Raptors

Pour Marc Gasol, quitter Toronto fut difficile : en même temps, une cuite lors d’une fête géante, ça ne s’oublie pas de sitôt

Inoubliable.

Source image : YouTube

Arrivé en février 2019 à Toronto et champion NBA quelques mois plus tard, Marc Gasol a vécu des moments inoubliables dans la ville canadienne. Alors forcément, ce n’était pas facile de quitter les Raptors, lui qui a finalement décidé de rejoindre les Lakers pour tenter de remporter une deuxième bague.

On se souvient encore de ces magnifiques images, avec un Marc Gasol qui vit sa meilleure vie, célébrant la victoire des Dinos lors de la parade des champions avec une bouteille de vin à la main et trois grammes dans le sang. L’ivresse du titre, littéralement. Le genre de moment qui reste gravé dans la mémoire de l’Espagnol, et qui quelque part a rendu son départ difficile. Après avoir hésité entre les Raptors et les Lakers, Marco a finalement décidé de signer à Los Angeles en tant qu’agent libre, mais il se souviendra à jamais de son passage dans le grand nord, un passage court mais intense. Non seulement il a connu le succès en aidant la franchise de Toronto à écrire la plus belle page de son histoire, mais il a également grandement apprécié l’expérience canadienne dans son ensemble. Voici ce qu’il a déclaré lors de sa conférence de presse d’intronisation avec les Lakers mercredi, via ESPN.

« C’était dur. Très dur. […] Toronto va me manquer. Toronto fut un super endroit, ma famille s’était vraiment posée ici, elle était très à l’aise, elle a vraiment passé du bon temps. Je pense que mon passage à Toronto n’aurait pas pu mieux se passer. »

Le titre NBA remporté en 2019 et les relations construites au fur et à mesure des mois passés ensemble provoquent évidemment un attachement particulier à Toronto pour Gasol. Ce dernier a ainsi tenu à rendre hommage à des mecs comme Kyle Lowry, Pascal Siakam, Fred VanVleet et Norman Powell, sans oublier le coach Nick Nurse.

« J’ai dit à mes coéquipiers et au coach à quel point ils ont compté pour moi, à quel point ils m’ont aidé. Ils vont beaucoup me manquer, je ne vais pas vous mentir, car nous avons réalisé quelque chose d’unique, de spécial, et ça crée un lien pour toujours et personne ne pourra nous enlever cela. »

Ce départ vers Los Angeles, c’était surtout une décision business pour Marc Gasol. À 35 balais, la fin approche à grands pas, lui qui a connu une saison plutôt compliquée en 2019-20, avec des bobos et les plus faibles stats de sa carrière. Et ce sont visiblement ses limitations actuelles qui ont poussé l’Espagnol à rejoindre le soleil californien, où il jouera sans doute un rôle moins important que s’il était resté à Toronto, mais où les chances de gagner la bagouze sont bien plus élevées.

« Je n’étais pas sûr de pouvoir être le joueur dont ils [les Raptors, ndlr.] avaient besoin afin de pouvoir gagner le titre. Donc la meilleure chose à faire pour moi, c’était de rejoindre les Lakers et apporter ma contribution à ce qu’ils ont déjà mis en place. […] Avoir la possibilité de faire partie d’une grande équipe et voir le coach [Frank Vogel, ndlr.], le GM [Rob Pelinka, ndlr.] et tout le monde se projeter par rapport à la manière dont je pouvais contribuer, ça signifie beaucoup pour moi. »

Alors que son frère Pau a quitté les Lakers en 2014 après avoir remporté deux titres aux côtés de Kobe Bryant en 2009 et 2010, Marc va tenter d’écrire sa propre histoire à L.A. avec LeBron James et Anthony Davis. Champions dans la bulle d’Orlando, les Californiens ont lâché une grosse intersaison et possèdent ainsi toutes les armes pour faire le doublé, ce qui donnerait à Gasol la possibilité de faire la bringue comme en 2019 à Toronto. Avoue-le Marco, c’est tout ce que tu recherches.

Si le pivot espagnol portera une nouvelle tunique cette saison, la troisième de sa carrière, il n’oubliera jamais les moments vécus à Toronto. Et nous non plus, on n’oubliera jamais le Marc Gasol qui fête le titre NBA en étant complètement torché.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top