Lakers

Les Lakers vont surveiller la cheville de LeBron James : rien ne sert de se presser, Brook et Brow gèrent la boutique

LeBron James 6 juillet 2020

La cheville c’est comme le rhume, ça se soigne. Qu’on le dise à LeBron James.

Source image : YouTube

LeBron James, à terre, qui se tient la cheville, c’est du déjà vu et c’est toujours une image qui met la fanbase des Angelinos en sueur. À priori, le franchise player de trente-six printemps ne devrait pas rester trop longtemps sur le bas-côté.

Sur le bord du terrain de l’AT&T Center de San Antonio cette nuit, deux anciens donnent des consignes. On vous l’accorde, il y en avait un qui paraissait plus en forme que l’autre. D’un côté Gregg Popovich, et de l’autre… LeBron James. Le dernier nommé a troqué son short et son bandeau contre la panoplie du coach parfait : petites lunettes, casquette vissée sur la tête… Résultat : Frank Vogel en RTT, LeBron en coach et les Lakers qui repartent du Texas avec une victoire dans la besace, la deuxième de la saison. Pourquoi le cyborg n’a pas joué face aux Spurs ? À cause de sa cheville, évidemment. Très tôt lundi matin, Desmond Bane monte au lay-up et retombe sur la jambe de LeBron James. Le roi reste au sol et se tient la cheville, il finira par se relever pour aller chercher le scalp des Grizzlies et une première victoire. Malgré tout, les succès ne soignent pas les chevilles et BronBron s’est donc retrouvé out pour le match à San Antonio. La raison ? La volonté du staff des Lakers qui ne souhaite prendre aucun risque avec la santé de sa superstar. L’année dernière, l’ailier a manqué 26 matchs à cause d’une vilaine entorse jamais guérie. Même jambe, même cheville mais blessure et traitement différents cette année. Avec un repos immédiat pour le natif de l’Ohio qui a pu se saper comme jamais sur le bord du terrain.

Los Angeles va donc prendre son temps et, même si la blessure est minime, le retour de LeBron ne sera pas précipité. En son absence, c’est Anthony Davis et Russell Westbrook qui ont pris les rênes de l’équipe. Fin du suspense, le duo a fait un carnage face aux Spurs. 33 points, 10 rebonds et 8 assists pour Brook et 35 points, 17 rebonds et 4 contres pour The Brow. Pas besoin donc de tirer sur la cheville de King James si les deux larrons continuent de se goinfrer de la sorte. Mais là aussi une incertitude apparaît. Le genou droit d’AD est entré en collision avec Dejounte Murray lors du dernier quart-temps. Bis repetita pour les fans californiens en voyant le géant aux pieds d’argile au sol. Plus de peur que de mal pour celui qui va tranquillement terminer les Spurs. En interview à la fin du match, Davis s’est montré rassurant sur l’état de son genou mais il faudra quand même suivre ça de près. L’infirmerie des Lakers est déjà pleine à craquer avec Ariza, Nunn, Horton-Tucker qui font partie des murs. LeBron James y a fait une rapide apparition pour voir si tout allait bien et AD tentera de ne pas l’imiter dans les prochains jours. Cette nuit, les Lakers continuent leur road trip en back-to-back dans l’Oklahoma, face à un Thunder qui prend la foudre depuis le début de saison avec quatre défaites en quatre matchs. Une faible adversité qui pourrait pousser le staff des Purple and Gold à panser les plaies de son duo de champions. Les clefs du semi-remorque seraient alors balancées à Russell Westbrook et Carmelo Anthony, deux anciens de la maison… Thunder. Réponse aux alentours de 2h du matin.

Jouera, jouera pas, LeBron est préservé par les Lakers après une alerte en début de semaine. Le board californien ne veut prendre aucun risque avec la cheville du King, surtout que son absence a l’air de libérer Russell Westbrook. Le meneur sait toujours jouer au basket et ça, c’est une bonne nouvelle.

Source Texte : ESPN, Mike Trudell, Clutch Points.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top