Dossiers NBA

Anthony Edwards, Brandon Ingram, Zach LaVine, Scottie Barnes : focus sur les petits nouveaux qui vont découvrir les Playoffs !

Zach LaVine Anthony Edwards Brnadon Ingram Scottie Barnes Playoffs NBA 2022 16 avril

4 petits nouveaux qu’on va suivre très attentivement pendant ces Playoffs 2022. Qui a le plus de chance de sortir du lourd ?

Source image : montage TrashTalk

Si certains joueurs sont des grands habitués des Playoffs, d’autres sont sur le point de découvrir la saveur des joutes printanières. Certains débarquent à peine dans la Ligue, d’autres ont mis le temps avant de passer le cut, tous ont hâte que les choses sérieuses débutent pour envoyer du lourd. Qui sont-ils, comment sont-ils arrivés là, qu’attendre d’eux, vont-ils faire péter du record d’entrée ? On vous raconte tout. 

Comme on l’avait fait l’an dernier, l’idée n’est pas de mentionner chaque joueur qui découvre les Playoffs, ça prendrait un mois entier et on n’a pas que ça à faire, mais plutôt parler des joueurs qui peuvent nous faire sauter du canapé avec des performances monstrueuses. Ceux qui peuvent taper des records. Preuve qu’on ne porte pas la guigne, trois des quatre garçons qu’on avait décidé de mettre en avant l’an passé ont inscrit leurs noms dans les livres d’histoire de leurs franchises. Voilà une nouvelle fournée de talents et on espère qu’ils vont faire aussi bien pour ces Playoffs 2022.

Zach LaVine

Il aura mis plus de temps que les autres pour arriver à destination mais cette fois c’est la bonne pour Zach LaVine. L’arrière scoreur va enfin pouvoir « exporter ses talents » en postseason. Il lui aura fallu 8 saisons, 478 matchs de régulière et un joli casting autour de lui pour y arriver. Autant dire qu’il arrive avec une belle motivation, même si affronter le champion en titre ne sera pas une sinécure. Zach va se retrouver avec Khris Middleton et Jrue Holiday sur ses basques à chaque minute, pas le plus facile pour sortir des matchs dingues mais c’est aussi ça jouer dans la cour des grands. Même si on mise plus sur un DeMar DeRozan en mode franchise player et King of the Fourth, LaVine est aussi capable de prendre chaud et de sortir du lourd. Il y a un an, presque jour pour jour, le serial dunkeur plantait 50 pions face aux Hawks, dont 39 en une seule mi-temps. Un coup de chaud digne de MJ et, ça tombe bien, car il faudra faire aussi bien que Michael Jordan pour aller se qualifier salir les bouquins d’histoire de Chicago en Playoffs. On oublie le record au scoring ou la moyenne de points sur une seule campagne, on parle de la version « Dieu » de his Airness face à Boston en 1986, vaut mieux pas rêver. Le seul record qui pourrait éventuellement être jouable, et encore, c’est la moyenne de points de Jordan pour sa première campagne de Playoffs. Mais bon, il faudrait activer le mode pyromanie pendant toute la série.

Les records à taper chez les Bulls

  • Meilleure moyenne de points pour une première apparition en Playoffs : Michael Jordan – 29,3 points
  • Meilleure moyenne de points sur une campagne de Playoffs : Michael Jordan – 43,7 points
  • Meilleure performance au scoring sur un match de Playoffs : Michael Jordan – 63 points

Anthony Edwards

Encore un qui a les dents longues et on miserait bien une grosse pièce sur le fait qu’il va envoyer du lourd d’entrée de jeu. Alors qu’on l’annonçait comme un joueur peu motivé et pas spécialement passionné par son sport, Anthony Edwards prouve depuis deux ans qu’il a tout pour devenir l’une des étoiles de cette Ligue. Spectaculaire, incroyable athlétiquement, capable de scorer à volonté, « Ant » a mérité son statut de numéro un de Draft et on l’imagine bien marquer les esprits pour ses premiers Playoffs. La défense de Memphis n’est pas cadeau et Dillon Brooks risque de s’accrocher à son short dès la première minute du Game 1 mais, vu la confiance du garçon, on sait qu’on peut voir un scénario dingue se dessiner chaque soir. Minnesota n’est pas favori, il va falloir un sauveur pour espérer passer et Karl-Anthony Towns n’a pas franchement cartonné durant le play-in (c’est un euphémisme). Et si Edwards récupérait la casquette du héros local ? Le louveteau avec la meilleure moyenne de points pour une première en Playoffs ? Stephon Marbury et il tournait à 21,3 points de moyenne. Hasard ou coïncidence, c’est exactement les stats de Ant cette saison. Tiens, tiens.

