Pacers

Les Pacers continuent leur chasse au coach : Terry Stotts, Steve Clifford et Brian Shaw pressentis, on attend de voir qui mordra le premier

Brian Shaw 2 juin 2020 Pacers

Retour au bercail pour l’ancien assistant de Frank Vogel ?

Source image : Youtube

Business is business, pas le temps de se morfondre à regretter la saison de Nate Bjorkgren ou pleurer une année sans Playoffs : les Pacers ont actualisé leur profil Facebook, Insta et LinkedIn, et la case coach est toujours vacante. Sans surprise, y’a du monde dans les DM.

Après une saison seulement, sa première en tant que head coach, Nate Bjorkgren s’est fait virer, dans une bonne ambiance ne vous en faites pas puisque le mail qu’il a reçu finissait par « Bien cordialement, les Pacers ». Plus sérieusement, la saison d’Indiana n’a pas été un long fleuve tranquille, loin de là. Écrasé sous les blessures, le groupe n’a jamais pu travailler en paix et ils ont finalement échoué au deuxième match du play-in tournament face aux Wizards. Si les bobos n’arrangeaient évidemment rien, le groupe a ensuite été pollué par les querelles internes, lesquelles tournaient principalement autour du coach. Vous l’aurez compris, bye bye Nate, on te paye le taxi pour l’aéroport. Ayant compris son erreur, Kevin Pritchard est donc parti à la recherche d’un coach avec plus d’expérience et selon Adrian Wojnarowski d’ESPN, trois noms reviennent fréquemment dans les bureaux : Steve Clifford, Brian Shaw et Terry Stotts.

On commence avec Steve Clifford, ancien coach du Magic qui n’avait visiblement pas envie (et sa direction non plus) de reprendre un projet de reconstruction du côté d’Orlando. Présent dans la Ligue depuis près de vingt ans (dont huit en tant que coach principal), il correspond parfaitement aux critères des fermiers et son profil défensif colle plutôt bien avec l’identité de la franchise. Le genre de coach qui devrait bien s’entendre avec Myles Turner. On enchaîne ensuite avec Terry Stotts, son opposé, celui qui a guidé les Blazers pendant neuf longues années. Un bilan collectif satisfaisant (huit qualifications de suite en Playoffs) mais un gros plafond de verre dès qu’il s’agit de viser un peu plus haut. L’élimination au premier tour contre des Nuggets diminués a scellé son sort et hop, le voilà sur le marché. Pas sûr que les fans des Pacers sautent au plafond en voyant son nom dans la liste mais à voir ce qu’il donnerait dans une équipe avec un tantinet de défense. Enfin, le dernier candidat, Brian Shaw. Bien connu dans la maison puisqu’il avait été assistant de Frank Vogel au début de la décennie 2010, Brian, qui étonnamment ne se retrouve pas dans la kitchen, coache actuellement l’Ignite de G-League et sans doute ne dirait-il pas non à une nouvelle chance de briller dans la Grande Ligue. Même s’il a une expérience de head coach chez les Nuggets (un échec), il est surtout connu pour ses années en tant qu’assistant aux Lakers et donc… aux Pacers. Il a l’avantage d’avoir déjà des attaches à l’intérieur mais est-ce que cela suffira à gommer son manque d’expérience en tant que numéro 1 ? C’est pas dit. À Kevin Pritchard de trancher désormais.

Les Pacers ont du boulot à faire pour ne pas redécevoir leurs fans et ça commence par un bon coach. Difficile d’imaginer une pire saison que celle qu’ils ont vécu cette année mais ne jouons pas avec le karma pour autant. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top