Knicks

Les Knicks se préparent pour une quinzaine hardcore : un road trip tendu qui conditionnera sans doute leur fin de saison

R.J. Barrett Knicks 16 novembre 2021

Si R.J. Barrett veut voir les Playoffs, il va falloir chauffer tous les soirs jusqu’à la fin de saison.

Source image : NBA League Pass

Malgré des résultats irréguliers, les Knicks ne sont pas si loin du play-in tournament et même le Top 8 semble à portée de main. Pour cela, il faudrait lancer une petite série de victoires mais le calendrier risque de mettre à mal les plans de Tom Thibodeau. On fait le point ! 

Il est parfois étonnant de voir comment une victoire peut lancer une curieuse dynamique. En l’emportant il y a dix jours chez les Hawks, les Knicks semblaient valider la grosse forme du moment avec une cinquième win en six rencontres. Depuis ? New York a replongé avec quatre défaites en cinq matchs dont trois au Garden. Curieusement, Atlanta a connu un sort inverse avec une série de victoires et les piou-pious sont désormais bien revenus dans le rétro de leurs rivaux. Si on tire la tronche en ce moment à Big Apple, il n’y a pas lieu de trop s’alarmer puisque la franchise mythique n’est qu’à une victoire du play-in tournament et le Top 8 est à peine plus loin. En rallumant la machine et en misant sur une mauvaise passe chez la concurrence, New York est tout à fait en mesure de se replacer. C’est là qu’on arrive au cœur du problème de Gotham : le calendrier. Si le début de saison avait offert un programme plutôt sympa à nos copains du Bing Bong, la suite des opérations s’annonce particulièrement tendue. Voilà ce qui attend New York sur les deux prochaines semaines :

On part sur du lourd voire du très lourd. 8 matchs dont six à l’extérieur, une seule équipe en dehors du Top 8 de sa conférence et surtout plusieurs cadors à se coltiner. À part la réception des Kings (désolé Sactown) et peut-être le déplacement chez les Lakers, il va être dur de gratter beaucoup de victoires avant le All-Star Game. Il faudra éventuellement espérer quelques absences chez les uns et les autres comme ce qu’on peut voir en ce moment à Utah ou Golden State par exemple. Il faudra surtout sortir le bleu de chauffe et aller prouver que les belles choses montrées l’an passé ne sont pas juste un one-shot. Ce test grandeur nature annoncera sans doute la couleur pour la fin de saison puisque, selon le site Tankathon, New York se retrouve avec le deuxième calendrier le plus hardcore en 2022. On espère que les fans des Knicks aiment les adversaires qui en imposent car ils risquent d’en voir passer quelques uns dans les prochaines semaines. Attention à ne pas enchaîner les revers sinon ça va commencer à parler tanking dans la Mecque du basket. Nan on déconne ! Quoique…

New York se prépare pour une quinzaine bien chargée et il va falloir se retrousser les manches pour rester dans le bon wagon pour les Playoffs. R.J. Barrett, Julius Randle et compagnie, vous savez ce que vous avez à faire ! 

Source texte : Tankathon

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top