Bucks

Giannis Antetokounmpo s’ajoute aux partisans du « championnat le plus dur qu’on puisse décrocher » : ah bon ? Ça doute un MVP ?

Giannis Antetokounmpo 2 juillet 2020

L’heure des doutes a sonné.

Source : Youtube

Après Austin Rivers, c’est cette fois-ci Giannis Antetokounmpo qui se lance dans les déclarations sur la difficulté de ramener le trophée Larry O’Brien cette saison . Et ça devient encore un peu plus crédible quand ça sort de la bouche du MVP en titre.

Les joueurs NBA commencent à s’ennuyer un peu après une dizaine de semaines sans jouer et ils ont la parlotte en visioconférence ces derniers jours. Tant mieux pour nous, ça nous occupe. Aujourd’hui, c’est le Greek Freak qui nous offre ses sensations sur la période particulière que nous vivons. Le streameur/guitariste va devoir mettre certaines de ses nouvelles passions de côté d’ici quelques temps pour être à son top s’il veut ajouter une ligne sympathique à son palmarès et à celui des Bucks. En tout cas, pour lui, il ne faudra pas prendre la fin de saison à la légère car le contexte est l’un des plus durs auquel des joueurs NBA ont eu affaire. Même si certains sont médisants sur le futur champion, le Grec et d’autres comme Erik Spoelstra ou Doc Rivers sont d’accord pour mettre en avant la lutte qui va se jouer à Orlando dès le 30 juillet. Bref : le champion NBA de cette année sera dans une classe à part :

« J’ai l’impression que beaucoup de gens disent qu’il y aura une astérisque à côté de ce championnat. Mais j’ai surtout l’impression qu’au bout du compte, ce sera le championnat le plus difficile à gagner car les circonstances sont vraiment, vraiment difficiles en ce moment. Donc celui qui le veut le plus va pouvoir aller le chercher. Tout le monde est préoccupé par sa santé, personne ne veut se mettre en danger là-bas mais au bout du compte, c’est ce que la NBA a choisi : nous allons reprendre les matchs, nous devons tous faire notre travail, et mon travail consiste justement à jouer au basket et à aller sur le terrain pour soutenir mes coéquipiers et représenter la ville. Mais il est certain que moi, mes coéquipiers et ma famille – surtout ma mère – nous inquiètons de notre santé. »

Comme beaucoup, l’homme qui traverse un terrain en deux dribbles est préoccupé par sa santé et sa sécurité mais donne sa confiance finalement sa confiance à la Ligue et son protocole de bulle. Une bonne partie des acteurs de notre ligue préférée sont d’ailleurs d’accord sur la complexité de la situation mais tous veulent se donner à fond pour les fans tout en soutenant leurs idées.

On espère que les Bucks, leur système aux petits oignons, et leur franchise player impressionnant pourront remettre en route leur rouleau compresseur pour peut-être enfin ramener un titre dans le Wisconsin. Bientôt 50 ans depuis le dernier, KAJ avait encore sa grosse touffe de cheveux, rendez-vous compte.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top