Celtics

Les meilleurs arrières de la saison NBA 2019-20 – Numéro 5 : Jaylen Brown a passé le level up, et plus personne ne parle de son contrat

Saison parfaite de Jaylen Brown. En attaque, en défense, dans la constance et dans le flow.

Source image : NBA League Pass

La rédaction de TrashTalk a parlé, et à l’issue d’une belle baston avec Devin Booker… le bilan et la progression ont parlé et c’est donc Jaylen Brown qui s’incruste à la cinquième place. Two-way player plus que solide dans une équipe qui gagne les deux tiers de ses matchs, ça paye.

Le coup d’œil dans le rétro

Le 22 octobre dernier Jaylen Brown signait avec les Celtics une prolongation de quatre ans pour 115 millions après en avoir refusé 80 quelques jours plus tôt. A l’époque ? Hum, on se tâte. Il est gentil Jaylen hein, mais Boston devra bientôt payer Jayson Tatum, paye déjà Gordon Hayward et Kemba Walker et ça sent les gros noeuds dans la poche dans quelques mois. De plus Jaylen avait jusqu’ici montré de belles choses mais sa saison 2018-19 était loin d’avoir répondu aux attentes, d’où notre air circonspect à la signature du chèque. Voilà où l’on en était il y a sept mois, dans le flou, avec un Jaylen dans l’obligation de passer la seconde sous peine de devenir très vite un boulet pour sa franchise et une nouvelle cible pour les punchliners du dimanche.

Sa saison 2019-20

Un chef d’œuvre ! Loin des standards de ses collègues du classement, Jaylen n’est pas le genre de mec qui doit tourner à 30 pions par match pour aider son équipe mais demeure cependant l’un des piliers de Boston cette saison. Bien longtemps dans les discussions pour le All-Star Game et parmi les favoris pour le trophée de MIP avant que son collègue de l’aile n’explose au cœur de l’hiver, Jaylen n’a pas mis longtemps à devenir indispensable au système Brad Stevens, là où sa place de starter était remise en question la saison passée. Défenseur sous-estimé, attaquant racé et constant (plus de 20 points de moyenne) et flow de fou furieux, le Jaylen Brown version 2020 n’a rien à envier à personne et a donc éteint très vite tout début de critique concernant sa nouvelle paie de ministre. Turbo enclenché, vitesse maximale attendue pour les prochains mois ?

Ses stats

20,4 points à 49% au tir dont 38,1% du parking et 73,6% aux lancers, 6,4 rebonds, 2,2 passes et 1,1 steal en 34 minutes

Ses plus gros cartons

  • 26 octobre vs Raptors : 25 points à 11/20 au tir dont 2/7 du parking et 1/1 aux lancers, 9 rebonds, 4 passes et 2 steals
  • 9 novembre @ Spurs : 30 points à 10/18 au tir dont 1/3 du parking et 9/10 aux lancers, 7 rebonds et 3 passes
  • 27 décembre vs Cavs : 34 points à 13/20 au tir dont 5/10 du parking et 3/4 aux lancers, 9 rebonds et 2 passes
  • 29 janvier @ Heat : 25 points à 10/16 au tir dont 4/8 du parking et 1/2 aux lancers, 3 rebonds, 5 passes et 1 contre
  • 2 février vs Sixers : 32 points à 13/23 au tir et 5/7 aux lancers, 9 rebonds et 2 steals

La suite

Le compte en banque on est bon, dans la tête ça a l’air de fonctionner, et Jaylen Brown va désormais pouvoir se concentrer sur un objectif qui va vite devenir concret : gagner une bague avec les Celtics. La marge semble encore bien présente avec les Bucks, les Lakers ou les Clippers mais pas tant que ça, et Danny Ainge semble à un ou deux moves de venir bousculer la hiérarchie actuellement en place. Jaylen a tout d’une pièce essentielle dans ce projet tant il fit avec n’importe quel lineup, tant sa progression laisse imaginer quelques belles surprises dans les années à venir. Devenir All-Star, aller chercher une Finale NBA et pourquoi pas une bagouze, voilà donc les objectifs à court-terme de Jean-Lin Marron. On a vu pire comme feuille de route, y’a plus qu’à comme dirait l’autre.

Le Top 6 de la rédac

  1. Jaylen Brown
  2. Devin Booker
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top