Los Angeles Clippers

Paul George est passé au travers : 4/17 au tir dans une défaite, le « Revenge Tour » de Paulo vient de faire une sacrée sortie de route

Oh non Paulo, pas encore…

Source image : NBA League Pass

Moqué et ridiculisé l’an dernier après ses perfs claquées dans la bulle d’Orlando, Paul George avait à cœur de laisser cet épisode malheureux derrière lui cette année. Problème, PG-13 a ressorti son costume de Wayoff P cette nuit en enchaînant les briquasses sur le parquet d’Utah. Pas comme ça qu’il parviendra à fermer des bouches…

« Over-ra-ted », « Push-off P »… pas de doute, le public du Jazz s’est fait plaisir cette nuit lorsque Paul George était sur la ligne des lancers-francs. Une ligne qui lui a permis de marquer quasiment la moitié de ses points (9/10 aux lancers pour 20 points au total) mais c’est bien le seul endroit où PG a véritablement été adroit cette nuit. Car sinon ? Oh boy c’était moche : 4/17 au tir, 3/8 du parking, des mauvais choix en attaque ainsi que de la maladresse, tout ça dans une défaite 112-109 avec un Donovan Mitchell juste insolent. Assez frappant comme contraste. Dans ce Game 1 des demi-finales de Conférence Ouest, on a senti un PG hésitant, timoré, et en manque cruel d’explosivité. Il l’a dit lui-même en conférence de presse d’après-match, il a joué de manière « indécise », pour au final prendre des shoots pas vraiment dans le bon tempo et ça s’est souvent terminé par une bonne vieille brique. On a rarement vu Paulo conclure près du cercle mais c’est souvent ce qui se passe quand il y a un Rudy Gobert qui traîne dans la raquette adverse. George a d’ailleurs rendu hommage à Rudy pour sa capacité de dissuasion, et d’une manière générale la défense du Jazz a été bien solide, en particulier en deuxième mi-temps. Peut-être que PG-13 avait également les jambes lourdes après la longue série en sept matchs face aux Mavericks, qui s’est seulement terminée dimanche. Mais fatigue ou pas, Paul George n’est aujourd’hui pas en position pour se cacher derrière des excuses, pas après le fiasco de la saison dernière.

S’il a permis à ses Clippers de croire à l’égalisation grâce à un 3-points crucial dans la dernière minute et en étant globalement plus agressif en fin de match, Paul George va forcément être au cœur des critiques dans les deux jours à venir. Et s’il n’est évidemment pas le seul responsable de la défaite de Los Angeles, cette rencontre vient s’ajouter à sa collection de matchs claqués en Playoffs, qui semble s’agrandir chaque année. On se souvient forcément de cette prestation cata dans cette même salle de Salt Lake City, lors du Game 6 du premier tour des Playoffs 2018 : 5 points, 6 turnovers à 2/16 au tir et 0/6 du parking. On se souvient de ses galères dans la bulle l’an dernier, et de ce Game 7 face aux Nuggets où il a terminé avec seulement 10 unités (4/16 au tir, 2/11 de loin) et un shoot légendaire sur le côté de la planche. PG-13 n’est pas tombé aussi bas cette nuit, lui qui a quand même terminé avec 20 points (dont 13 dans le dernier quart) et 10 rebonds au final, mais il va clairement devoir rectifier le tir s’il veut éviter de passer une intersaison encore une fois très compliquée. Revenu revanchard cette année et auteur d’une saison régulière plus que solide, PG-13 ne peut tout simplement pas se permettre de se planter lors des Playoffs 2021 car sinon, son « Revenge Tour » va se transformer en punchline comme a pu l’être son surnom de Playoffs P. Alors même si les Clippers ne vont pas au bout, Paul George ne peut pas être l’une des raisons principales d’un potentiel échec, pas après avoir signé une prolongation de contrat max de 190 millions de dollars il y a quelques mois.

Paul George a été assez dégueu cette nuit, à lui d’inverser la tendance. La bonne nouvelle dans ce malheur, c’est que ce n’était que le Game 1 de la série, qui plus est à l’extérieur. Par contre, la moins bonne nouvelle, c’est que si PG-13 ne joue pas à son top niveau, les Clippers vont avoir beaucoup de mal à s’en sortir face à la machine collective du Jazz. Tu sais ce qu’il te reste à faire Paulo.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top