All-Star Weekend

La NBA fait relâche : profitez en bien et soyez stratégique, ce genre de semaine n’arrive pas souvent dans la saison

transat 5 mars 2021

Se reposer, souffler, profiter, se soigner, dormir, et bien d’autres joies.

Source image : YouTube

Ce soir c’est relâche, et pour cause, la NBA troque son armure de guerrier contre un costume étoilé et/ou un combo charentaises/pyjama jusqu’au milieu de la semaine prochaine. L’occasion de récupérer quelques forces en dormant la nuit même si ce concept peut vous paraitre incongru, l’occasion aussi de profiter de vois soirées/nuits autrement. Et évidemment, on vous donne quelques conseils.

# Faire le point

Faire le point sur cette saison en cours. Où en est votre franchise préférée ? Qu’en est-il de tes pronostics d’avant-saison ? Oui, on sait, toi aussi t’avais mis les Knicks quatorzièmes à l’Est mais ne t’inquiètes pas, tu n’es pas seul. Où en sont nos Frenchies sûrs ? C’est qui le meilleur, c’est Joel Embiid ou Nikola Jokic ? C’est LeBron James ou c’est Kevin Durant ? Le Jazz… ça dure ou ça dure pas ? Les Suns, est-ce que ça tient en Playoffs ? Et Danilo Gallinari ? Pourquoi est-il aussi gros ? Mais que diable met-il dans ses Linguini ? Bref, faire le point, face à nos vérités, face à nos questionnements.

# Faire le point (bis)

Encore ? Oui, encore, mais faire le point sur sa vie cette fois-ci. Est-ce normal qu’à 30 piges le sourire d’une vieille dame qu’on aide à traverser vous procure moins de plaisir et d’émotion qu’un game winner de Damian Lillard ? Est-ce normal quand on est un humain de dormir quatre heures par jour et le plus souvent… l’après-midi ? Et ces poches là, sous vos yeux, alors comme ça tout le monde n’a pas les mêmes ? Faire le point sur sa vie, se dire qu’on est pas tout à fait normal, mais après tout, comme dirait un mec qui se prend pour un philosophe : c’est quoi en fait la normalité ? Et la normalité, finalement, n’est-ce pas le fait de ne… pas être normal ?

# Refaire sa garde-robes et remplir sa bibliothèque

Une semaine off, l’occasion parfaite pour vous rendre compte que malgré tout l’amour de Kevin pour vous… il manque des paillettes dans votre vie. Ok la référence est un peu trop 2020 mais les produits suivants ne le sont pas alors attention, ceci est la minute placement de produits maison : avez-vous acquis ces derniers mois Le plus grand Livre de Basketball de tous les temps (selon TrashTalk) ? Non ? Alors sachez qu’il n’est jamais trop tard. Aviez-vous acquis auparavant TrashTalk, le basket américain en 300 listes folles ? Non ? Alors sachez qu’on l’a encore vu hier dans les rayons de la Fnok, ça c’est pour ne pas avoir à citer trois magasins. Et la boîte de jeu, vous l’avez la boîte de jeu ? Sérieux ? Bah alors… Une fois le brelan d’as dans le panier vous pourrez enfin dépenser votre paie de février vous faire un dernier plaisir supplémentaire en craquant pour un mug, un Tote Bag ou de la sape sur le shop préféré de ton shoppeur préféré. Voilà, là on a fait le tour, et on a tout donné.

# Préparer le prochain deck

Les vrais savent, la seule façon de dominer le game reste encore d’être le boss de la… TTFL. Après une première partie de saison terrible faite de bulles dues au COVID ou de giga-carottes posées par Paul George, Kemba Walker ou autres spécialistes, il est temps de revoir votre stratégie, de la perfectionner, pour que dans quelques mois la communauté s’agenouille devant votre talent. Dans cinq jours une belle brochette de stars aura fait son retour dans vos decks alors faites comme Leslie, faites le bon choix.

