Lakers

Les Lakers perdent le match et les pédales : défaite face aux Suns, Anthony Davis qui veut se farcir Dwight Howard, quel beau début de saison

Lakers

« On ne se fait pas de dreads roses, tu m’entends ?! »

Source image : NBA League Pass

Parce que dans un match où il y a Chris Paul et Rajon Rondo, quoi de plus normal qu’un accrochage entre Dwight Howard et Anthony Davis ? Comme après un premier dribble d’Andre Drummond, la cohérence n’est plus et en arriver à ce que deux coéquipiers menacent d’en découdre devant un Staples Center abruti par la sous-performance de son équipe, c’est encore un peu tôt pour ce genre de dinguerie. On débrief.

Les stats de cette leçon, c’est par

Comme l’impression que cette saison, la NBA est composée de 29 équipes et d’une émission de télé-réalité camouflée en franchise NBA. À tout moment le Woj peut annoncer le départ de Carmelo Anthony parce que « Trevor Ariza a terminé le ketchup sans demander si quelqu’un en voulait ». Ce vendredi soir, lorsqu’un profond sommeil faisait qu’aucun français ne suspectait la débâcle face aux Suns, un évènement est venu se rajouter au sale quart d’heure des Lakers. Pendant un temps-mort pris au beau milieu du naufrage, Anthony Davis a chopé Dwight Howard par les avant-bras, allant jusqu’à l’asseoir – contre son gré – sur les sièges disposés derrière lui. En médiateur de cet affrontement, un Rajon Rondo qui – quelques instants plus tard – s’est amusé à mimer un pistolet en direction d’un fan. Le bronx total quoi, à deux doigts d’apercevoir les frères Morris taper une roulette russe en tribune avec un môme qui leur a juste demandé une photo. Bien que l’on ne connaisse pas encore la raison de cette brouille entre big men, il apparaît comme très fortement probable que Dwight ait glissé un « heureusement que des sourcils bien distincts ne sont pas un critère pour être dans les 75 Greatest ». Sûrement vexé par son absence dans cette liste ô combien prestigieuse, l’ancien visage du Magic doit percevoir Anthony Davis comme celui qui l’a remplacé dans cette sélection. Même si l’on raconte n’importe quoi, aussi infondé soit ce scénario, plus rien ne nous étonnerait.

Encore une petite masterclass arizonienne, tiens-donc. D’un Chris Paul tonitruant (quel adjectif de boomer) et ses 23 points et 15 assists, à un Devin Booker qui s’est amusé à « rock a baby » – quelques instants après que Russell Westbrook l’ait fait sur lui – les Suns n’ont même pas laissé au Staples Center une seule mi-temps pour y croire. Certains mentionneront un arbitrage douteux, mais dans le jeu, les Lakers furent bien loin de toper les attentes placées en un groupe aussi talentueux. Maladroit comme bonjour, Anthony Davis a compilé 22 points et 14 rebonds à… 6/18 au tir. Une perf similaire à celle de son pote le marsupiot, pas folichon mais dans un meilleur soir que lors de l’opening night : Russell Westbrook valide un double-double lui aussi alimenté de pourcentages douteux (6/15). En vieux briscard totalement insensible qu’il est, Carmelo Anthony a largué 16 points sans se soucier du reste. Le gars est rentré chez lui et a découvert l’embrouille et le résultat du match sur les réseaux. Comme nous, les mots de Dwight Howard ont dû lui en faire rouler une pendant que l’autre construit en jachère, c’est-à-dire beaucoup de vent. Selon l’homme aux dreads rosâtres, l’embrouille se serait vite réglée en bord de terrain. Ok, on demande à voir.

C’était chaud, c’était pas forcément super beau, mais qu’est-ce que c’est bon de retrouver la saison régulière avec tous ses paramètres. On se donne rendez-vous dans trois jours pour que Frank Vogel enlève son futal en pleine rencontre pour protester contre l’industrie du jean.

2 Commentaires

2 Comments

  1. Juju

    23 octobre 2021 à 12 h 48 min at 12 h 48 min

    La quantité trop importante de blague moyennement drôle nuit à la lecture de l’article

    • Baudin

      24 octobre 2021 à 0 h 07 min at 0 h 07 min

      Salut !

      Désolé si tu trouves que j’ai mal dosé, une fin de nuit rime avec fatigue et on peut tomber dans la facilité, parfois. J’essaie de le faire le moins possible, mais cela peut encore arriver. Je prends ton commentaire en compte et je ferai gaffe.

      Merci !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top