Warriors

Stephen Curry n’exclut pas de planter 16 tirs à 3-points face aux Blazers : doubler Ray Allen c’est bien, avec la manière c’est mieux

Stephen Curry

Vu la vitesse du Chef, Ray Allen est plutôt en Williams Racing là.

Parce que péter un record peut arriver à tout moment, lorsque c’est Stephen Curry qui pointe dans le rétro d’un autre, il n’est plus question de temps mais de « comment ? ». Plantera-t-il 16 tirs du parking face à Portland – les 16 manquants pour dépasser Ray Allen – afin d’ajouter un soupçon d’indécence à un palmarès qui n’en manque pas ? Lui en tout cas, n’exclut pas cette possibilité.

« Tout est possible. »

Trois mots font une phrase, et cette dernière est sortie de la bouche de Stephen Curry après la victoire de ce lundi face au Magic. Lui le sait. Il sait ce qu’impliquent 2958 tirs à 3-points rentrés en carrière. Il le sait puisqu’il connaît la difficulté d’en arriver là, même si celle-ci ne se voit pas toujours dans son jeu. Quand on est plus qu’à une poignée de matchs de briser le record de Ray Allen, tout en ayant joué 515 rencontres de moins, la difficulté n’est effectivement pas la première des caractéristiques que l’on dénote. Et Stephen Curry joue avec cette présomption d’ordre public, comme si tout ce qu’il faisait était simple. Il y ajoute un zeste d’arrogance, histoire d’obtenir un mélange corsé qui façonne son personnage.

Mais essaiera-t-il ?

Comment Steph Curry peut-il répondre « Tout est possible » à un journaliste qui lui demande s’il peut briser le record de Ray Allen dès le prochain match ? Comment peut-il répondre ceci quand en plus, cela le forcerait à inscrire 16 tirs du parking dans cette partie ? Comment peut-on tenir ce propos, si ce n’est qu’en le pensant ? Nul doute que le Chef va essayer de briser le record de Ray avec beaucoup de sérieux, mais cela implique également de dégommer celui de son compère Klay Thompson. On se souvient de cette soirée du 29 octobre 2018 lors de laquelle Klay a calé 14 bombinettes sur la tête de Bulls bien encornés, et ce avant même la fin du troisième quart-temps. C’est le genre de performance que devra copier-coller Stephen Curry mercredi soir face à Portland, la trentième et dernière défense de NBA.

Voilà pourquoi il est importantissime de se brancher dans la nuit de mercredi à jeudi, afin de ne pas manquer un potentiel morceau d’histoire. Ce Stephen Curry édition 2021-22 part pour l’instant sur des bases historiques, avec – dans un sens – une légère avance par rapport au Stephen Curry 2015-16, MVP unanime de sa saison régulière. S’il continue de la sorte, le Chef devrait avoisiner les 430 fléchettes rentrées à la fin de cet exercice, et ainsi battre son propre record du plus grand nombre de 3-points inscrits sur une saison NBA (402). C’est marrant, d’autant plus quand l’on se rappelle des propos qu’il a lui-même tenus après avoir fait tomber ce record : « Je pense qu’il va tenir un bon moment. Je ne vais pas l’emporter avec moi dans ma tombe, mais je sais ce qu’il faut faire pour l’atteindre et je ne le vois pas tomber de sitôt. ». Il a eu tout faux. Le record va peut-être tomber de sitôt, mais c’est également très possible qu’il l’emporte dans sa tombe puisque s’il continue à jouer les fossoyeurs de ses propres lignes d’histoire, sa fin de carrière s’annonce (très) longue à regarder pour les prochains record breaker. M’enfin, rien n’est fait et si cela se trouve, il a juste de la chance depuis son arrivée en NBA et n’est en réalité qu’un Ish Smith en surrégime. Comme on a pas trop d’idée sur une ouverture en fin de papier, voici une vidéo très impressionnante de deux gros ours qui se battent dans une forêt finlandaise.

En ce moment, on en connaît un qui ne doit pas faire grand chose de ses soirées si ce n’est allumer ESPN et espérer que le Chef ne mette pas dedans. Mais non, tout au contraire, Ray Allen sera bien sûr le premier à féliciter Stephen Curry pour son record de 3-points rentrés dans l’histoire de la Grande Ligue (hors Playoffs, car ce record de 3’s sur la saison régulière et la postseason confondues, le Chef l’a déjà battu).

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top