News NBA

Joel Ayayi et Yves Pons ont sauvé les meubles : pas de Draft cette nuit mais les Lakers et les Grizzlies ont sorti le contrat et le stylo !

fans français 30 juillet 2021

L’état de la France à l’annonce de ces deux signatures.

Source image : YouTube

C’est l’une des habitudes prises par la communauté NBA FR chaque année. Tranquillement posé devant la Draft, on espère énergiquement entendre prononcé le nom d’un ou plusieurs français par Adam Silver ou son premier ministre Mark Tatum. Cette nuit ? Juhann Begarin a eu cet honneur, drafté en 45 par les Celtics, mais ce fut malheureusement le seul Français passé sous les spotlights de cette Draft 2021. Joel Ayayi c’est non, Yves Pons c’est non, mais heureusement les Lakers et les Grizzlies ont tout de suite flairé le bon filon et ont débarqué dans la foulée avec un petit contrat étudiant des familles. Au boulot les gars, la porte est désormais entrouverte !

Ils avaient enflammé les universités de Gonzaga et Tennessee, ils étaient parfois pressentis pour rejoindre la NBA via une sélection en milieu ou fin de second tour de la Draft, mais finalement il n’en aura rien été, les GM NBA préférant à Joel et Yves des stars des Chiffres et des lettres nommés Sandro Mamukelashvili, Georgios Kalaitzakis ou encore Balsa Koprivica.

Soit.

Une déception ne nous cachons pas, mais une déception vite oubliée quelques minutes après la Draft quand nos deux amigos furent avertis via Twitter – c’est comme ça en 2021, t’apprends les infos en même temps que tout le monde, même quand t’es le principal concerné – que les Lakers, pour Joel Ayayi, et les Grizzlies, pour Yvounet, avaient jeté leur dévolu sur les deux Français, pour un petit contrat two-way qui leur donnera la chance de s’exprimer lors de la Summer League et plus si affinités.

Parmi les leaders de la quasi-imbattable équipe de Gonzaga cette saison, Joel Ayayi voit ses qualités récompensées et aura donc l’occasion de fréquenter la saison prochaine la triplette LeBron James / Anthony Davis / Russell Westbrook, et on pourra donc dire que Jojo Ayay aura participé à un All-Star Game dès lors qu’il aura foulé un parquet aux côtés de ces gars-là. Pour le gars Pons ? Le voyage ne sera pas bien long puisqu’après avoir dégouté un paquet de défenseurs et cassé quelques paniers avec l’université de Tennessee, ce sont les voisins de Memphis qui offrent une chance à Air Pons de se faire un nom avec les Grizzlies.

Killian Tillie ou Jaylen Hoard avaient récemment emprunté avec pas mal de succès ce chemin, et les deux déçus de la nuit pourront donc faire leurs preuves dans une dizaine de jours à Las Vegas. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, voici donc… le calendrier de la Summer League, avec une obligation immédiate d’entourer les matchs des Celtics, des Lakers et des Grizzlies. Congrats les gars, et au boulot !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top