Pelicans

Zion Williamson a joué son premier match NBA : 22 points et 7 rebonds en 18 minutes, Thanos n’aurait pas pu mieux nous teaser

Tous les yeux étaient rivés sur lui, même les martiens avaient sorti le télescope pour jeter un coup d’œil aux débuts de carrière du Freak en NBA. Ceux de l’Hexagone qui avaient mis le réveil cette nuit ne l’ont pas regretté avec une première… remarquée pour Zion Williamson.

Est-ce que ça valait le coup d’attendre ? Définitivement, oui ! Alors que la hype ne semblait pas pouvoir monter plus haut depuis les quelques jours qui ont suivi la Draft, puis ses débuts en pré-saison, on a encore franchi un nouveau cap cette nuit. Le monstre sait se faire désirer. Mais plus de trois mois après le début de la saison régulière et après de nombreuses annonces de retour avortées, Zion Williamson était bien présent au Smoothie King Center pour affronter les Spurs cette nuit. Le vrai, le seul, avec son numéro 1 dans le dos et un short XXXL assez large pour faire le tour de ce tronc d’arbre sur pattes. Tous les médias étaient là eux aussi, allant jusqu’à décaler et déprogrammer des antennes nationales le Rockets – Nuggets initialement prévu à la même heure. Tout ça pour un rookie en surpoids qui n’avait toujours pas joué une seule minute en NBA ? C’est ça oui, exactement. D’ailleurs, où est le problème ? Un bandeau fixe était même intégré au-dessus du score du choc de l’Est entre Toronto et Philadelphie pour annoncer les débuts officiels de Zion Williamson. Du jamais vu, encore, évidemment, pour ce jeune garçon pas comme les autres. Et il va falloir s’habituer à toutes ces paillettes car vu ce que le gamin nous a montré lors de son maigre temps de jeu hier soir, la vague n’est pas près de redescendre.

Mais parlons un peu du match, car c’est quand même pour ça que vous êtes venus… quoi que. Car ce qui est dingue avec Zion, c’est toute l’effervescence qu’il y a autour. Un cirque médiatique unique en son genre et totalement suivi par la foule qui ira jusqu’à lâcher des ‘MVP, MVP’ lors de ses passages sur la ligne et qui réclamait son chouchou dès qu’il n’était pas sur le parquet. Bon courage à Alvin Gentry pour ne pas cramer son trésor car les sollicitations risquent d’être énormes. Le coach risque d’en rêver la nuit mais il avait fait les choses bien en l’intégrant immédiatement à son cinq majeur malgré une restriction de minutes obligatoire pour ne pas jouer avec le jeu d’entrée. L’introduction offerte au first pick fut à la hauteur des attentes, il pouvait faire ses premiers pas confiants dans la Grande Ligue. Et cela commence timidement pour Mount Zion quia quand même une institution et des starters NBA face à lui. Quatre minutes au début de chaque quart-temps, c’est à peu près tout ce qui est donné au prodige lors des trois premières périodes. La prudence est de mise et les statistiques sont plutôt sobres. Sur le terrain, l’intérieur paye son manque de rythme et fait quelques erreurs de rookie malgré un talent indéniable et des moves déjà bien marqués. Puis le quatrième quart arrive et la folie s’est emparée du reste. Premier coup de chaud pour le produit de Duke qui enchaîne 17 points en trois minutes. Une alternance entre le parking où il bombarde quatre banderilles d’affilée et le jeu au poste avec déjà une insolence bien présente chez le phéno qui cèdera sa place à Brandon Ingram pour les six dernières minutes du match. Tant pis, le peuple a eu ce qu’il réclamait et la suite s’annonce épique.

Les Pelicans finiront par s’incliner à domicile contre des concurrents directs dans la course aux Playoffs à l’Ouest mais qu’importe. Ce n’est pas pour ça que l’on était des milliers à avoir programmé le réveil ce matin. Zion Williamson termine avec 22 points, 7 rebonds, 3 caviars à 8/11 au tir, 4/4 du parking et 2/4 aux lancers et 5 pertes de balle en 18 minutes et c’est bien là tout ce qui intéressait le monde du basket cette nuit. On aime ou on n’aime pas, on y croit ou on n’y croit pas mais bonne chance aux haters parce que les prochains temps risquent d’être bien durs pour eux.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top