Lakers

Andre Drummond a gagné un match de Playoffs : ça paraît pas comme ça, mais cette phrase est extraordinaire

Andre Drummond 25 mai 2021 Lakers vs Suns

AD2 taille patron.

Source image : YouTube

Andre. Drummond. A. Gagné. Un. Match. De. Playoffs. Oui, vous avez bien lu, la victoire des Lakers lors du Game 2 du premier tour face aux Suns est donc synonyme de premier succès en postseason pour Dre. Une victoire qui devrait en appeler d’autres, au risque par exemple de provoquer une colère sans précédent de LeBron James.

Les Lakers ont rectifié le tir cette nuit face aux Suns (102-109), en empochant le Game 2 et en repartant à la maison avec un sacré avantage sur leur série du premier tour des Playoffs. Mais ce n’était en fait pas la victoire d’une équipe, c’était carrément la victoire d’un homme, celle de sa carrière, celle de sa vie, celle de son existence. Oui, un certain AD a cartonné mais un autre a empoché LA première victoire de sa carrière en Playoffs et il s’appelle Andre Drummond. Fini les moqueries, fini de se faire railler comme pas possible sur cette inexistence de succès en postseason car à bientôt 28 balais, Dre entre dans la cour des grands et peut même rajouter « Dr. » devant son surnom pour produire Playin’ 2 Win. Car avec 15 points à 7/11, 12 rebonds et 2 interceptions en 24 minutes, le pivot number 2 a en plus de cela bien participé à sa first win en Playoffs, en étant déjà en double-double à la mi-temps s’il-vous-plaît.

Jusqu’ici, Andre Drummond en Playoffs c’était deux participations et deux sweeps… Un face aux Cavs de LeBron en 2016 et un face aux Bucks de Giannis en 2019, tout ça avec sa franchise de cœur que furent les Pistons. Aïe, coup dur pour le meilleur tireur de lancer-francs de l’histoire quinzième meilleur rebondeur de la Ligue cette saison. Mais puisqu’après la pluie vient le beau temps, AD2 vient donc de trouver la route du succès et il ne semble pas qu’il va s’arrêter à un seul et unique sabrage de champagne. On a pu remarquer sa bonne volonté face aux Suns et sa défense respectable sur Booker dans le money time, tout comme son back-upage (ce mot n’existe absolument pas) du Unibrow qui n’a ainsi pas eu à se coltiner Deandre Ayton pendant 48 minutes. Ce bras roulé en 2+1 sur la tête de Cameron Johnson, pour valider son double-double, fera également la légende de Dédé Drummond pour sa première victoire dans l’au-delà.

Je ne suis pas un héros, alors certes Daniel Balavoine Andre Jamal Drummond, mais en tous cas tu n’es plus un loser. Et qui sait, tu pourrais peut-être même devenir le facteur X de cette série tant le secteur intérieur semble être la clé pour se défaire des Suns. Bravo à toi et petit message au monde entier : put some respect on Andre Drummond.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top