Hornets

Fracture au poignet pour LaMelo Ball : séisme à Charlotte, saison terminée pour le rookie-crack des Hornets

LaMelo Ball

Terrible nouvelle pour les Hornets…

Source image : YouTube

Ce n’est clairement pas le genre de papier qu’on aime écrire ni le genre de news qu’on a envie de relayer, et pourtant cela fait partie du métier. Après la blessure de LeBron James survenue ce samedi, c’est un autre crack des terrains qui a appris une mauvaise nouvelle liée à une blessure ce weekend : LaMelo Ball ne devrait plus rejouer de la saison 2020-21.

Terrible info qui est tombée aux alentours de 1h30 du matin ce dimanche soir, alors que le peuple se demandait quel show regarder entre celui des Nets et la rouste des Cavs (no disrespect, Pistons). La veille, samedi soir, les Hornets de Terry Rozier et compagnie étaient en déplacement à Los Angeles pour un nouveau match dans la cité des anges. Après avoir déposé les armes face aux Lakers, l’équipe de Charlotte a dû en faire de même face aux Clippers de manière assez logique. Mais si le résultat reste dans la tête de certains, c’est surtout un fait de match marquant qui occupait l’esprit de tant d’autres. Une vingtaine de minutes dans le match pour LaMelo Ball, et une sortie du terrain en grimaçant tout en regardant son poignet. Simple pépin physique ? Pas de risque pris ? On partait sur cette piste. Rien ne semblait gravissime, voilà le genre de douleur qui peut se produire lors d’un mauvais contact. Sauf qu’en ne retournant pas sur le parquet et en réalisant des examens plus poussés dans la journée du lendemain, LaMelo Ball a vite compris que le pire allait être révélé, et relayé par Adrian Wojnarowski gourou de chez ESPN.

Fracture du poignet droit, fin de saison pour LaMelo Ball… boom

Quelle phrase peut faire plus de mal aux fans des Hornets ? Balle au poste pour Biyombo ? Isolation pour Zeller ? Auteur d’une sensationnelle saison rookie, le frère de Lonzo était l’attraction numéro 1 à Charlotte. Comme le dit le Woj, et aux yeux de nombreux observateurs, on parlait ici du favori pour remporter le titre de Rookie de l’année. Une campagne démarrée sur le banc puis continuée dans le cinq majeur, avec 16 points, 6 rebonds et 6 passes de moyenne, en étant serein dans le money-time et ultra-excitant balle en main. Même les plus sceptiques, qui avaient vu le gamin envoyer des bombes du milieu du terrain lors de ses plus jeunes années, devaient hocher de la tête et mettre du respect sur LaMelo en le voyant s’ajuster aussi admirablement chez les pros. Anthony Edwards et Tyrese Haliburton dans le rétro, par ici le ROY, et tout ça pour des Hornets aussi spectaculaires qu’efficaces dans la Conférence Est puisqu’on parle ici d’une équipe 8ème au classement… donc prête à retrouver les Playoffs. Tout roulait pour Ball, tout roulait pour ses fans et ceux de sa franchise, un tourbillon de fraîcheur permettant aux Hornets de devenir la darling de la NBA grâce – notamment – aux exploits du gamin aux cheveux frisés.

C’est donc, littéralement, un vrai séisme qui vient secouer la ville de Caroline du Nord. Concernant le joueur en question, on espère évidemment la meilleure rééducation possible et un retour à fond dès la saison prochaine, pour se positionner immédiatement parmi les All-Stars de demain à l’Est. Concernant la course actuelle au titre de Rookie de l’année, c’est peu dire si le torse est bombé notamment à Sacramento et Minnesota où Edwards et Haliburton (entre autres) voudront profiter de cette triste situation pour récupérer le trophée. Concernant les Hornets… va falloir retenir ses larmes et s’accrocher bien fort. Le jeu collectif produit par James Borrego et ses hommes doit continuer à régaler la planète basket, avec un ajustement du groupe et des résultats qui on l’espère resteront convaincants. On sait aussi que dans cette semaine de trade deadline, des garçons mentionnés comme DeVonte Graham et Malik Monk auront peut-être droit à différentes considérations maintenant que LaMelo est blessé. Les autres équipes de l’Est sont-elles en train elles aussi de se frotter les mains, en réalisant qu’un potentiel candidat aux Playoffs chutera prochainement ? Rien n’est garanti, mais cette réjouissance de la concurrence est elle certaine. Borrego et son staff devront compter sur tout le squad pour maintenir un bilan à l’équilibre, et participer au play-in tournament si tout se passe bien. Mais là encore, beaucoup d’interrogations…

LaMelo Ball ne rejouera pas cette saison, et cette phrase est d’une tristesse folle. Favori pour le ROY, sensationnel dans une équipe séduisante, le phénomène va devoir soigner son poignet et revenir encore plus fort qu’avant. On en profite, évidemment, pour demander aux dieux des blessures de nous laisser tranquilles désormais. C’est bon, on a eu notre dose pour ce weekend.

Source : ESPN – The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top