Grizzlies

Brandon Clarke a été IM-MENSE : 21 points, 15 rebonds et dans tous les bons coups, le hustler ultime des Grizzlies

C’est pour quand la statue à côté de celle d’Elvis ?

Source image : NBA League Pass

Si Ja Morant a explosé Twitter avec son poster monstrueux et son game-winner au bout d’un énorme quatrième quart-temps, Brandon Clarke est sans doute celui qui mérite la médaille du meilleur combattant. Le soldat des Grizzlies a été juste sensationnel dans le Game 5, confirmant ainsi sa magnifique série face aux Wolves.

On ne pouvait pas ne pas parler de Brandon Clarke. Cela aurait été tout simplement criminel au vu de la prestation Triple XL qu’il vient de sortir lors de la victoire 111-109 des Grizzlies sur les Wolves : 21 points, 15 rebonds dont 9 offensifs (!), 3 passes, 1 contre, le tout à 9/14 au tir en 37 minutes de jeu en sortie de banc. Dans le jargon, on dit qu’il a fait un chantier. Un énorme chantier même. Hyper précieux pour Memphis depuis le début de la série contre Minnesota, BC était peut-être le meilleur joueur des Grizzlies avec Desmond Bane sur ces Playoffs 2022, et la discussion est aujourd’hui plus que jamais d’actualité. Car au vu du scénario de la rencontre de cette nuit, Memphis n’était pas vraiment censé s’imposer. Les hommes de Taylor Jenkins possédaient jusqu’à 13 points de retard en deuxième mi-temps, ils étaient assez loin de leur meilleur basket, et leur leader était une nouvelle fois dans le dur. Quand c’est comme ça, il faut absolument des mecs capables de sortir des big plays avec le cœur et les tripes pour redonner vie à l’ensemble de l’équipe. C’est exactement ce qu’a fait Brandon Clarke tout au long de la soirée. Les 21 points marqués représentent un record en carrière pour lui en Playoffs, tout comme les 15 rebonds, mais l’activité globale du bonhomme à chaque seconde où il était sur le terrain est peut-être encore plus impressionnante que les chiffres.

« Il est toujours au bon endroit au bon moment. Vous allez au contre, et miraculeusement il se retrouve exactement là où la balle retombe. »

– Karl-Anthony Towns sur Brandon Clarke

Oui, Brandon Clarke était absolument partout, donnant une ribambelle de secondes chances à ses copains après des shoots ratés. Et aucune n’a été plus importante que celle à une minute de la fin, quand il a ressorti le ballon vers Ja Morant suite à une brique de Tyus Jones. Comme un symbole, c’est Brandon qui a fait le travail de l’ombre pour permettre à Ja de prendre le costume de héros grâce à son 3-points donnant l’avantage 107-106 aux Grizzlies.

Alors que Jaren Jackson Jr. a encore une fois été limité par les fautes, que Steven Adams est dans la niche de Taylor Jenkins et que Xavier Tillman ne peut assumer qu’un rôle limité, Brandon Clarke est celui qui tient la raquette des Grizzlies des deux côtés du terrain dans cette série face à Karl-Anthony Towns & Cie. Memphis a gagné ce Game 5 grâce à son gros avantage au rebond (53 à 42, avec 18 rebonds offensifs pour 23 points sur seconde chance) et BC est évidemment la première raison à cela. C’est une belle revanche pour celui qui avait chauffé le banc l’an dernier dans la série du premier tour contre le Jazz de Rudy Gobert (huit minutes au total seulement). Aujourd’hui, il est tout simplement un pilier du succès de Memphis contre cette équipe ultra accrocheuse qu’est Minnesota. What a difference a year can make… 

Sans Brandon Clarke, jamais les Grizzlies auraient eu l’opportunité d’arracher ce succès crucial face aux Wolves. Ja Morant va forcément faire la une des highlights ce mercredi mais ceux qui ont vu l’intégralité du match ne peuvent que reconnaître l’énorme importance du bonhomme dans la victoire de Memphis. Limite il mérite une statut à côté de celle d’Elvis sur Beale Street.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top