Equipe de France

Jeux Olympiques, Preview France – Espagne : nos filles aussi visent une demi-finale, et il faudra passer sur le corps de la Roja

EDF filles 3 août 2021

La France du basket a fait l’effort du lever ce matin, il faudra faire celle du zappage de sieste demain. Allez les filles, allez.

Source image : FIBA - TrashTalk

Attention danger. Attention danger pour nos filles qui affronteront demain à 14h l’une de leurs bêtes noires, finaliste des derniers JO, sur le podium des trois derniers Championnats du Monde mais, surtout, vainqueurs face à la France lors de trois des cinq dernières finales européennes perdues par les Bleues. Mais à chaque jour suffit sa peine, et demain les filles de Valérie Garnier ont l’occasion d’effacer quasiment dix ans de tourments ibères.

Cristina Ouvina à la mène, Maïté Cazorla pour les tirs du parking et la blanquette de veau, Alba Torrens pour la caution Hall Of Fame et le duo Astou N’Dour / Laura Gil dessous, voilà pour les principales forces de cette équipe d’Espagne. Une Roja au moins aussi dominante que son pendant masculin, et qui a clairement fait le déplacement à Tokyo pour gratter une médaille et pourquoi pas un impossible exploit face aux légendes américaines. Trois victoire en poule, face à la Corée, au Canada et, surtout, une grosse win face aux championnes d’Europe serbes dans une grosse revanche du dernier quart de finale de l’Euro. Trois sur trois donc et un statut d’outsider de cette compétition, le même statut que… la France, et là ça devient intéressant.

Quelle équipe de France face à l’Espagne ? Quel visage ?

Deux solutions pour les Françaises. Jouer comme elles l’ont fait en ouverture face au Japon et tout sera terriblement compliqué contre des filles qui n’ont pas le temps de pinailler. Ou alors faire péter la French Touch, celle qu’on a aperçu face au Nigeria et grandement apprécié contre Team USA, un jeu à la française symbolisé par la variété offensive entre les exploits de Marine Johannes ou Gaby Williams et la solidité technique et physique de nos intérieurs, qui auront du répondant demain mais ça on vous l’a déjà dit. Des légendes du basket français (Gruda, Miyem…), des jeunes qui ont la dalle (Chartereau, Rupert, Fauthoux), et un ensemble largement capable de rivaliser avec une top team mondiale comme l’Espagne mais également capable… de passer à côté d’un match, là étant toute la problématique de cette EDF indéfinissable.

La seule chose à savoir pour l’instant c’est l’heure, parce que l’endroit et le temps qu’il fera dehors on s’en fout un peu. L’heure ? 14h, juste après avoir digéré ces jolies petites tomates cerises du jardin (poisson pané / pommes noisettes). La France du basket a fait l’effort du lever ce matin, il faudra faire celle du zappage de sieste demain. Allez les filles, allez.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top