Les records à taper chez les Wolves

  • Meilleure moyenne de points pour une première apparition en Playoffs : Stephon Marbury – 21,3 points
  • Meilleure moyenne de points sur une campagne de Playoffs : Kevin Garnett – 27 points
  • Meilleure performance au scoring sur un match de Playoffs : Sam Cassell – 40 points

Scottie Barnes

On parlait de jeunot et voilà le cadet de la bande. Alors qu’Evan Mobley a dit adieu à ses rêves de postseason cette nuit, son rival numéro un dans la course au ROY va lui découvrir ce niveau. Il n’y a d’ailleurs qu’une poignée de rookies qui vont réussir à jouer ces Playoffs et Scottie est le seul qui est titulaire. Nick Nurse utilisera sans doute la polyvalence de sa pépite pour embêter un maximum Joel Embiid et ses copains. Avec Pascal Siakam, Fred VanVleet ou encore OG Anunoby, sacrés en 2019, il aura tous les bons conseils pour bien attaquer ces matchs couperets. C’est sans doute ambitieux de l’imaginer sortir héros d’une série qui comprend le possible futur MVP de la Ligue mais Barnes a déjà montré qu’il avait besoin de peu de temps pour s’adapter au plus haut niveau. La série est plus ouverte que jamais, les Sixers vivent encore avec les cauchemars de leurs derniers échecs en Playoffs, c’est le bon moment pour enfoncer les rivaux de la cité de l’amour fraternel.

Les records à taper chez les Raptors

  • Meilleure moyenne de points pour une première apparition en Playoffs : DeMar DeRozan – 23,9 points
  • Meilleur moyenne aux rebonds sur une campagne de Playoffs : Antonio Davis – 11,1 rebonds
  • Meilleure moyenne aux rebonds pour une première apparition en Playoffs : Jonas Valanciunas – 9,7 rebonds
  • Meilleure performance au scoring sur un match de Playoffs : Vince Carter – 50 points
  • Meilleure moyenne de points sur une campagne de Playoffs : Kawhi Leonard – 30,5 points

Brandon Ingram

Voilà celui qui a validé son billet en dernier, et ça fait à peine quelques heures. Auteur d’un nouveau match XXL contre les Clippers, Brandon Ingram va lui aussi découvrir les Playoffs. Entre le marasme Lakers et la reconstruction post Anthony Davis aux Pelicans, l’ailier n’aura jamais eu un chemin tout tracé vers la postseason et il aura fallu une sacrée remontada cette année pour y arriver. Avec son collègue, C.J. McCollum, Brandon voit désormais se dresser une montagne face à lui : les Suns. Non seulement il va jouer le dernier finaliste NBA et la meilleure équipe de la Ligue sur un premier tour, mais il va aussi devoir supporter un garçon bien tenace dans sa moitié de terrain. Habitué des pyromanes du scoring, Mikal Bridges se fait régulièrement une joie de jouer au pompier et beaucoup de stars bien référencées ont déjà vu leurs stats en prendre un coup. Pour le bien des Pels, il vaudrait mieux éviter que le meilleur joueur de Willie Green finisse à 4/15 au tir et 4 turnovers. Sinon, le sweep annoncé risque de prendre des airs de passage à tabac.

Les records à taper chez les Pelicans

  • Meilleure moyenne de points sur une campagne de Playoffs : Anthony Davis31,5 points
  • Meilleure performance au scoring sur un match de Playoffs : Anthony Davis – 47 points
  • Meilleure performance au scoring pour une première apparition en Playoffs : Anthony Davis, Jamal Mashburn – 36 points
  • Meilleure moyenne de points pour une première apparition en Playoffs : Anthony Davis31,5 points

Voilà pour ce petit tour d’horizon des petits nouveaux de la postseason. Quatre profils différents, quatre joueurs qui vont avoir envie de réussir le baptême du feu et d’aider leurs équipes à passer ce premier tour. Ça risque d’être difficile pour la plupart mais c’est aussi dans ces moments-là qu’on aime voir un talent step-up. 

Source stats : StatMuse

1 Comment

1 Comment

  1. Grolard

    20 avril 2022 à 10 h 13 min at 10 h 13 min

    On est toujours sur un bon ratio poisse avec Barnes.

    Ingram The New KD !

    Go Bucks & Warriors

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top