# Voir des potes mais COVIDement

Tiens, au fait, il va comment Sylvain ? Et si on passait le voir plutôt que de lui envoyer un émoji tous les ans pour son anniversaire ? Cette année plus qu’une autre, la coupure doit être l’occasion de renouer avec certains copains qu’on n’a plus vu depuis Pangolin Premier, et on vous invite évidemment à le faire en respectant strictement les gestes barrières qui sont on le rappelle : masque, gel hydroalcoolique et aucune mention du débat du GOAT car autant passer un bon moment quand il est rare. Et de toute façon, J.R. Smith met tout le monde d’accord alors à quoi bon.

# Voir la famille

Tiens, au fait, elle va comment maman ? Et si on passait la voir au lieu de l’appeler uniquement pour lui demander de garder le petit ? Prendre soin des siens, prendre soin des anciens, ne pas utiliser ce mot si môman a moins de 60 ans d’ailleurs, et pourquoi pas – soyons fou – étendre cette BA au reste de la famille. Ok Ghyslaine est une anti-tout, ok Gilbert est souvent grivois avec ta copine, ok la brandade de morue de Véro c’est pas l’Pérou, mais tous ces gens ne vous ont pas vu depuis bientôt deux ans alors il serait temps de vous manifester.

# S’aérer la tête

Respirer, marcher pas à pas dans le hall de l’immeuble. Passer la tête par-delà la porte, et se lancer. Ca y est, vous êtes dehors, dans un environnement que vous ne maitrisez plus du tout, dont vous n’avez plus les codes. Muni d’un masque prêt à être dégainé, vous arpentez les parcs de la ville, choisissez de monter le plus de marches possibles avant de les redescendre. Vous humez le plus fort possible cet air si précieux, en évitant si possible de le faire quand vous croisez un fumeur de Gauloises ou un mec qui vient de péter. Si vous êtes courageux vous pouvez même le faire deux fois par jour et pour les moins téméraires, tâchez au moins de vous rendre compte qu’il est possible d’aller acheter votre pain à pied, « même si la boulangerie est à au moins 800 mètres ».

# Travaux dans la maison

On ne va pas se mentir, ça reste plus facile de se lancer dans un chantier quand on ne sort pas d’une nuit à étudier les déplacements sans ballon de Dillon Brooks. Bonne nuit de sommeil égal vigueur matinale, vigueur matinale signifie motivation. Vous avez donc cinq jours pour finir de retaper cette foutue chambre, cinq jours pour tondre votre carré de pelouse, cinq jours pour vous occuper de CETTE SATANEE HAIE qui vous hante depuis des mois. Madame (ou monsieur) sera content(e), la fierté vous remplira le cœur et comme dirait Véro, celle de la brandade de morue, ce qui est fait n’est plus à faire. Pas de procrastination ici, aucune excuse, alors tu files chez Casto, tudsuite.

# Checkup complet

Une saison NBA c’est long, c’est éprouvant pour les organismes. Pas de load management ici, nous on se farcit toutes les nuits sans exception, et même si parfois le PC nous regarde plus qu’on le regarde, un All-Star Break sert aussi à ça : recharger les batteries. Souffler, ne rien faire, profiter de la pluie ou du beau temps, et pourquoi pas profiter également de ce temps libre pour faire la tournée des… toubibs. Un coup chez l’ostéo, un coup d’électrocardiogramme chez votre médecin traitant, une manucure pour les plus pretty, bref pre-nez-soin-de-vous et revenez-nous en pleine forme mercredi soir pour cette magnifique soirée lors de laquelle les Grizzlies affronteront les Wizards et les Spurs affronteront les Mavs. Euh, ouais, revenez jeudi du coup, ça ira.

LA – PAUSE ! LA – PAUSE ! LA – PAUSE ! Vous l’avez attendu, votre corps l’a attendu, alors profitez-en et agissez intelligemment. Est-ce qu’ici on va se reposer ? Ha, ha, ha. Dossiers, flashbacks, rankings, power rankings, cheese rankings et au milieu de tout ça un drôle de All-Star Game, on part sur une pause qui n’en est pas une mais en même temps, quand on aime on ne compte pas.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top