Pistons

LiAngelo Ball à l’essai chez les Pistons : Look in the sky, it’s a bird ? It’s a plane ? No, it’s LaVar Ball

comète

Si vous avez des nouvelles de LaVar, dites nous vers où il a atterit.

Source image : YouTube

Hmmm, vous le sentez là ? Vous le sentez ce petit coup de com’ des Pistons rondement mené ? Décidément actifs sur cette automnale intersaison, les Pistons viennent de faire signer un contrat Exhibit 10 au middle des frères Ball. Quand on connaît la taille de l’immense bouche du papa Ball, ce simple test durant le camp d’entraînement de Detroit devrait amener encore un peu plus de piquant dans le Michigan. Toutefois, le plus dur commence pour LiAngelo, qui va devoir faire ses preuves au plus vite.

Commençons avant tout par les faits, car nous parlons d’abord d’un joueur de basket qui va se faire tester par une équipe NBA. LiAngelo Ball, 22 ans, vient de signer un contrat Exhibit 10 avec les Détroit Pistons comme nous le rapporte Shams Charania d’ESPN.

Le frère de Lonzo et LaMelo aura donc la durée du camp d’entraînement pour tenter de décrocher un « Two-Way Contract ». Rien de bien exceptionnel me direz-vous quand on parle d’un arrière ayant non-drafté de la classe 2018 et qui n’a jamais montré grand chose que ce soit en NCAA ou en G League où il évoluait avec le Blue d’Oklahoma City. Mais, on vient de le dire, il est le cadet de Lonzo Ball et l’aîné de LaMelo, respectivement draftés en deuxième position en 2017 et troisième en 2020. Autant dire que la hype est forcément associée à ce nom de famille, et que LaVar Ball, paternel de la fratrie, n’a pas fini de surfer sur la vague.

Paria des institutions NBA, fatiguées de l’entendre vanter ses mérites et ceux de ses trois fistons, LaVar n’est plus très loin de son objectif suprême qui visait à voir son trio d’or présent dans la grande ligue. Si nul ne doute que la nouvelle du jour le mène déjà au septième ciel, si son troisième larron venait à décrocher un contrat sur l’année, seul le soleil pourra alors stopper l’envol du père Ball. On ne pourra, malgré tout, que se réjouir de voir une nouvelle famille prétendre à avoir trois membres en NBA, après les frères Antetokounmpo, les Holiday’s brothers et les… frères Plumlee, oh yeah. De leur côté, les Pistons continuent leur process, donnant la chance à qui veut bien la saisir, surtout quand ça peut ramener un peu d’exposition. Couper Gelo Ball à l’issue du camp d’entraînement ne leur coûtera rien alors libre à eux de tenter leur chance. Mais même en ne s’attendant à rien… on peut quand même être déçu.

Encore loin d’effectuer ses premiers pas sur un parquet NBA, LiAngelo se voit toutefois offrir une chance qu’il ne lui reste qu’à saisir. De son côté Detroit ne prend aucun risque, et ne manque en tout cas pas de continuer à faire parler.

Source Texte : Twitter.

1 Comment

1 Comment

  1. Icekuel

    3 décembre 2020 à 12 h 10 min at 12 h 10 min

    Des trois frères c’est le seul vrai shooter des 3 points. Par contre aucun handle et pas vraiment de taille pour un ailier/arrière (1,96m) par contre y a de la barbac (104 kg). Pas vraiment de mobilité latérale non plus et beaucoup moins de confiance en soit que les deux autres. Par contre bon coup marketing pour Detroit et en bout de banc un mec qui sait planter des bombes à 9 mètres en sortie d’écran c’est toujours utile.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top