Pistons

Sekou Doumbouya a pris du volume pendant son séjour à Paris : 10 minutes de workout pour hyper la fan base des Pistons

De retour en France dès la coupure de la saison en mars dernier, Sekou Doumbouya n’a pas chômé pendant l’été. C’est presque un autre joueur que les Pistons vont retrouver au training camp de début de saison. En espérant quand même que son pote Killian Hayes le reconnaisse.

Parti en scred alors que les joueurs avaient encore l’obligation de rester sur le territoire le temps que la NBA prenne une décision, Sekou Doumbouya semblait pressé de retourner en France. Grillé par ses dirigeants à cause d’une localisation sur Instagram, l’ailier-fort a dû chercher une excuse à leur fournir en rentrant à Detroit. Et quoi de mieux que de revenir avec quelques poignées de kilos de muscle en plus et une énorme dalle à la reprise ? Dwane Casey devrait calmer ses ardeurs dès qu’il verra son sophomore se pointer à l’entraînement, surtout après l’été que viennent de passer les Pistons. Derrick Rose et Blake Griffin sont encore là mais on ne sait pas trop pour combien de temps car la franchise a appuyé des deux mains sur le gros bouton reset. Une bonne nouvelle pour Sekou qui a vécu une première saison NBA avec des hauts et des bas. Titulaire à 19 reprises en 38 apparitions en tant que rookie, l’ancien Limougeaud n’a pas toujours reçu les faveurs de son coach qui n’a pas hésité à lui envoyer quelques skuds dans les médias pour le remettre un peu à sa place.

Avec Blake toujours dans les parages et rétabli, le Frenchie devra aller chercher chaque minute de temps de jeu. D’autant que Jerami Grant est aussi arrivé pendant l’intersaison sur le poste 4. Même pas peur, le quinzième choix de la Draft 2019 a bien rentabilisé cette longue période sans match à la maison. Prêt à retrouver son pote Kiki dans le vestiaire des Pistons, il a passé son été à postériser ses compatriotes au complexe The One Ball de Paris. Rien que ça tape des gros tomars en 360, c’est Tristan Thompson qui va vouloir se faire tout petit lors des prochains affrontements entre Boston et Detroit. Outre le travail physique et l’explosivité pour prendre du volume, Sekou a aussi taffé sur son tir extérieur pour gagner en adresse (28,6% derrière l’arc en 2019-20) et coller au nouveau moule des ailier-forts qui peuvent dominer dessous ou s’écarter si le défenseur reste planté dans la raquette.

Voilà une vidéo qui devrait en hyper plus d’un en imaginant ce que son duo avec Killian Hayes pourrait donner dans quelques semaines. Bien sûr, les places coûtent cher et il va falloir être patient mais la French Connection de Motor City a quand même un bel avenir devant elle quand on voit ses images.

Source texte : YouTube/Overtime Europe

2 Commentaires

2 Comments

  1. Julien

    26 novembre 2020 à 13 h 19 min at 13 h 19 min

    Jerami* Grant

  2. Mugz

    26 novembre 2020 à 14 h 27 min at 14 h 27 min

    Gros défi pour Sekou (par contre contre c’est Jerami Grant; Jerian à l’intérieur ça ferait tout de suite moins de compet 😉 )
    Keep the good work and good vibes

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top