News NBA

Jeremy Lin n’a pas l’intention de ranger les sneakers : pas de retraite prématurée pour Linsanity, y’a pas que la NBA dans la vie

Jeremy Lin G League 2021

32 ans, ce serait un peu tôt pour boucler la boucle de la Linsanity.

Source image : YouTube

Le rêve NBA de Jeremy Lin a pris fin, et il l’a annoncé de lui-même. Mais si certains craignaient une retraite prématurée, le meneur de 32 ans a préféré détailler ses propos publiés sur les réseaux sociaux, pour éviter tout quiproquo.

Jeremy Lin ne jouera plus en NBA. Oui, cette phrase est à elle toute seule un crève-cœur immense pour tous ceux qui étaient en âge, en 2012, d’assister au conte de fée qui se produisait sous leurs yeux lorsque l’absence de Carmelo Anthony a fait d’un ancien étudiant d’Harvard, le héros du Madison Square Garden. Quasiment une décennie plus tard, celui qui a hérité du surnom de Linsanity a roulé sa bosse dans la Grande Ligue et a même, malgré les moqueries sur son microscopique temps de jeu en Finale, mis à son petit doigt le Graal pour tout basketteur qui se respecte : une bague de champion NBA, gagnée en 2019 avec les Raptors. Lin était ensuite parti tenter une expérience en Asie, là où le public rêvait tant de le voir fouler les parquets du continent dont il est originaire. Le meneur a tellement cartonné sous le maillot des Ducks de Beijing, avec 22,3 points, 5,7 rebonds et 5,6 passes, que les Warriors de Santa Cruz avaient fait appel à lui cette saison en G League. Et son retour au pays de l’Oncle Sam, qui l’a fait renoncer à un contrat bien juteux en Chine, l’a tout autant vu performer puisque sur les neuf matchs qu’il a disputés sur la fin de saison de la franchise affiliée des Dubs, J-Lin affiche 19,8 points à 50,5%, 3,2 rebonds et 6,4 passes de moyenne. Ajoutez deux rencontres en Playoffs de G League à 16 points, 3 rebonds, 6 passes et le natif de Torrance espérait légitiment obtenir un contrat en NBA.

« Pendant des mois, j’ai vu d’autres joueurs recevoir des contrats, des chances, des opportunités. Je me suis dit que je n’avais besoin que d’UN 10-day contract, que d’une chance de revenir sur les parquets pour sortir la tête de l’eau. Après tout, c’est comme ça que ma carrière a commencé, avec une chance de prouver ma valeur. »

« Pour des raisons que je ne connaîtrai jamais pleinement, cette chance ne s’est jamais présentée à moi. Mais j’ai malgré tout prouvé que j’étais bien plus fort que je ne l’ai jamais été, et que je restais un joueur NBA. Et comme je l’ai déjà dit… Entretenez de grands rêves, et vous risquez de grosses peines de cœurs. »

Pourquoi légitiment ? Tout simplement parce que Jeremy Lin est le seul membre du top 10 des meilleurs marqueurs de G League à ne pas avoir obtenu de contrat dans la Grande Ligue, comme l’a expliqué le South China Morning Post. Pas de two-way contract ni le moindre 10-day contract pour le joueur de 32 ans, qui a donc de ce fait compris qu’il n’avait plus sa place en NBA et a annoncé sur ses réseaux sociaux la fin de son rêve d’y revenir. Les gens ont vite fait le rapprochement avec une possible retraite, notamment à cause de la détresse des propos, mais que nenni, le non-drafté a encore du lay-up et du crossover sous le pied et ne compte absolument pas raccrocher. Il a expliqué au New York Times qu’il allait continuer à jouer au basket et qu’il étudierait les propositions qui s’offrent à lui pour la saison prochaine. Et vu les qualités du bonhomme, il est évident qu’une équipe d’un championnat non-américain souhaitera faire appel à ses services.

Savoir qu’un maillot, quel que soit sa localisation sur le globe, sera floqué du numéro 7 de Jeremy Lin dans quelques mois, cela donne toujours un peu le sourire. Avec un passage aux Warriors, aux Knicks, aux Rockets, aux Lakers, aux Hornets, aux Nets, aux Hawks et aux Raptors, le diplômé en économie d’Harvard est entré dans le cœur de beaucoup de fans pour son sens de la générosité sur le parquet. Et ce n’est donc pas encore terminé, en dehors de la NBA tout du moins.

Source texte : New York Times

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top