Bucks

Giannis Antetokounmpo est monstrueux : 40 points – 11 rebonds à 16/27, Boston n’a pas résisté à la version Scarface du Greek Freak

Giannis Antetokounmpo 12 mai 2022

Giannis a souffert jusque dans sa chair mais la victoire est au bout.

Source image : NBA League Pass

Héros de la victoire contre Boston au Game 5, Giannis Antetokounmpo a encore sorti une prestation majuscule pour guider les siens au TD Garden. On a bien cru que ses copains allaient le laisser tomber mais le happy end est au bout. Une soirée que le Greek Freak ne risque pas d’oublier. 

C’est un Giannis blessé à l’arcade mais tout souriant qui se présentait devant les médias après la victoire au bout du suspense à Boston. Cette joie, cette belle humeur, on avait bien du mal à l’imaginer sur le visage du double MVP au moment d’attaquer le money time. Comme souvent, le Grec avait sorti les gros travaux avec une domination sans partage dans la raquette (40 points, 11 rebonds, 16/27 au tir mais aussi 7 ballons perdus). C’est déjà le sixième match au-dessus des 30 points pour le natif d’Athènes dans cette postseason 2022, aucun autre joueur ne fait mieux. Bousculé par la défense des Celtics, Al Horford et Grant Williams en tête, Giannis a toujours trouvé le moyen de tirer son épingle du jeu pour maintenir les siens en vie. Attaque de cercle mixant vitesse et puissance, finition en total déséquilibre ou avec le contact, l’ailier-fort a encore ébloui. Si les Daims sont toujours en capacité de faire la remontada en bout de match, c’est que leur star a tenu non pas tout Milwaukee mais tout le Wisconsin à bout de bras. C’est notamment lui qui sort un immense second quart-temps (15 des 19 points des siens) pour tenir face au raz de marée des Celtics. C’est encore lui qui est là au retour des vestiaires pour sauver les meubles et son tir à 3-points en bout de troisième acte permet de rester sous les 10 points et de préserver ce qui ressemble alors à un bien petit espoir.

Comme un symbole, ses coéquipiers vont step-up dans le money time pour valider les efforts de leur leader. Pat Connaughton, Bobby Portis, Jrue Holiday, Giannis voit que ses lieutenants sont enfin à la page et, hasard ou coïncidence, ça donne un quart-temps largement plus maitrisé. Évidemment, l’histoire aurait pu être différente avec ce second lancer-franc manqué dans les dernières secondes, ce qui ouvrait la voie de la victoire à Boston, mais Bobby Portis trainera par là pour choper le rebond offensif et offrir le lead aux Bucks. Avec Jrue Holiday qui claque sa double masterclass défensive dans la foulée, le Freak n’avait plus qu’à lever les bras au ciel et aller célébrer avec les coéquipiers. Il a longtemps dû lutter seul mais c’est bien toute l’équipe qui a arraché ce Game 5 au TD Garden. Encore une victoire et Milwaukee aura son billet pour la Finale de Conférence.

Giannis Antetokounmpo a encore fait un gros chantier mais cette fois il a pu compter sur le soutien de ses copains. Une nouvelle prestation XXL pour la star des Daims et il faudra sans doute en faire de même dans deux jours pour finir Boston et accéder au dernier carré. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top