Equipe de France

L’Equipe de France assomme Team USA pour son entrée en lice : 83-76, les Ricains ont une nouvelle bête noire et elle est bleue

Evan Fournier France USA 25 juillet 2021

Après 2019 en Chine, voici donc 2021 au Japon. C’est officiel, l’Equipe de France n’a absolument pas peur de Team USA et c’est même une meilleure équipe de basket.

Source image : FIBA

La France du basket s’était donnée rendez-vous en ce 25 juillet 2021, afin de revivre, pourquoi pas, le même genre de scénario que deux ans plus tôt, quand les Bleus avaient mis à terre Team USA en quarts de finale de la Coupe du Monde en Chine. On voulait y croire, un tout petit peu, et c’est donc un nouveau pan de l’histoire de notre sport qui vient d’être posé. Victoire 83-76, première défaite américaine aux Jeux depuis… 2004 en Grèce, ce soir la douche se prendra au champagne.

Pourquoi diantre y aurait-il fallu avoir des complexes. L’Equipe de France avait prouvé il y a deux ans que cette nation américaine ne possédait plus cet aura que l’on respecte trop pour s’y frotter, et elle a donc payé son deuxième effet Kiss-cool pour son entrée en lice à Tokyo. Un match disputé sans Frank Ntilikina d’ailleurs, tiens, tiens, mais onze soldats étaient néanmoins au rendez-vous pour tenter l’improbable et non plus impossible exploit. Et très vite on comprend… que les Bleus prendront ce qu’il y a à prendre. Des intérieurs américains qui se régalent, car une raquette Bam Adebayo / Draymond Green a tout du duo affolant, mais en face Evan Fournier n’est pas venu ici uniquement pour tester les sushis. Vrai patron en attaque le Vavane, toute l’équipe qui joue le jeu en défense, et si Kevin Durant prouve en quelques possessions qu’il est quand même un meilleur basketteur qu’à peu près tous les humains de cette planète… la France reste au contact, comme pour montrer que rien ne sera offert au squad de Gregg Popovich. Un Guerschon Yabusele intense, un duo Moustapha Fall / Vincent Poirier qui offre de très bonnes minutes en sortie de banc, un Timothe Luwawu-Cabarrot qui se donne corps et âmes en défense et un Nico Batum omniprésent pour gérer tout ce petit monde, bref tout le monde est en place pour l’exploit, sauf Nando De Colo mais, spoiler, ça va vite venir.

Huit points d’avance pour Team USA à la mi-temps, un moindre mal sans un moniteur au top de sa forme, et on dit alors merci à Rudy Gobert qui prend quelques sauces en défense mais qui nettoie parfaitement le cercle sur les shoots ratés des copains. Le troisième quart-temps ? Il est IDYLLIQUE. Kevin Durant prend sa quatrième faute et on se met à espérer que les Américains ne soient même pas au courant que dans le reste du monde on sort à la cinquième. 25-11 France sur la seule troisième période, des cainris qui ne marquent plus un panier et… le réveil de Nando, à la création, au scoring, en défense aussi en allant gratter deux ballons ultra-importants. La légende de l’Euroleague emmène tout le monde dans son sillage, Evan Fournier fait du sale de manière ostentatoire en attaque, Thomas Heurtel réveille de doux souvenirs à David Cozette et la France a donc décidé de nous offrir une première dinguerie, dès son premier match.

Oui mais,

Oui mais Team USA non plus n’est pas venue là pour trier les lentilles et en tête de cortège un certain… Jrue Holiday, à peine débarqué de l’avion et principal agitateur de l’équipe américaine au dernier quart. Jrue nous fait la totale, les vannes avec le mot vacance ressortent très vite et c’est bien dommage, et en défense les hommes de Gregg Popovich haussent également le ton. Petites galères en attaque pour la France mais l’esprit de guerriers des Bleus reprend à nouveau le dessus et à quelques ballons volés en posant cœurs et couilles sur le parquet se superposent trois énormes tirs à trois points de Nando De Colo, Evan Fournier et Nicolas Batum pour repasser devant et mettre une pression d’enfer à de pauvres petits mecs qui ne s’attendaient probablement pas à ça. Damian Lillard avait commencé fort mais ne mettra plus rien, Jayson Tatum est en manque de rythme, Devin Booker ne sait pas ce qu’il fait là et les Bleus grappillent, grappillent, grappillent jusqu’à rentrer dans le petit jeu des lancers, globalement réussi quand en face Team USA rate à peu près 150 tirs dans les deux dernières minutes.

16h environ, et ce qui semblait un peu utopique deux heures plutôt est désormais une réalité : l’Equipe de France bat de nouveau les States, deux ans après la Chine, 17 ans après la dernière défaite des Américains dans des Jeux Olympiques. Cette fois-ci il n’y avait pas d’équipe C en face, c’est un match de poule mais ça n’avait pas empêché Team USA de les gagner depuis tout ce temps alors il n’y a pas de petite victoire. Andrew, Evan, Nando, Thomas, Tim, Frank, Vincent, Rudy, Moustapha, Guerschon, Nicolas, Petr, vous êtes des monstres, sachez-le. Allez, vite, à la douche, et en route pour la médaille.


Boxscore France vs USA 25 juillet 2021

Boxscore USA vs France 25 juillet 2021

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top