Pelicans

Papy fait de la résistance : Alvin Gentry a réussi les tests et sera bien présent à Orlando

Jugnot 9 juillet 2020

Un peu foufou le pépé, mais en forme, c’est tout ce qui compte.

Source : Youtube

Alvin Gentry a donc été autorisé à quitter son EHPAD à accompagner ses Pelicans à Orlando. Bonne nouvelle, un centenaire à Disney, il ne va pas falloir abuser sur Space Mountain pour papy Gentry.

Quel drôle de monde que celui de la NBA en ce moment… Des vieux gens expérimentés qui resurgissent (coucou Jamal Crawford et Mike Beasley), des jeunes face à leurs responsabilités à cause de l’absence des cadres et maintenant l’accès à la bulle à nos aïeux. 65 ans et toutes ses dents, enfin peut-être, et Alvin va donc pouvoir chaperonner ses chipmunks à Walt Disney World Resort mais attention, pas de manèges de prévus pour les Pels à part les montagnes russes émotionnelles d’une fin de saison à enjeux. Le coach de l’une des équipes les plus hype de la Ligue faisait partie des personnes à risque de par son âge avancé mais finalement, soulagement pour tout le monde car la voie est libre pour se rendre en Playoffs à Orlando. Certaines sources affirment même que la réponse de la NBA serait tombé dix secondes à peine avant qu’il ne monte dans le bus pour l’aéroport, suspense quand tu nous tiens. De toute manière, vu le calendrier, les Pelecanidaés auraient pu être entrainés par un vigile du parc qu’ils auraient pu gagner des rencontres. Et puis pas besoin de tactique quand on a Zion et Zo pour caler des alley-oops non ?

Même si Gentry sera bien du voyage il ne sera malheureusement pas entouré de tous ses sbires. Son adjoint Jeff Bzdelik (67 ans) n’a par exemple pas été autorisé à quitter la section gériatrie a annoncé son agent Warren LeGarie, tandis que selon ESPN, Jamelle McMillan – un assistant, rien à voir avec un standardiste de H – ne sera pas là non plus pour épauler son aîné. Mike d’Antoni, l’entraineur des arrières des Rockets, est quant à lui toujours dans l’attente d’une réponse même s’il reste optimiste. La semaine dernière la NBA avait communiqué sur le fait que l’âge seul ne permettrait pas de mettre une personne à l’écart de la bulle. Seules les personnes à risque seront tranquilles pour le rush final, et si quelqu’un n’est pas chaud pour venir, pas la peine de se grimer en petit vieux pour y échapper… ça ne fonctionnera pas. Heureusement qu’Uncle Drew avait déjà son excuse.

Gentry va donc pouvoir s’occuper de ses petits enfants, ceux des Pelicans, dans la course à l’après-saison. Papy, achète nous une barbe à papa, s’iiiiiil te plaaaaaaît.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top