Bucks

Rien de grave pour Jrue Holiday : une première soirée perturbée par un bobo au talon, mais on devrait le revoir assez vite

jrue holiday Bucks

Seulement 18 minutes pour Jrue face aux Nets. Heureusement, ce n’est qu’un petit pépin.

Source image : YouTube

Cela n’a pas pu vous échapper. Si les Bucks ont dominé les Nets en patron pour le premier match de la saison, Jrue Holiday a dû quitter ses coéquipiers peu avant la mi-temps, la faute à un petit pépin physique. Incapable de revenir après la pause, on pouvait commencer à s’inquiéter un peu pour le meneur, mais les dernières nouvelles sont rassurantes.

Pendant 18 minutes, Jrue Holiday a fait du Jrue Holiday. 12 points, 1 passe, 1 interception à 5/7 au tir, propre ! Cependant, cette ligne de stats ne bougera plus puisqu’il n’est plus revenu sur le terrain par la suite. La nature de la blessure ? Une contusion au talon droit, visiblement provoquée lors d’une pénétration vers le panier dans le deuxième quart-temps. Immédiatement, Jrue est allé faire des examens pour s’assurer que tout est OK, et c’est le cas d’après les dernières news. Si l’on en croit ESPN, qui cite le coach des Bucks Mike Budenholzer, l’IRM n’a en effet rien révélé de grave concernant le talon d’Holiday. Aucune précision supplémentaire n’a été apportée mais c’est l’info la plus importante. Reste à voir désormais si Jrue sera opérationnel pour l’autre choc du début de saison pour Milwaukee, à savoir ce déplacement à Miami jeudi soir. Cette rencontre face au Heat est la première d’un petit road-trip pour les hommes de Coach Bud, qui iront ensuite affronter les Spurs samedi puis les Pacers lundi prochain. On surveillera évidemment le statut de Jrue Vacances pour ces rencontres, mais on ne serait pas étonnés de le voir sur la touche un de ces soirs. On est en début de saison régulière, les Bucks n’ont aucun intérêt à forcer quoi que ce soit, encore plus avec un joueur aussi important qui a connu une intersaison assez courte après le titre NBA et la médaille d’or olympique sous les couleurs de Team USA.

Mais si la blessure de Jrue Holiday n’est pas sérieuse, c’est un bobo de plus au sein d’une équipe de Milwaukee qui doit également composer avec les pépins de Donte DiVincenzo (cheville), Bobby Portis (ischio), Rodney Hood (pied) et Semi Ojeleye (mollet). Si les deux derniers sont des recrues qui ne devraient avoir qu’un rôle limité au sein des champions en titre, on sait que les deux premiers sont des pièces qui comptent vraiment dans le collectif de Milwaukee. Aucun de ces quatre joueurs n’a participé à la rencontre d’ouverture face aux Nets mardi, et les Bucks ont ainsi vu leur profondeur de banc être bien réduite. Cela n’a pas empêché Giannis et ses copains de marcher sur Brooklyn, grâce en partie aux belles contributions de Pat Connaughton (20 points) et Jordan Nwora (15 points, 6 rebonds) en sortie de banc. Mais ce serait quand même mieux d’être au complet à un moment donné. Concernant leurs dates de retour, cela reste assez flou. DiVincenzo n’est pas encore arrivé au bout de sa rééducation, lui qui s’était fait opérer en juin après la déchirure d’un ligament de la cheville. Il va donc falloir patienter encore un peu. Quant à Portis, il n’a pas joué de la présaison, donc on se pose quelques questions sur le degré de sa blessure, contractée début octobre. Hood et Ojeleye semblent eux avoir plus de chances de revenir rapidement.

Les petits bobos s’enchaînent pour les Bucks en ce début de saison. Rien de bien grave hein et ça devrait finir par rentrer dans l’ordre, mais Mike Budenholzer n’a pas d’autres choix que de faire avec aujourd’hui. L’occasion pour certains, comme Jordan Nwora donc, de bien s’illustrer. Un mal pour un bien finalement ?

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top