Bucks

Bobby Portis a activé le mode Playoffs : 18 points – 16 rebonds, une paire de goggles et la bête s’est réveillée

Bobby Portis Bucks 23 avril 2022

Bobby Portis a activé le mode Playoffs, ça a plutôt bien réussi à Milwaukee l’an dernier.

Source texte : NBA League Pass

Bousculé par la perte du Game 2 à domicile, Milwaukee a rassuré cette nuit en démolissant les Bulls à Chicago. Un gros succès qui porte notamment la marque d’un homme : Bobby Portis. 

On aurait pu parler de l’apport de Grayson Allen avec la second unit ou du fait que les Bucks ont réagi comme des champions après une défaite et la blessure de Khris Middleton, mais on va plutôt partir sur le monsieur hype de la nuit : monsieur Bobby Portis. Redevenu remplaçant suite au retour de Brook Lopez et blessé à l’œil lors du Game 2, ce bon Bobby n’avait pas pu avoir son impact habituel avec les Daims. À peine le temps de mettre une paire de « goggles » (oh ce look) et revoilà le pitbull prêt à envoyer du lourd en Playoffs. Ceux qui auront suivi le parcours de Milwaukee jusqu’au titre l’an dernier ne peuvent pas avoir oublié le gros impact qu’avait Portis sur la réussite des siens. Energizer de malade, véritable soldat prêt au combat et toujours le premier à foncer dans la boue, Bobby Portis apporte une mentalité col bleu qui peut vite déteindre sur ses coéquipiers et c’est surtout un client de choix quand il s’agit de réveiller le public du Fiserv Forum. Tu balances un contre, un peu de flex devant les fans et hop, tu viens de réveiller l’antre. Le genre de mec que t’as envie d’avoir avec toi et surtout pas contre toi.

Chicago en a fait l’amer expérience cette nuit. Fun fact : saviez-vous que le dernier match joué par les Bulls en postseason remonte à 2017 et que les taureaux comptaient alors dans leurs rangs un certain… Bobby Portis ? Oh ce petit clin d’œil du destin. Avec 18 points et 16 rebonds, Portis a plus que contribué à la victoire. Son coup de chaud en début de match a vite permis à Milwaukee de mettre la tête de son adversaire sous l’eau et ils ne s’en sont jamais remis. Plus encore que la prestation, c’est aussi le contexte qui joue énormément ici. Il y a l’opposition avec Chicago, son ancienne équipe avec qui ça n’avait pas bien fini, ce problème à l’œil qu’il a su surmonter et puis, surtout, il y a la blessure de Middleton. On ne remplace pas comme ça un ailier All-Star en mettant juste un autre mec sur le terrain. Mike Budenholzer aurait pu miser sur Grayson Allen et décaler Wesley Matthews au poste 3 voire intégrer un Pat Connaughton afin de rester sur des profils extérieurs mais non, il a choisi Bobby Portis. Nouveau symbole de cette confiance sans limite accordée à l’ailier-fort local, un mec que tu as fait resigner contre deux twix et un bounty (9 millions de dollars sur… deux ans) et qui peut jouer les facteurs X jusqu’en Finale NBA. La concurrence peut trembler, Playoffs Portis a démarré la machine.

Bobby Portis a lancé sa campagne de Playoffs avec une grosse prestation contre les Bulls. Le retour de la bête en version champion 2021 ? Les prochains matchs nous le diront. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top