Rockets

Kevin Porter Jr. et Jalen Green à Houston : le duo s’entend bien en dehors des terrains, mais en sera-t-il de même sur les parquets ?

kevin porter jr jalen green

« Viens on devient les CP3 et Harden 2.0, mais en version potes. »

Source : YouTube/ nbagleague

Depuis le trade de James Harden en janvier, Rafael Stone a déjà constitué un corps de jeunes assez impressionnant à Houston, avec notamment Jalen Green et Kevin Porter Jr. Les deux guards aux profils similaires pourraient galérer à cohabiter sur le backcourt des Rockets. Néanmoins, ils sont potes dans la vie, ce qui pourrait aider au bon fonctionnement de leur duo. On débrief.

Vous saviez que la G League était un repère pour les futurs cracks de Houston, et qu’ils y deviennent même des potes ? Eh bien maintenant, vous le savez. Oui, Kevin Porter Jr. et Jalen Green ont beau être désormais coéquipiers du côté de Clutch City, ils sont avant tout copains comme cochons. Leur amitié daterait en effet de la bulle 2021 mise en place par la ligue de développement. Pour rappel, Jalen y évoluait avec la Ignite Team tandis que Kevin cartonnait sous le maillot des Rio Grande Valley Vipers, l’équipe affiliée aux Rockets. Le tatoué rebelle menait alors les moyennes de G League en terme de points marqués (24,1) et de passes décisives (7,2), tandis que son nouveau coéquipier en était à 17,9 puntos et 2,8 assists. La paire de jeunots s’est même affrontée le 4 mars dernier avec une victoire 130-107 pour l’ancien Cavalier, qui n’est alors pas passé loin du triple-double en compilant 28 points, 10 passes et 9 rebonds, tandis que l’Igniteman s’était suffi de 22 plaques et 2 interceptions. Bref, cette opposition entre les deux têtes brûlées devrait être la seule avant un bon moment, et croyez-le, ils doivent en être les premiers ravis.

C’est bien beau tout ça, mais une entente en dehors des parquets ne veut pas dire une entente sur le parquet. Les deux Fusées pourraient être qualifiées de combo guards, forts scoreurs et qui ont bien besoin de la balle dans les mains. Pas très complémentaire donc, ce duo. Malgré tout, on a déjà pu voir que le potentiel de playmaking de Kevin Porter Jr. est impressionnant. L’ancien de Californie du Sud nous a déjà claqué un match à 13 passes contre les Clippers, puis un second à 14 assists contre Phoenix, trois jours plus tard. Certains observateurs affirment carrément que le gaucher pourrait se développer au point d’avoir un skillset similaire à celui de James Harden. D’accord, le comparatif est peut-être un peu exagéré, mais quand on voit son match à 50 points et 11 passes contre les Bucks en avril dernier, on peut facilement tomber dans les débats de ce genre. Quant à Jalen Green, lui ne semble pas avoir une court vision aussi développée, mais se démarque par son profil de pur scoreur. Difficile de l’imaginer s’orienter vers un rôle de point guard comme son copain en serait capable. On s’attend donc à ce que Stephen Silas demande à Porter Jr (Kevin hein, pas Otto) de s’orienter davantage vers un rôle de chef d’orchestre, histoire de faire de la place à Mister Vert. Une théorie à placer sous guillemets, John Wall étant encore dans la place, et jusqu’à nouvel ordre, la balle dans ses mains.

On ne dit pas que Jalen et Kevin vont être aussi complémentaires que potes, mais ils pourraient bien réussir à coexister comme il le faut sur le terrain. La solution à l’équation se trouvera probablement dans l’évolution du jeu de KPJ. Le Golden Boy au caractère tumultueux tentera sûrement d’apprendre le playmaking auprès de John Wall, avant que ce dernier ne quitte probablement le navire texan, histoire que la jeunesse se fasse.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top