Los Angeles Clippers

Kawhi Leonard et Paul George, monstres d’efficacité : peuvent-ils devenir le premier duo all-time à finir une saison en 50-40-90 ?

Paul George Kawhi Leonard 22 octobre 2020

Seulement huit joueurs composent le fameux club du 50-40-90. Bientôt dix ?

Source image : YouTube

Dans l’excellent début de saison des Clippers, Kawhi Leonard et Paul George enchaînent les grosses performances avec une efficacité assez flippante. Kawhi comme PG sont bien partis pour intégrer le fameux club du 50-40-90, et pourraient ainsi devenir le premier duo all-time à réaliser un tel exploit. 

26,2 points, 5,3 rebonds, 5,3 passes décisives, à 51,3% au tir dont 40,4% du parking et 90,9% aux lancers-francs. Voici la ligne de stats de Kawhi Leonard depuis le début de saison. Paul George ? C’est également du très lourd : 24,4 points, 6,2 rebonds, 5,5 assists, à 50,8% au shoot, 47,8% à 3-points et 90,5% aux lancers. En matière d’efficacité, d’adresse et de propreté, on est véritablement dans le haut du panier. Petit cours d’histoire rapide, seulement huit joueurs figurent dans le club du 50-40-90 (pourcentage au tir, pourcentage à 3-points, pourcentage aux lancers-francs) depuis l’arrivée de la ligne à 3-points en 1979. Oui, seulement huit. Vous voulez les noms ? Larry Bird, Mark Price, Reggie Miller, Steve Nash, Dirk Nowitzki, Kevin Durant, Stephen Curry et Malcolm Brogdon. Ça vous montre la rareté du truc et surtout la difficulté qui accompagne la réalisation de cet exploit, même si certains mecs du lot ont réussi à atteindre cette barre à plusieurs reprises durant leur carrière. Est-ce que Kawhi Leonard et/ou Paul George peuvent s’ajouter à cette liste à la fin de la saison régulière 2020-21 ? Vu comment ils cartonnent actuellement (encore 60 points contre les Cavaliers mercredi, à 22/34 au tir, 11/15 de loin, 5/7 aux lancers), on a envie de dire oui. Et si les deux finissent en 50-40-90, dans la même saison et au sein de la même équipe, ça serait tout simplement un exploit unique dans l’histoire de la NBA.

Avec une cinquantaine de matchs à jouer encore cette saison, la route s’annonce cependant bien longue. Les deux devront continuer à évoluer au même niveau d’excellence en évitant les petits trous d’air qui peuvent clairement plomber vos pourcentages. Parfois, ça ne se joue vraiment pas à grand-chose, demandez donc à Khris Middleton des Bucks qui est passé à un cheveu d’intégrer le club du 50-40-90 la saison dernière. C’est vraiment un club VIP où il est difficile de rentrer. Et au premier abord, Leonard et George ne possèdent pas vraiment le profil habituel pour intégrer ce cercle dans lequel on retrouve avant tout des shooteurs d’élite. Ni Kawhi ni George sont considérés comme de véritables snipers, on parle de vrais scoreurs qui sont adroits mais pas de spécialistes du shoot, comme un Seth Curry (Sixers) par exemple, également très bien parti cette saison (51,5%, 48,5% de loin, 100% aux lancers-francs). Dans sa carrière, Leonard n’a dépassé qu’une seule fois la barre des 40% à 3-points (en 2015-16 avec 44,3% de réussite) tandis que Paulo n’a jamais tiré à plus de 46,1% au pourcentage global. Les deux stars de Los Angeles réalisent donc un énorme bond en avant cette saison, et on peut ainsi légitimement se demander si ça peut durer sur 70 matchs. Comme dit au-dessus, on a envie d’y croire, les deux sont en mission après l’échec de la bulle, ils sont en bonne santé, et les Clippers tournent aujourd’hui très très bien. Alors why not ?

Kawhi Leonard et Paul George enchaînent les ficelles en ce début de saison et comptent bien poursuivre sur leur folle dynamique, pour le plus grand malheur de leurs adversaires qui n’arrivent pas à les ralentir. On va suivre les deux monstres de près tout au long de la régulière pour voir s’ils peuvent tenir la cadence. 

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top