Wizards

Les Wizards font face à un calendrier démoniaque en janvier : décollage retardé voire impossible pour Bradley Beal et sa troupe ?

Bradley Beal pari

À combien est la cote d’un départ de Bradley Beal avant la trade deadline ?

Source image : YouTube

Chamboulés lors de l’intersaison avec le départ de John Wall, échangé contre Russell Westbrook, les Wizards ont mal démarré leur saison et pointent pour l’instant dans les bas fonds de la Conférence Est malgré leurs deux succès récents. Et la sortie du caniveau s’annonce difficile au vu d’un calendrier pimenté en ce début janvier 2021. Bonne année !

Vainqueurs de leurs deux premiers matchs de la saison face aux Wolves (130 à 109) puis face aux Nets (123 à 122) ces dernières heures, les Wizards espèrent bien avoir réussi à lancer une série leur permettant de quitter le bas de tableau de la Conférence Est après cinq gifles consécutives. Avec les succès récents, Scott Brooks a vu son siège légèrement se refroidir, lui qui aurait pu être très proche d’un limogeage en règles si le catastrophique scénario se poursuivait. Pour autant, le coach des Magiciens de la capitale ne doit pas être très rassuré. Et pour cause, son équipe va faire face, lors des quinze prochains jours, à un calendrier qui ferait peur à un candidat au titre, alors que dire d’une équipe bloquée en journée portes ouvertes depuis des lustres. Même si l’équipe marque beaucoup chaque match (118,6 points de moyenne), elle encaisse également énormément, bien trop en réalité (120,3 points de moyenne) puisqu’elle fait partie des trois plus mauvaises défenses de la NBA sur ce début de saison. On s’y attendait mais le constat fait mal tout de même. Pour résumer, Russell Westbrook fait du Russ West, alternant très bons et très mauvais choix en voulant tout faire, les petits jeunes s’intègrent peu à peu, et Thomas Bryant est un excellent intérieur sur le plan offensif mais bien incapable d’être impactant défensivement.

Les problèmes sont nombreux, les solutions encore loin d’avoir été toutes trouvées et voilà que se profile déjà un enchaînement de rencontres capables de vous couler une équipe en méforme. En effet, les Wizards viennent donc de défier les Nets, qu’ils ont réussi à battre malgré la balade de Kyrie Irving (30 points, 5 rebonds et 10 passes) et Kevin Durant (28 points, 11 rebonds et 7 passes) et vont désormais se farcir du très lourd jusqu’à la mi-janvier. Préparez-vous mentalement si vous êtes fans des Wizards ou tout simplement en attente d’un transfert de Beal dans votre équipe chérie au plus vite, le résultat pourrait être dévastateur dans les deux cas. La tournée des troupes va démarrer par deux périlleux déplacements à Philadelphie pour y affronter les Sixers, invaincus chez eux et premiers à l’Est, puis à Boston pour y défier les Celtics. Au retour de ce voyage, Bradley Beal, Russell Westbrook et leurs potes enchaîneront trois rencontres à la maison face au Heat (en back-to-back des Celtics), aux Suns et enfin au Jazz. Trois maisons fortes de l’Est et deux équipes ambitieuses de l’Ouest pour résumer l’équation. Préparez le paracétamol pour les maux de tête à venir du côté de Brooks et son staff et choisissez bien vos picks TTFL pour scorer un max. A noter qu’en fin de mois… Giannis Antetokounmpo, James Harden et Trae Young auront également la chance de venir traumatiser la défense plus tragique que magique des Wizards.

Tellement ces affiches s’annoncent déséquilibrées, tout laisserait penser à croire que les Wizards vont couler à pic lors des dix prochains jours. Pour autant, le plus important reste peut-être de se remotiver pour le match face aux Pistons, suivi de deux oppositions avec les Cavs et d’une sortie chez les Hornets. Ces rencontres face à d’autres équipes sans grande ambition seront à remporter obligatoirement pour continuer à espérer, sinon le Panzer sera rapidement de sortie dans les rues de Washington D.C. !

Source texte : NBA.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top