Bucks

Jrue Holiday en pleine bourre depuis dix jours : 28 points et 9 caviars de moyenne sans Giannis, it’s Christmas Holiday

Jrue Holiday 18 juillet 2021 Top 5

Giannis est pas là ? Middleton non plus ? Ok c’est bon je m’occupe de tout.

Source image : beIN Sports

Actuellement privés de leur star Giannis Antetokounmpo ainsi que d’autres éléments qui comptent dans leur collectif, les Bucks ont besoin de joueurs qui step-up afin de garder le rythme des meilleures équipes de l’Est. Et ça, Jrue Holiday l’a tout de suite compris, lui qui cartonne depuis l’absence de Freak. Retour sur les dix derniers jours du garçon.

Jrue Holiday n’a pas connu un début de saison rêvé cette année. Pourtant, ça avait commencé comme dans un rêve, avec la bague de champion au doigt et la bannière au plafond du Fiserv Forum. Sauf que dès le match d’ouverture contre les Nets, le meneur des champions en titre a dû rejoindre l’infirmerie pour un bobo au niveau de la cheville. Résultat, Jrue Vacances a manqué six des sept prochains matchs de son équipe et a logiquement eu besoin d’un peu de temps pour retrouver son rythme. Depuis, on peut dire que le rythme, il l’a bien retrouvé. Plus que ça même, car l’ami Holiday se comporte carrément en franchise player depuis quelques matchs en l’absence du dernier MVP des Finales Giannis Antetokounmpo. Placé dans le protocole COVID le 15 décembre dernier, le Freak a raté les cinq dernières sorties des Daims. Les stats de Jrue sur la période ? 28,5 points, 5 rebonds, 9 passes et 2 interceptions de moyenne, à 56,5% au tir dont 35% du parking, le tout en quatre rencontres (Jrue n’a pas joué contre Cleveland le 18 décembre, cause : un repos bien mérité). Dans le lot, il y a notamment eu cette explosion à 40 pions face à son ancienne équipe de la Nouvelle-Orléans, deux double-doubles de patron (26 points – 14 passes contre Indiana, 24 points – 10 passes contre Houston), et une sortie en 24-7-7 la nuit dernière contre Dallas. Le bilan collectif des Bucks sur ces quatre matchs, c’est trois victoires pour une défaite malgré d’autres absences importantes en plus de Giannis, comme Khris Middleton (trois matchs ratés sur les cinq derniers) et Bobby Portis (out depuis quatre rencontres).

« Il a une assurance, un calme et une confiance qui sont incroyables. Il lit bien le jeu et fait très souvent le bon choix. Je pense que son leadership est vraiment significatif, peu importe qui est présent. Mais il atteint encore un autre niveau dans une soirée comme celle-là. »

– Le coach des Bucks Mike Budenholzer sur Jrue Holiday, après la rencontre contre les Pacers (victoire sans Giannis et Middleton)

Même s’il est plutôt habitué à évoluer dans l’ombre, Jrue Holiday prouve encore une fois qu’il n’a pas peur de la lumière. Devenu la pièce qui manquait au championship puzzle des Bucks l’an dernier, Holiday rappelle à tout le monde à quel point il peut peser des deux côtés du terrain quand il a plus de responsabilités offensives sur les épaules. Scoring, playmaking, et toujours là pour faire un gros gros taf en défense, Jrue évolue actuellement à un niveau qui le rapproche des tout meilleurs joueurs de la NBA. Point barre. Vous allez nous dire que l’échantillon est faible, et vous avez raison, mais il est suffisant pour démontrer que Jrue fait toujours partie des références à son poste, et ce même quand Giannis prend le devant de la scène. Alors clairement, faudra pas oublier Holiday dans les discussions concernant une potentielle participation au prochain All-Star Game de Cleveland. Même s’il n’a pas des stats de folie sur l’ensemble de la saison (17,8 points, 4,5 rebonds, 6,6 passes, 1,5 interception), les vrais savent. Pour info, Jrue Vacances n’a participé qu’une seule fois au match des étoiles au cours de sa carrière, c’était en 2013 quand il évoluait encore chez les Sixers. Autant dire que ça date un peu, et son CV mérite vraiment une petite update quand on connaît la valeur du bonhomme.

Quand Giannis va revenir sur les parquets, et ça ne devrait plus tarder sachant qu’il est entré dans le protocole COVID y’a une dizaine de jours, Jrue Holiday devrait logiquement retrouver son costume de lieutenant du Freak. Cependant, avec un Jrue autant en forme, les Bucks risquent d’être encore plus redoutables début 2022. Ils ont connu un début de saison un peu compliqué avec toutes leurs absences, mais les champions en titre ont mis la seconde à partir de mi-novembre histoire de retrouver tranquillement le podium de la Conférence Est avec un bilan global de 21 victoires pour 13 défaites. Et quand on creuse un peu, une stat particulièrement intéressante se révèle et a de quoi faire flipper la concurrence : avec Giannis, Jrue et Middleton sur le terrain, Milwaukee a remporté 13 de ses 15 matchs. Oui, 13-2 avec un Big Three au complet, donc attention car les champions en titre semblent pouvoir enclencher le mode rouleau compresseur à tout moment. Surtout avec un Jrue Holiday aussi fort…

Pas de Giannis ? Pas de Middleton ? Ok pas de problème, Jrue Holiday a parfaitement les épaules pour permettre aux Daims de rester dans le droit chemin. Lui qui a souvent été sous-estimé montre qu’il peut se transformer en véritable patron quand c’est nécessaire et ça, c’est la marque des grands. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top