Bucks

Giannis Antetokounmpo a mis tout le monde d’accord : 50 points, 14 rebonds et 5 contres pour le match du titre ? L’accomplissement est ALL-TIME

Giannis stats 21 juillet 2021

Un massacre, le soir du match le plus important de sa vie ? Giannis Antetokounmpo vient de défoncer quelques portes dans l’histoire de ce jeu.

Source image : NBA League Pass

Son match est si fou qu’on a encore du mal à s’en remettre. Son match est si fou… qu’on se demande même si on n’a pas rêvé. Mais on en est là en ce 21 juillet 2021 : Giannis Antetokounmpo a bel et bien claqué un 50/14/5 dans un Game 6 de Finales NBA, entrant ainsi en DEFONCANT la porte dans le livre des plus grands héros de toute l’histoire de ce jeu. Giannis Antetokounmpo n’est plus un demi-dieu, c’est un Dieu du basket tout court.

Dès les première secondes son message aura été des plus clairs. Un contre énorme sur la planche, une contre-attaque victorieuse, ce match sera son match. Trop de hate, trop de commentaires déplacés, pas assez de respect, il fallait leur dire, il fallait leur montrer. Durant ses 42 minutes sur le parquet ? Giannis n’aura pas seulement montré de quel bois il était fait, il l’aura hurlé à la face du globe. Dans les moments down de son équipe, seul à surnager, et dans les instants plus positifs, portant les camarades sur ses épaules de déménageur. En défense, avec cinq contres au total et une présence de tous les instants pour contester les picks and rolls et/ou balayer les jumpers des petits filous adverses, et en attaque, avec cette démonstration de domination à montrer dans toutes les écoles de basket, dans toutes les écoles de la vie surtout. Son festoche du soir ? Il l’aura opéré sur tous les fronts, punissant la défense des Suns sur absolument TOUS les ballons qu’il aura touché.

Nettoyer le cercle sur les tirs ratés des copains, sanctionner à mi-distance et plus loin encore quand sa match-up ne le respectait pas, ou encore et surtout de près, s’octroyant des paniers faciles ou des lancers à chacune de ses apparitions dans la raquette des Suns. Les lancers ? 19 tentés, 17 réussis, ça calme car ça veut dire que le gazier n’a plus de défaut. 17 réussis dont celui du cinquantième point, milestone légendaire seulement atteint par six autres joueurs, un seul pour un match du titre (Bob Petit il y a 63 ans). Le premier à atteindre le fameux 50/10/5 par contre, ça vous classe évidemment un homme, mais au delà des stats ce souvenir qui restera pour très longtemps en tête, celui d’un MVP des Finales au sommet de la planète basket et se frayant une place parmi les plus grands de l’histoire de son sport, dix ans à peine après avoir obtenu… ses papiers, phénoménale histoire de vie sur laquelle on reviendra évidemment aujourd’hui.

Ce qu’il faut déjà retenir, et visionner dans la petite vidéo ci-dessous ? C’est que ce beau diable vient donc de nous lâcher une mixtape terrible pour le match le plus important de sa carrière. Officiel, si Giannis se retire demain de la vie basketballistique, il fait déjà partie des plus grands de l’histoire de son sport. Terrible, terriblement beau, terriblement fort, terriblement Freak.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top