Bulls

Jim Boylen, contesté partout à Chicago mais toujours en place : le chauve peut-il rester avec l’arrivée d’un nouveau GM ?

Jim Boylen Chicago Bulls

Rien que la question donne le tournis aux fans des Bulls…

Source image : NBA League Pass

En place sur le banc des Bulls depuis fin 2018 et prolongé en mai 2019, Jim Boylen est très contesté auprès des fans de Chicago, qui ont vécu une nouvelle campagne bien pourrie cette année. Alors forcément, à l’heure du bilan, impossible de ne pas se pencher sur le coach des Taureaux, ainsi que la question de son avenir dans la Windy City. 

Jim Boylen n’a pas de cheveux sur son crâne, alors il ne sait pas ce que ça fait de se les arracher violemment. Par contre, de nombreux supporters des Bulls sont en train de devenir chauves, frustrés non seulement par les résultats de leur équipe mais aussi par le coaching de Jim. Parce qu’outre l’enchaînement de défaites, Chicago possédant un bilan de 22 victoires pour 43 revers en 2019-20, les choix de Boylen ont souvent défrayé la chronique. Des rotations parfois incompréhensibles, des temps-morts à -15 avec 30 secondes à jouer, des joueurs qui ne semblent pas être sur la même longueur d’onde que leur entraîneur, sans oublier des rumeurs de clash avec le conseiller spécial des Bulls Doug Collins… c’était encore une fois un beau bordel à Chicago cette saison. Pour sa défense, Jim n’a pas été aidé par les innombrables blessures qui ont touché les Taureaux durant l’année, de Otto Porter Jr. à Wendell Carter Jr. en passant par Lauri Markkanen, Kris Dunn et d’autres. Mais on doute que les fans des Bulls trouvent aujourd’hui des excuses à Boylen. Promu coach après l’échec Fred Hoiberg, l’actuel coach de Chicago est devenu l’un des symboles de ce bordel, alors que ça parlait Playoffs avant le début de la saison. Playoffs ? On a envie de dire « LOL » aujourd’hui. Le United Center n’a peut-être jamais sonné aussi creux, ce qui montre bien à quel point les supporters de Chi-Town sont désespérés. La bonne nouvelle pour eux, si on peut dire ça comme ça, c’est qu’il devrait bientôt y avoir du changement au sein du front office des Bulls, un front office qui a souvent soutenu Jim Boylen. Par contre, moins bonne nouvelle, ce changement ne sera pas forcément synonyme de licenciement. Petit zoom sur la situation en coulisses.

Dans le front office des Taureaux, le manager général des Bulls Gar Forman a vu son pouvoir baisser de plus en plus selon le Chicago Sun-Times, et un nouveau GM va bientôt prendre sa place, avec pas mal d’autonomie dans les décisions d’après les dernières nouvelles. Si les recherches ont commencé mi-février, aucun nom ne semble véritablement tenir la barre à l’heure actuelle, même si le président Michael Reinsdorf rêverait sans doute de recruter le boss du Thunder Sam Presti pour le job. On n’en est pas là mais au moins, on sait que le régime GarPax va bientôt faire partie du passé, ce qui peut potentiellement fragiliser la position de Jim Boylen. Cependant, le vice-président exécutif des opérations basket John Paxson devrait garder une vraie influence dans le nouveau front office des Bulls, un élément important lorsqu’on sait qu’il est un supporter de Boylen, lui qui perçoit ce dernier comme un entraîneur capable de développer les jeunots en les faisant transpirer bien comme il faut. D’une manière générale, au moment de ces lignes, le coach semble toujours avoir un minimum de soutien de la part des personnes qui sont à la tête de la franchise de l’Illinois. La preuve, d’après K.C. Johnson de NBC Sports Chicago, les Bulls demanderaient aux candidats pour le poste de manager général de garder un esprit ouvert par rapport au fait de conserver Boylen, ce qui montre bien qu’ils envisagent de continuer l’aventure avec lui, au moins sur le court terme. Du coup, on peut se poser des questions sur cette fameuse autonomie mentionnée au-dessus. Après, est-ce que les Taureaux vont faire l’impasse sur un mec comme Presti juste parce qu’il ne souhaite pas garder Boylen ? Ils ne sont pas si incompétents que ça quand même. En tout cas pour le moment, avec l’incertitude qui règne autour du front office, il est assez difficile de se prononcer sur l’avenir du coach des Bulls dans la Windy City, qui dépendra forcément de l’identité du prochain manager général.

S’il y a une vraie odeur de changement dans la Windy City aujourd’hui, l’avenir de Jim Boylen à Chicago reste donc compliqué à prédire. Malgré les résultats médiocres sur le plan comptable et les nombreuses critiques qui entourent le coach, on sait qu’il est plutôt soutenu par les dirigeants en place. On se demande toujours comment c’est possible, mais l’arrivée du nouveau manager général pourrait peut-être changer cela. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top