Nets

Kevin Durant voit triple-double face à Philly : 29 points, 15 rebonds et 12 assists, lui aussi ne fait que préchauffer

Kevin Durant 16 juin 2021 pari

Tranquillou.

Source : NBA League Pass

Comme s’il ne suffisait pas d’un énorme Pacers – Wizards, de Rockets, Bulls et Knicks en mode patrons, d’un Anthony Davis qui veut se farcir Dwight Howard et d’une douceur serbe retrouvée, Kevin Durant est venu foutre son bazar habituel sur les parquets de Pennsylvanie. Un triple-double pour braquer les Sixers ? Ça fonctionne et c’est validé. On débrief.

Les stats de ce barouf en Pennsylvanie, c’est juste ICI

Braquer à la new-yorkaise, un terme que l’on emploiera régulièrement ce samedi pour résumer la performance des Nets face aux Sixers. Même si l’écart n’a jamais été abyssal, les quelques points d’avance dont disposait Philly semblaient assurer la victoire de Joel et des siens, jusqu’à ce que Kevin Durant et Danny Green n’en décident autrement. La soirée a tranquillement commencé par un speech du grand Camerounais, bien décidé à reprendre le contact avec son public. Le discours touchant à sa fin, Joel Embiid glisse un petit « je vous demande de toujours nous supporter, nous et notre coéquipier, Ben, parce qu’il est toujours notre frère ». Woah, le public apprécie et dans la continuité de ces bonnes ondes, les Sixers entament leur match d’une fort belle manière. Mister Seth Curry – le frère de celui qui est le frère d’un crack – pose un premier tir primé. Et Danny Green l’imite, en convertissant deux bombinettes consécutives aussi esthétiques que déséquilibrées. Annoncé un peu gêné par son corps, Joel Embiid est finalement sur le parquet et domine de par, à de nombreuses reprises, le même fadeaway sécuritaire. En face, Joe Harris enclenche de loin, Blake Griffin est transparent et LaMarcus Aldridge joue juste. Plutôt étrange, Salazar Kevin Durant Serpentard est pour l’instant en retrait, dans un rôle presque similaire à celui d’un point d’appui : drive, deux dribbles et le ballon ressort (Philadelphia Sixers 62 – 55 Brooklyn Nets).

Parfois incohérent, parfois étonnant de lucidité (une passe dans le dos pour Furkan Korkmaz et un caviar pour Tobi), Andre Drummond fait du Andre Drummond et sort du banc sans briller, omettant de crever l’écran comme il devrait le faire. Oui, on a l’impression que c’est presque un oubli parce que balle en main, les opportunités autour du garçon paraissent légion, mais il fait malheureusement trois fois sur cinq le mauvais choix. Hop, on file dans les dernières minutes de la partie où l’avance de Philly dégraisse tellement que Zion devrait la consulter. En cause, trois gros airballs envoyés comme du pain pourri lorsque le chrono exigeait le nylon. Et le pire dans cette histoire, c’est que les responsables sont au nombre de deux et s’appellent « main droite de Danny Green » et « main gauche de Danny Green ». Le garçon a commencé son match avec 6 points en 2 minutes, pour finalement terminer la partie à 6 points et planter les siens dans le money time : c’est tellement Danny Green tout ça. Même si la défense de Philly sauve les meubles, cela ne dure qu’un temps et de la panne sèche offensive découle une vilaine répercussion : LaMarcus Aldridge. Le vieux briscard – excellement assisté par James Harden – dunke du bout des bras et obtient le 2+1, scellant par ailleurs la victoire de Brooklyn. Discret mais tellement précieux, Kevin Durant finit la rencontre à 29 points, 15 rebonds et 12 assists à 45% au tir dont 1/6 du parking. Des pourcentages en demi-teinte donc, mais une belle activité dans le jeu de son équipe. Tout comme LaMarcus Aldridge pour lequel la feuille de match affiche 23 points à 10/12 au tir, une performance très solide en sortie de banc.

Hop, les Nets topent leur première victoire de la saison face aux Sixers qui – eux – concèdent leur premier revers de la saison. Si Philly menait tout le match, les joueurs vont pouvoir cueillir Danny Green dans le vestiaire et lui demander des comptes, Ben Simmons y compris (quel culot ce serait, quand même).

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top