Jeux Olympiques

L’Australie très solide face à l’Argentine : 97-59, Papy Scola à la retraite, et un Patty Mills qui retrouvera Coach Pop en demi-finales

australie jo 3 août

Come on, Team USA.

Source Image : Eurosport

L’Australie avait fini première de sa poule sans forcer, alors que l’Argentine avait pour sa part subi la loi des Espagnols et de Luka Doncic. Les deux équipes avaient donc vécu un début de parcours complètement différent, mais on se doutait qu’on allait assister à une belle rencontre entre ces deux équipes présentes dans le dernier carré du Mondial 2019. Allez, retour sur le dernier match de la journée, avant d’enfin pouvoir aller vous coucher.

Franchement, le match était parti sur des bases très solides. Contrairement à leurs matchs lors de la phase de groupe, les Boomers ont imposé un gros rythme d’entrée, et BOUM, gros trois de Dellavedova dès le début du match, pas de doute on est bien en quarts de finales des JO. Ensuite ? Les Australiens auront mis quatre minutes pour mettre un autre panier mais c’est un détail. Ça se met à planter derrière l’arc, les deux équipes sont au coude à coude et les Argentins concluent ce premier round en menant 22-18, menés par un Laprovittola et un Campazzo qui combinent pour 12 points. Jusqu’à la mi-temps ce sera à peu près la même histoire, et les Boomers, qui portent décidément bien leur nom vu leur défense en zone digne des meilleures équipes de DM2, enchaînent les shoots à 3-points, ceci leur permettant de virer en tête avec 6 points d’avance à la mi-temps : 39-33, ça se la donne à la Saitama Super Arena.

Au retour des vestiaires les Kangourous préchauffent gentiment, et après un passage à vide les shoots rentrent à nouveau… et les Argentins perdent peu à peu le contact avec Patty Mills et ses potes, bien déters à aller se confronter à la bande de KD, tombeurs de la Roja quelques heures plus tôt. Jock Landale lance les siens, Matisse Thybulle est très précieux des deux côtés du terrain dans le système de Brian Goorjian, Patty prend le relais, tout le monde s’y met et à partir de là, on commence à vivre un tout autre match. Grosse rivalité pendant trois quart-temps, et gros blow-out plutôt honteux sur le reste du match. Parce que la fin de match était clairement à sens unique avec un petit run de… 19-0 de la part des Boomers en début du dernier round, et hop, le tour est joué… Messieurs, à vous de vous amuser, et certains noms connus des parquets NBA auront saisi leur chance pour s’illustrer face à des Sud-Américians désemparés en attaque et sans solution en défense. Parfaitement portés par un Patty Mills dans la maitrise, auteur de 18 points et 4 passes, chacun à son tour les Dante Exum (9 points à 100% au shoot) , Joe Ingles (11 points, 4 rebonds et 7 passes décisives) et consorts auront contribué à cette grosse correction infligée aux Albicélestes, à coup de paniers du parking (17/38 ce soir), et de contre-attaques à tout va, ‘fin vous connaissez l’histoire, suffit d’avoir regardé ne serait-ce qu’une défaite du Thunder aux alentours du mois d’avril.

Bref, au final, les Boomers seront allés jusqu’à un écart de +40, finalement réduit à +38, ce qui est quand même bien mieux (mdr), se dirigeant tout droit vers une demi-finale face aux States et attention Patty, ça risque de ne pas être la même face à Team USA, surtout que le patron Popovich te connaît plutôt bien je crois… Côté Argentins on ne savait pas trop où se situer après la Coupe du Monde en Chine, mais quand on voit le niveau des quatre demi-finalistes, on se dit qu’ils pouvaient difficilement faire mieux, si ce n’est soigner un peu plus leur sortie. Une sortie qui plus est très importante pour la sélection argentine, puisqu’elle honorait la dernière apparition de Papy Scola, à tout juste 67 ans (41) sous les couleurs de son pays. Match arrêté, standing O de la part des joueurs, on respecte les légendes comme il se doit sur la planète basket, bonne retraite Luis !

Les Australiens auront joué une mi-temps face aux Argentins, puis une mi-temps face à la sélection cadet des Pays de la Loire. Bonne vacances Leo Messi, bonne continuation Luis Scola, et avec ce dernier ticket pour les demi-finales en poche les Boomers ont désormais envie de manger du ricain. Mais attention, car eux aussi semblent plutôt affamés, suffit de demander aux frères Gasol.

stats australie 3 août

stats argentine 3 août

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top