Notes de match

Les notes de Nuggets – Clippers : Nicolas Batum en parfait couteau suisse, bienvenue en 2015 et vivement l’EuroBasket

Nicolas Batum 30 septembre 2020

Nicolas Batum en superstar du Christmas Day, fallait le voir pour le croire.

Source image : YouTube

Quel meilleur jour que Noël pour voir la team notes préférée de votre team notes préférée faire son retour dans le game ? Aucun, c’est bien ce qu’on pensait. A peine le temps de savourer le retour de notre vrai amour qu’est la NBA… que le Christmas Day pointe le bout de son nez. 5 matchs au programme, de 18 heures à 6 heures du matin, et qui dit 5 matchs au programme dit… 5 bulletins de notes. Le vrai repas de Noël se trouve ici, alors accrochez vos estomacs et vos foies, parce que ça ne fait que commencer.

On vous l’avait promis, et ici on tient toujours nos promesses. On (se) termine donc avec les notes de ce Nuggets-Clippers – grande surprise – pas vraiment équilibré, en vous jurant que ce papier est écrit avec du sang qui sort de nos yeux, de notre nez et de nos oreilles. Oui, un peu comme Kawhi Leonard après sa rencontre avec le coude de Serge Ibaka.

Pour un récap plus sérieux, c’est ici que ça se passe.

Denver Nuggets

Nikola Jokic (7,5) : il a fait le taf habituel, mais sans pour autant influer sur le sort du match. Toujours aussi pataud mais à la fois tellement agile et leste, un espoir éternel pour tous les gros.

Jamal Murray (6,5) : son coup de chaud en deuxième mi-temps nous a laissé croire quelques minutes à un improbable retour des Nuggets, ce qui aurait, entre nous, été très drôle. Sauf que ce Christmas Day, même Jamal Murray n’a pas réussi à le sauver. Ramenez-lui le Jazz l’année prochaine, qu’on en finisse.

Michael Porter Jr. (6) : un gros début de match, quelques passages où il fait semblant de défendre, et dans l’ensemble un match… discret. Michael Porter Tudors.

Gary Harris (6) : sur la ligne de stats quelques zéros, mais une impression satisfaisante laissée par l’arrière de Denver. En défense évidemment, mais également avec quelques passes en mode Harlem Globe Trotters, plutôt bienvenues vu qu’on n’avait absolument rien d’autre à se mettre sous la dent.

Paul Millsap (5) : match très timide, dont l’épicentre s’est joué sur une énorme feinte envoyant Nicolas Batum à la recherche de ses belles années. On vous a dit, on se contente de ce qu’on peut.

Monte Morris (6) : un bon apport en première mi-temps, avec Facundo Campazzo poste 2 et ça c’est vraiment moche. Adroit, tranchant, Monte mérite déjà sa prolongation de contrat et sera cette année un élément déterminant de la second unit des Nuggets. Youpi, quel merveilleux Noël.

P.J. Dozier (5) : il est bien ce petit, et on espère le voir un peu plus chaque soir. Voilà, là par exemple on a tout donné.

Will Barton (6) : comme Monte Morris mais en vieux.

JaMychal Green (-) : pas vu, probablement parce que Marcus Morris avait du lui envoyer des menaces avant le match.

Facundo Campazzo (2) : trois minutes d’une absolue inutilité. Pas au bon poste, pas dans ses baskets, renvoyez le donc chez Zizou, ça vaudra mieux.

Isaiah Hartenstein (5) : très utile sur le peu de temps de jeu qui lui fut offert. Cette année le back-up de Jokic c’est lui, et franchement c’est pas si mal.

Bol Bol (-) : on l’a aperçu quelques minutes puis plus du tout, et sachez que l’on se pince les lèvres très fort pour ne pas faire de vanne avec son nom. Non, pas cette fois, ce Noël ne le mérite pas.

Los Angeles Clippers

Kawhi Leonard (7) : un match plein, des deux côtés du terrain, sans prendre le temps de courir. Puis ce choc en fin de match après avoir rencontré le coude de Serge Ibaka. Le ralenti est terrible, la lèvre est explosée, le parquet plein de sang, soirée flinguée jusqu’au bout mais rassurez-vous les nouvelles sont bonnes.

Paul George (7) : une première mi-temps magnifique, puis le minimum syndical derrière. Après Playoffs P et Pandemic P, voici Professional P. Allez, pourvu que ça dure P.

Serge Ibaka (7) : solide en attaque, solide en défense, et on lui aurait même mis 8 s’il n’avait pas sauté sur toutes les feintes de Nikola Jokic, et encore plus s’il n’avait pas mis Kawhi Leonard en sang.

Patrick Beverley (6) : il a mis quelques tirs, il a jappé en défense, et il a fait du Beverley sur la fin en secouant Paul George alors que le jeu était arrêté depuis trois secondes. Satané coquin, envie de le frapper.

Ivica Zubac (7) : energizer en sortie de banc, et a provoqué des fautes à chaque fois qu’il a touché le ballon. Spolier, il pourrait bien finir la saison à 120% de réussite au tir.

Nicolas Batum (7,5) : une fois de plus titulaire, une fois de plus adroit du parking dès son premier ballon, sauf que cette fois-ci il a enchainé derrière avec un superbe match. Solide en défense et élément central de l’attaque, Nico n’a rien forcé mais est terriblement efficace. Bonne nouvelle, cette année Nico est redevenu Nico, vivement qu’il prolonge pour trois ans et 90 millions avec les Clippers.

Lou Williams (6) : il a fait son petit marché du jour et il n’y avait pas besoin de plus. Parfait, car si les Clippers gagnent sans un grand Lou Will ça fait quand même un bel as dans leur poche pour les prochaines échéances.

Luke Kennard (5,5) : un poil robotique dans ses moves, mais assez efficace en sortie de banc. Une espèce de Manu Ginobili en plus moche mais avec un moins grand nez, et quand même en beaucoup plus nul.

Patrick Patterson (6) : rentré pour prendre quelques rebonds et scorer de loin, il a pris quelques rebonds et scoré de loin. Est-ce qu’on lui donnera une médaille pour autant ? Non.

Reggie Jackson (3) : il fallait qu’on cartonne un joueur des Clippers et ce sera donc Reggie Jackson. A cause d’un match pourri ? Non non, pour l’ensemble de son œuvre depuis trois ou quatre ans. Gratos ouais, comme ça.

Marcus Morris (-) : toujours absent, et le QI du roster de Tyronn Lue s’en est forcément retrouvé grandi.

8h34, et ça fait donc 14h et 34 minutes que l’on couvre ce qui restera comme l’une des soirées les plus claquées de ces dernières années. Pro jusqu’au bout des ongles ici, et fiers de l’être.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top