Notes de match

Les notes de Suns – Bucks, Game 5 : Milwaukee a une balle de match et peut réaliser la prophétie de Brandon Jennings

Brandon Jennings "Bucks in 6"

Cette phrase peut définitivement entrer au panthéon de la NBA dès mardi.

Source image : YouTube

Les Finales NBA battent leur plein, et c’est tout logiquement que ce match 5 devait être notée par notre bande de joyeux lurons aux cernes bien dessinées. Crottes dans les yeux et allumettes pour les faire tenir étaient de rigueur pour ce bulletin, heureusement qu’on a eu deux belles équipes de tarés pour se livrer un duel d’Avengers.

Les Finales NBA battent leur plein comme chaque été, vous l’aurez compris. Le soleil et la chaleur également… enfin presque. Mais bref, pour en revenir au basket, le suspense est à son comble avec un 2-2 dans cette série, Phoenix a l’avantage du terrain, mais au final ce sont bien les Bucks qui vont l’emporter malgré un départ tonitruant des Suns de Devin Armani Booker, qui ne semble pas décidé à lever le pied. Sauf qu’en face il y avait Jrue Holiday pour sonner la révolte, Khris Middleton pour rentrer les shoots importants, et Giannis Antetokounmpo pour finir le taf d’un alley-oop stratosphérique (et non, il n’avait pas de trampoline). Allez, envoyez les notes.

Milwaukee Bucks

Brook Lopez (5,5) : un abattage toujours aussi fort sous les panneaux, mais utilisé de façon scandaleuse par coach Budweiser en début de match. Les Bucks n’ont pas le même visage avec et sans lui. Du coup, sur la vidéo de Lopez Jo, il aurait à coup sûr été mis au premier plan .

Giannis Antetokounmpo (8) : certes, les Bucks ont entamé leur retour lorsqu’il était sur le banc, mais alors quel match de bonhomme tout de même de la part du Greek Freak. Pas intimidé pour un sou par le public des Suns, il s’est focalisé sur ce qu’il sait faire (c’est à dire beaucoup de choses quand même) et c’est lui qui a tué le match sur ce alley-oop dans les dernières secondes. Il s’est même permis de briser le quatrième mur, après avoir brisé toute une salle.

P.J. Tucker (5) : peu en vue en attaque, il a tout de même fait preuve de roublardise par sa défense et ses petits coups en douce. Par contre attention P.J., faire des prises de catch et agir comme si de rien n’était, c’est comme le chat qui te lance un regard de pitié après avoir défoncé tes trois pots de bégonias.

Khris Middleton (8) : beaucoup de mal à régler la mire dans le premier quart-temps, mais a fini par nettoyer la buée sur ses lunettes de vue au fil du match pour assassiner les Suns, et même marquer avec la main de Jae Crowder sur la tronche. Krys Middleton, 10/10 à chaque œil.

Jrue Holiday (9) : de très loin le meilleur Buck sur le parquet, peu importe si c’est en attaque ou en défense. Holiday a sonné la révolte, a rentré de gros tirs et surtout volé des ballons très importants pour permettre aux Bucks de charger une balle dans le gun. Pour le coup, lui c’est vraiment un voleur qui a volé toutes les étoiles du ciel pour les mettre dans nos yeux, et tous les ballons de Phoenix pour les mettre dans le panier.

Jeff Teague (2,5) : si le match de Jrue Holiday est à montrer dans toutes les écoles si vous voulez que votre fils soit un futur grand basketteur, le match de Jeff Teague est à montrer dans toutes les prisons si vous voulez que votre fils soit un futur taulard.

Bobby Portis (5,5) : son entrée a fait beaucoup de bien à la franchise du Wisconsin, rentrant des shoots importants et apportant cette dose de combativité qui manquait au début du match pour les Bucks. Enfin une mixtape réussie pour Black M.

Pat Connaughton (6) : de gros shoots rentrés et des rebonds très importants pris sur la truffe des grands dadais de l’Arizona. Et si c’était lui, Billy Holme dans White Men Can’t Jump ?

Phoenix Suns

Deandre Ayton (6) : il fait toujours bien son travail, sait rester discret, parait plus vieux en vrai qu’en photo, fait l’unanimité lorsqu’il est présent et manque lorsqu’il est absent. Oui, Deandre Ayton est un Royal Deluxe.

Jae Crowder (5) : selon certaines personnes, on n’a pas assez de recul pour savoir si le vaccin sera nocif ou pas dans le futur. Par contre, on a assez de recul pour comprendre que Jae Crowder est toujours ultra relou à jouer, même quand il met moins dedans. Burna Boy aime mettre le feu, et nous on aime l’humour.

Mikal Bridges (6) : si on l’avait mis aux frontières de chaque pays en 2019, on n’aurait justement pas eu besoin d’élaborer ce fameux vaccin, et on marcherait tous sans masques et sans distanciation sociale aujourd’hui.

Devin Booker (7,5) : ce gamin est un problème, un très gros problème, et la rumeur raconte que Julien Tanti songe à ajouter une case à l’effigie du n°1 des Suns dans sa roue des problèmes pour la prochaine émission des Marseillais. Sa zone de tir, c’est le terrain, tout simplement. Couchez les gosses ce n’est pas un spectacle pour eux.

Chris Paul (4) : Devin Booker a joué comme Kobe, Chris Paul s’est adapté et a joué comme Derek Fisher. A titre de comparaison, c’est comme se cogner le petit orteil contre un meuble ou boire un jus de pamplemousse après être allé se laver les dents.

Torrey Craig (4,5) : quoi qu’il arrive, il sera à la fois champion et perdant, on dirait un lycéen qui quitte sa copine pour une autre « plus belle », sauf que pour l’instant, sa nouvelle meuf a chopé de l’acné et son ex a perdu 10 kilos.

Cameron Payne (5,5) : pas énormément de réussite aux tirs mais une entrée pleine de vice quand même. Par contre, on a toujours l’impression qu’il est en 144p avec sa tête remplie de polygones et son geste de shoot désarticulé.

Cameron Johnson (5,5) : on a la vague impression que s’il rate un tir lointain dans sa vie, tous ses proches meurent. Du coup, Cam Johnson, avec son blase de sénateur américain, bah il met tout dans le panier.

Incroyable finish de la part des deux équipes. Malheureusement Phoenix s’est incliné sur son parquet à la suite d’une action de fou furieux conclue par tonton Giannis. « Bucks in 6 » ? Brandon Jennings l’annonçait il y a huit ans, et son intuition pourrait bien s’avérer prémonitoire ce mardi…

1 Comment

1 Comment

  1. Mickael

    18 juillet 2021 à 14 h 50 min at 14 h 50 min

    Suis pas Brandon Jennings mais j’ai un prono Bucks in 6 dans mon bracket TT!
    Go Bucks! il faut me finir ça à la maison mardi!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top