Equipe de France

Les Bleus ont tout donné : des petits bobos dans tous les sens, mais la douleur s’évapore avec la victoire

Evan Fournier 2 France USA 25 juillet 2021

Repos soldats !

Source image : FIBA

Véritables morts de faim sur le parquet, surtout au retour des vestiaires, les Bleus n’ont pas hésité à se sacrifier physiquement pour répondre au combat imposé par Team USA. On pansera les plaies plus tard, il est l’heure de profiter de cette belle victoire (83-76). Repos soldats !

A l’image de Guerschon Yabusele qui se jette sur le banc américain pour sauver un rebond offensif qui se transformera en passe décisive pour le game-winner d’Evan Fournier à 57 secondes de la fin du match, les Français ont joué sans frein à main pendant 40 minutes. Un peu plus tôt dans la partie, l’ancien joueur des Celtics avait déjà pris un gros coup sur le genou le forçant à être porté hors du terrain pour se faire ausculter rapidement aux vestiaires. Quand votre match-up se nomme Kevin Durant, il faut y aller à fond pour avoir une chance et c’est exactement ce qu’a fait le Villeurbannais. L’Ours n’est pas le seul à avoir payé de sa personne, Timothé Luwawu-Cabarrot se faisant allègrement marteler les lèvres à plusieurs reprises sans jamais broncher. Un peu de pommade pour stopper l’hémorragie et hop, le soldat des Nets était de retour pour jouer les gardes du corps et prendre ses fautes pour participer à l’effort collectif. Un état d’esprit royal de la part des hommes de Vincent Collet qui voulaient monter d’un cran après une préparation tronquée aux résultats décevants (trois défaites).

Ce comportement était loin d’être isolé. Tout le monde était sur la même longueur d’onde, bien concentré dans l’instant présent. Actuellement agent-libre, Evan Fournier aurait pu vouloir éviter les contacts pour ne pas risquer une blessure qui lui coûterait potentiellement plusieurs dizaines de millions de dollars au moment de négocier un nouveau contrat en NBA dans quelques semaines. Mais ce serait mal connaître le Charentonnais qui a toujours fait des Jeux Olympiques son objectif ultime et qui s’est jeté dans les pieds de Damian Lillard ou de Kevin Durant pour jouer l’interception. Vavane ira chercher cette médaille coûte que coûte, littéralement, et on ne peut qu’applaudir ce dévouement sincère et cet amour pour la tunique tricolore à une époque où certaines stars NBA refusent de rejoindre Team USA ou même de représenter leur équipe dans la bulle de Disney World en 2020 pour ne pas mettre en péril leur prochain contrat. On se rappelle d’ailleurs de la petite embrouille de Fournier avec Davis Bertans à ce sujet. Finalement, seul Frank Ntilikina, l’un des héros de la victoire face à Team USA en 2019, n’a pas pu participer à cause d’une gêne musculaire. Nulle doute qu’après ce succès de ses coéquipiers, il prendra les armes sans réfléchir durant le reste de la compétition.

On dit que les grands joueurs répondent présents le jour-J. Aujourd’hui, c’est tout un groupe qui a serré les dents ensemble pour renverser l’ogre du basketball international. Jamais la devise des Trois Mousquetaires n’avait aussi bien collé à un match de l’EDF. Un pour tous et tous pour un… en espérant que cela nous mènera jusqu’à une belle médaille olympique dans deux semaines.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top