Warriors

Un doc’ est en préparation pour les Warriors 2006-07 : We Believe en Matt Barnes pour nous envoyer du smile et de l’attaque

We Believe Warriors 23/05/2020

Du smile, du smile et encore du smile.

Source image : YOUTUBE

« The Last Dance » donne beaucoup d’idées à beaucoup de personnes visiblement. Après des rumeurs de docu autour des légendes des Lakers Magic Johnson ou Kobe Bryant, une autre piste est avancée. Et elle concerne l’une des équipes les plus folles de ces 20 dernières années, les Warriors « We Believe » de la saison 2006-07.

Quelle équipe, quel coach, quels joueurs. Avant les Splash Brothers et la dynastie Warriors, la Baie de San Francisco était composée d’autres virtuoses qui ont fait rêver les fans de Golden State. De l’attaque à outrance, un exploit historique en Playoffs, un basket spectaculaire, les Warriors 2006-07 étaient la darling de la NBA pour leur approche du jeu. On parle d’une bande de potes qui étaient motivés pour mettre 150 points à l’adversaire et qui jouaient avant tout pour le plaisir, dans une Oracle Arena plus bouillante que jamais. Pour toutes ces bonnes raisons, on apprend par l’ancien Warrior Matt Barnes, via The Bill Simmons Podcast, qu’un documentaire consacré à l’épopée des Guerriers est en cours de préparation. Aucun détail n’a encore été abordé mais la volonté est tellement excitante.

« Nous sommes en train de préparer un documentaire ‘We Believe’ ensemble. Je me suis assis avec Baron (Davis) l’autre jour, et nous étions en train de remodeler certaines choses… »

Retour en arrière. À l’intersaison 2006, Don Nelson arrive dans la Baie pour prendre les commandes des Warriors après plusieurs années à Dallas. Autre arrivée, celle de Matt Barnes juste avant le début du camp d’entraînement, lui qui était ignoré par les autres franchises de la NBA. Il ne le sait pas encore, mais Matt aura un vrai rôle au cœur de ces Warriors. La saison commence plutôt bien pour la joyeuse bande d’Oakland, mais les Guerriers sont vite rattrapés par les grosses écuries du Wild Wild West. À la mi-janvier, Golden State est à 19 victoires pour 21 défaites. C’est le moment choisi par Don Nelson pour pousser le trade décisif de la saison. Mike Dunleavy et Troy Murphy partent à Indiana tandis que Stephen Jackson et Al Harrington arrivent dans la Baie. Un vrai tournant car ces deux joueurs seront très importants dans le parcours de Golden State. Si les Warriors galèrent dans un premier temps à cause de l’absence de Baron Davis sur blessure, ils connaissent un déclic avec le retour de ce dernier début mars. La « We Believe » team est née. Avec 16 victoires en 21 matchs, Golden State arrache le huitième spot pour les Playoffs et tombent face aux Mavericks de Dirk Nowitzki, favoris pour le titre avec 67 victoires en régulière. Les Dubs sont en feu total, les Baron Davis, Jason Richardson, Stephen Jackson tirent à la courte paille celui qui plantera 30 points sur la tête de Dallas au match suivant. Au final, les Warriors l’emportent en six manches pour l’un des plus gros upsets de l’Histoire de la Grande Ligue. En effet, jamais une équipe huitième n’avait battu un leader de conférence dans une série au meilleur des 7. Golden State avait activé le mode Playoffs, pas Dallas, retour dans le Texas pour Dirk Nowitzki et sa clique, revanche pour Don Nelson.

Les Warriors perdront 4-1 la série suivante face au Jazz, mais on s’en tape. Avec un basket champagne assumé, les Dubs y ont cru jusqu’au bout et ont réussi leur pari. Comme les Warriors version Splash Brothers, la team « We Believe » est éternelle. Alors un petit docu ne ferait pas de mal, loin de là.

Source texte : The Bill Simmons Podcast

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top