Jeux Olympiques

Le basket a flotté haut dans le ciel de Tokyo : huit porte-drapeaux issus du monde de la balle orange, et que la fête commence

cérémonie 23 juillet 2021

Patty Mills, Miranda Ayim, Tomas Satoransky, Samad Nikkhah Bahrami, Agnis Cavars, Rui Hachimura, Khulan Onolbaatar, Sonja Vasic et Sue Bird : coeur coeur.

Source image : YouTube / TrashTalk

Les Jeux Olympiques ont officiellement ouvert leurs portes cet après-midi à Tokyo, et c’est malheureusement dans un stade… vide que les sportifs du monde entier ont défilé devant la planète entière, massée devant les écrans afin d’apercevoir ses héros. Tous drapeaux devant, et le basket-ball aussi avait une place toute particulière lors de la cérémonie.

Porter le drapeau de son pays aux Jeux Olympiques représente pour une majorité de sportifs un accomplissement assez intouchable. Pour les Français cette année ? La judokate Clarisse Abegnenou et le gymnaste Samir Aït Saïd, un choix largement bien accueilli par la critique tant les deux loulous représentent ce qu’il se fait de mieux en matière d’olympisme. Mais parmi les centaines de sportifs présents lors de cette cérémonie, huit d’entre eux ont donc pu représenter à la fois leur pays et… le basket-ball, alleluia.

Patty Mills, premier sportif d’origine aborigène à représenter l’Australie, Miranda Ayim la canadienne, Tomas Satoransky le Tchèque et Samad Nikkhah Bahrami l’Iranien, futurs adversaires de la France, le joueur de 3×3 letton Agnis Cavars et sa collègue mongole Khulan Onolbaatar, le héros local Rui Hachimura, la star serbe Sonja Vasic et la légende américaine Sue Bird. Huit destins légendaires, huit sportifs confirmés, huit êtres humains portés aux nues par une nation, et probablement un souvenir qui restera ancré ad vitam eternam dans toutes ces petites têtes. Parce que marquer des paniers c’est bien, gagner des matchs c’est cool, mais représenter son pays lors du plus grand évènement sportif qui soit, ça, ça vous classe une personne.

Patty Mills, Miranda Ayim, Tomas Satoransky, Samad Nikkhah Bahrami, Agnis Cavars, Rui Hachimura, Khulan Onolbaatar, Sonja Vasic et Sue Bird. Dignes représentants de leur pays, dignes représentants de notre sport préféré. Y’a des journées qui restent en tête dans une vie, et celle-là en fait clairement partie.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top