News NBA

Luka Doncic et Bradley Beal élus Joueurs de la semaine : un cheval de Troie à l’Ouest et un sorcier ensorceleur de Play-in à l’Est

Luka Doncic Bradley Beal 27 avril 2021

Ils nous ont fait rêver pendant une semaine et repartent donc avec les félicitations du jury !

Source image : NBA.com

Les prix de « meilleur porteur de son équipe à bout de bras » des conférences Ouest et Est sont attribués à… Luka Doncic et Bradley Beal ! Et oui, qui dit Monday night, dit attribution des titres de Player of the week par la NBA. Cette semaine, ce sont deux hommes qui ont très clairement porté leur franchise respective pendant les sept derniers jours de boulot qui sont récompensés.

Dans le coin bleu, accusant 2m01 pour 104 kilos à la pesée, originaire de Ljubljana en Slovénie, invaincu lors de la semaine écoulée avec trois victoires en autant de combats, El Matador, Halleluka, Luka Magic, Wonder boy, The Don… Lukaaaaaaaaa Donciiiiiiiiic ! En voilà un qui rien qu’à cette présentation mérite son titre de Player of the week de la Conférence Ouest. Avec 26 points, 9 rebonds et 10 passes de moyenne sur les trois rencontres disputées par les Mavs, Doncic a clairement fait la loi avec 30 points plantés coup sur coup en back-to-back face aux Pistons (127-117) et aux Lakers (115-110). Les Angelinos contre qui Doncic s’est chargé d’être un diable en montrant la voie lors des deux victoires consécutives à l’American Airlines Center. De quoi complètement relancer Dallas dans la course aux Playoffs puisque les Mavs sont désormais sixièmes avec un joli bilan de 33-27, et les Lakers un cran au-dessus avec 36-25. Un Player of the week qui est donc well deserved pour Luka Doncic comme disent nos amis outre-Atlantique. Une semaine à la cadence d’un MVP que le Slovène a d’ailleurs fêté comme il se doit par -19 d’évaluation cette nuit face aux Kings (défaite 113-106), dont 24 points à 8/20 aux tirs. C’est ce qu’on appelle une gueule de bois.

Dans le coin rouge, accusant 1m91 pour 94 kilos à la pesée, originaire de Saint-Louis dans le Missouri, lui aussi est invaincu la semaine dernière avec quatre victoires en autant de combats, Big Panda, Real Deal, Blue Magic… Bradley Emmanuel Beaaaaaaaaaaaaaal ! Avec les Wizards, rien ne sert de courir, il faut partir à point. Mal commencer une saison ne veut donc pas dire mal la finir. Avec Bradley Beal aux manettes (et Russell Westbrook en fidèle acolyte), les Sorciers de Washington sont allés chercher en sept jours trois belles victoires à l’Ouest dont une double face au Thunder (119-107 puis 129-109) et une autre face aux Warriors (118-114). La dernière face aux Cavs (119-110) a propulsé les Wizards devant les Raptors au classement pour atterrir à la dixième place de l’Est. Sans jamais descendre en-dessous des 29 points, l’arrière des Wizards s’est donc lui mué en chef d’orchestre et chef de chantier en clôturant le séjour à 31,3 points, 5,8 rebonds, 50% aux tirs dont 55% à trois points, rien que ça. Bradley Beal en a rajouté une couche cette nuit face à San Antonio avec 45 points mais les Spurs ont stoppé net la série de huit victoires des Wizards (143-146). Comme quoi, on ne peut pas toujours gagner.

Deux joueurs qui ont le goût du spectacle, de la performance et le sens du sacrifice pour leurs équipes, c’est tout naturellement qu’ils repartent avec ce titre honorifique qu’ils pourraient être amenés à gagner encore et encore. Bravo, et merci messieurs.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top