du Game 1 (9 points à 2/7 au tir, 4 turnovers).

En perdant le premier match des Finales NBA à la maison, les Warriors sont dans une position inhabituelle. Mais Steve Kerr le dit très bien, rien d’insurmontable pour autant. L’heure est aux ajustements, et on attend une grosse réaction des Dubs dès les premières minutes dimanche, histoire de définitivement mettre ce terrible quatrième quart-temps derrière eux.

Source texte : Basket-Reference

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top