One-on-One

Salut Kawhi Leonard, comment ça va ? Le roi du load management peut-il devenir le roi de Los Angeles ?

Kawhi Leonard 25 avril 2020

Sacré challenge, hein Kawhi.

Source image : YouTube

Étrange pause automno-hivernale oblige, TrashTalk se penche cette année sur… 74 profils individuels. Pourquoi 74 ? Oh, rien à voir avec la Haute-Savoie hein, malgré l’adoration de certains pour la Sainte-Raclette, mais plutôt car ces analyses nous emmèneront tranquillement vers 2021. Car oui, on vous le confirme, cette sordide année 2020 touchera bientôt à sa fin, il était temps. Et pour Kawhi Leonard, 2020 a également été difficile sur le plan basket, avec ce choke monumental des Clippers en septembre dernier.

Pour beaucoup, Kawhi Leonard avait pris le pouvoir en NBA. Champion avec les Raptors en 2019 puis grand acteur de la Free Agency qui a suivi, The Klaw semblait tenir la Ligue dans ses énormes paluches. Mais même lui n’a pas été plus fort que la malédiction Clippers, ces derniers ayant une nouvelle fois enclenché le mode choke au stade des demi-finales de Conférence Ouest.

Kawhi Leonard n’est pas du genre à ressasser le passé, mais dans un coin de sa tête, il doit encore se demander comment les Clippers ont fait pour s’écrouler face aux Nuggets après avoir mené 3-1 dans la série. Les jours et les semaines qui ont suivi ce choke ont dû être bien difficiles à vivre car même si Kawhi n’a pas pris trop de critiques dans la bouche, il sait qu’il est lui aussi passé à côté. Son Game 7 contre Denver ? 14 points seulement à 6/22 au tir et une incapacité à transcender son équipe dans un match d’une importance capitale, voilà le genre de point noir qui figure aujourd’hui sur le dossier de Leonard. Avec LeBron James, il pouvait devenir dans la bulle de Mickey le premier joueur à remporter trois titres de MVP des Finales avec trois franchises différentes mais à ce petit jeu-là, c’est bien le King qui est reparti gagnant en guidant les Lakers au top. Le point positif dans cette débâcle, c’est que la saison 2020-21 va très vite repartir et Kawhi aura sans aucun doute la ferme intention d’effacer de sa mémoire le dernier souvenir qu’il possède sur un parquet de basket. Et malgré le choke face aux Nuggets, les Clippers seront toujours armés pour jouer le titre lors de la saison à venir. L’autre franchise de Los Angeles a peut-être perdu Montrezl Harrell, qui a choisi de faire équipe avec le rival de la Cité des Anges, et Jean-Michel Vert (JaMychal Green pour ceux qui sont un peu long à la détente) mais a récupéré du Serge Ibaka – ancien coéquipier de Kawhi à Toronto – et du Luke Kennard, qui s’ajoutent à un effectif talentueux désormais dirigé par le moins talentueux Tyronn Lue. Certes, le meneur tant voulu par Leonard n’est pas arrivé mais avec lui, Paul George et Cie, le matos est là et Kawhi aura ainsi l’opportunité de rejoindre LeBron dans sa catégorie.

Alors que la saison 2020-21 approche à grands pas, on se pose forcément la question de la manière avec laquelle Lue va gérer le load management de Kawhi. Il y a 72 matchs de régulière à jouer entre Noël et mi-mai, va falloir s’accrocher et les Clippers devront trouver le juste milieu entre la santé de Leonard et la… santé de l’équipe. Visiblement, certains (coucou Pat Bev) n’auraient pas trop apprécié le traitement de faveur accordé à KL2 la saison dernière, et le manque de cohésion / d’automatismes a été assez flagrant en Playoffs. En 2021, dans une Conférence Ouest qui sera encore une fois hardcore, la marge d’erreur sera faible, peu importe le talent dans l’effectif. Pour Leonard et les Clippers, l’objectif sera clairement de grimper des sommets encore jamais atteints dans l’histoire de la franchise, et cette saison pourrait bien être la plus importante de toute du côté des Clips. Car en cas de nouveau fiasco, Leonard et George auront la possibilité d’arriver sur le marché de la Free Agency étant donné qu’ils possèdent tous les deux une player option sur la saison 2021-22. On a du mal à imaginer un départ aujourd’hui, surtout de Kawhi, qui voulait rentrer à la maison en 2019, mais sait-on jamais, la NBA est un monde un peu fou. Après tout, Leonard vient d’envoyer plusieurs paires de New Balance au grand fan des… Lakers Snoop Dogg, de quoi enrager Clipper Darrell bien comme il faut.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laker Darrell (@clipperdarrell)

  • Jauge de hype à son arrivée dans la Ligue : 40%
  • Jauge de hype actuelle : 85%
  • Jauge entrée au Hall of Fame : 100%
  • Celui qu’il aimerait devenir : le roi de Los Angeles
  • Celui qu’il espère ne pas devenir : le bouffon de LeBron James

Kawhi Leonard nous doit une revanche. On s’est tous bien marrés devant le choke des Clippers lors des derniers Playoffs, mais on attend désormais un Kawhi qui revient pour fermer des bouches et pour faire oublier l’épisode de la bulle. Pour cela, il n’y a qu’une seule solution : gagner. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top