All-Star Weekend

La course aux étoiles, version Conférence Ouest : qui est bien parti pour devenir All-Star pour la première fois en 2021 ?

CJ. McCollum pari

C.J. est blessé mais vu son premier mois de compétition, il mérite large !

Source image : YouTube

Nous sommes le 22 janvier, pile-poil un mois après l’ouverture de la saison 2020-21. Et après un mois de compétition, on peut commencer à faire des petits bilans, notamment sur les performances individuelles des joueurs. Le 22 décembre dernier, on avait sorti une liste de 15 mecs pouvant potentiellement devenir All-Star cette saison. C’est l’heure de voir quels joueurs répondent à nos attentes (ou quels joueurs nous surprennent) et après la Conférence Est, on enchaîne avec l’Ouest. 

C.J. McCollum (Blazers)

Stats : 26,7 points (47,3% au tir, 44,1% du parking, 84,4% aux lancers francs), 3,9 rebonds, 5,0 passes, 1,3 interception

Si C.J. McCollum est malheureusement à l’infirmerie pour au moins quatre semaines à cause d’un vilain bobo au pied, son premier mois de compétition a été tellement lourd qu’il doit gagner le statut All-Star cette saison. Jamais sélectionné pour le match des étoiles malgré une production offensive solide depuis de nombreuses saisons, le copain de Damian Lillard sur le backcourt de Portland a pris le taureau par les cornes en envoyant du missile de loin. Quasiment cinq tirs primés marqués par rencontre (plus haut total de toute la NBA) avec de très gros pourcentages, clairement C.J. n’a pas perdu de temps pour sortir le lance-flammes et enchaîner les cartons offensifs, prenant même parfois la lumière à Dame. Les Blazers – actuellement cinquièmes de l’Ouest avec un bilan de huit victoires pour six défaites – pourraient bien galérer sans lui. Allez C.J., reviens-nous vite.

Zion Williamson (Pelicans)

Stats : 23,7 points (59,4% au tir, 25,0% du parking, 65,6% aux lancers francs), 7,6 rebonds, 1,8 passe, 1,0 interception

Si les Pelicans sont actuellement sur une sale dynamique avec sept défaites sur leurs huit derniers matchs et un bilan global de cinq victoires pour neuf revers, Zion Williamson possède tous les autres arguments nécessaires pour devenir All-Star cette saison. La hype ? Il l’a. Le sens du spectacle ? Aussi. Les stats ? Elles sont très solides, lui qui n’est pas loin d’être inarrêtable près du cercle. Pour toutes ces raisons, Zion est un candidat très sérieux. Après sa grosse campagne rookie, où il avait marqué les esprits malgré seulement 24 matchs joués au total, on avait hâte de voir ce qu’il allait proposer cette saison avec une vraie préparation. On peut dire qu’il répond plutôt aux attentes.

Christian Wood (Rockets)

Stats : 23,5 points (52,8% au tir, 36,2% du parking, 67,3% aux lancers francs), 10,8 rebonds, 1,4 passe, 1,8 contre

Le début de saison des Rockets ressemblait à un sacré bordel (vous savez pourquoi) mais Christian Wood a lui rapidement montré à la franchise texane qu’elle ne s’était pas trompée en le signant. Après de belles promesses montrées à Detroit la saison dernière, l’intérieur confirme qu’il fait bien partie des mecs en pleine ascension. Les double-doubles en 23-11 sont devenus monnaie courante pour Chris Bois, désormais en tête d’affiche à Houston suite au départ de James Harden. À 25 ans, Wood impressionne, il a même tapé dans l’œil d’un certain LeBron James lors d’une confrontation entre les Rockets et les Lakers récemment, et n’a pas hésité à traiter Shaq de casual. C’est quoi la prochaine étape ?

Shai Gilgeous-Alexander (Thunder)

Stats : 21,0 points (50,5% au tir, 36,5% du parking, 75,7% aux lancers francs), 5,3 rebonds, 6,2 passes, 1,5 interception

En mode reconstruction, le Thunder parvient tout de même à prendre quelques matchs en ce début de saison (bilan de six victoires pour sept défaites) et Shai Gilgeous-Alexander n’est évidemment pas étranger à cela. On connaît le potentiel et le talent du gamin, qui continue à progresser après une campagne rookie prometteuse aux Clippers et une saison sophomore séduisante aux côtés de Chris Paul à Oklahoma City. Sans ce dernier, désormais à Phoenix, SGA montre qu’il peut voler de ses propres ailes, lui qui a commencé sa saison par un game winner face aux Hornets et qui a récemment connu une career night face aux Bulls (33 points avec 10 assists en prime). Tourner en 21-5-6 à 22 ans, ce n’est pas donné à tout le monde et il semble destiné à devenir All-Star, que ce soit cette année ou plus tard.

Ja Morant (Grizzlies)

Stats : 22,6 points (53,2% au tir, 28,6% du parking, 80,6% aux lancers francs), 2,0 rebonds, 7,0 passes, 1,0 interception

Oui, Ja Morant a joué seulement cinq matchs cette saison, lui qui a été victime d’une blessure à la cheville dès sa troisième sortie contre Brooklyn. Mais à chaque fois que ce phénomène est sur le terrain, il se passe quelque chose. Avec ses 44 points en ouverture de campagne, le Rookie de l’Année a tout de suite donné le ton et il participe actuellement au regain de forme des Grizzlies, sur une belle série de cinq victoires consécutives (bilan de sept victoires pour six défaites sur la saison). Avec ses qualités athlétiques venues de Pluton et ce petit truc en plus qu’il possède pour faire le show, Morant est fait pour le All-Star Game. Ce n’est plus qu’une question de temps.

Voilà pour notre petit Top 5 des mecs qui pourraient gagner une étoile sur leur CV en 2021. Vous pensez à quelqu’un d’autre ? Genre De’Aaron Fox des Kings peut-être ? Ça se défend, et ça tombe bien, on est là pour débattre. Alors si vous voulez jouer l’avocat d’un mec que vous considérez comme oublié, c’est maintenant. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top